Pulse Ultra – Headspace

Pas de commentaires      940
Style: neo metalAnnee de sortie: 2002

Nommés autrefois « Headspace », les québecois Pulse Ultra on décidé d’appeller
leur premier album de leur ancien nom, et on peut sans problème qualifier
leur son de néo-métal, enfin néo métal dans son sens nouveau métal,
car comme beaucoup de groupes depuis quelques années, ils allient des éléments
de rock progressif ou des touches jazzy dans leur musique, le tout s’approchant
d’Element of surprise, de Onesidezero, ou de certains morceaux d’Earthtone9.
Dès le rythme halluciné d' »Acceptance », on sent qu’on a pas à faire à
une énième copie de Papa Roach ou Staind, ici on a à faire avec un pur album.
Leur science du riff est énorme, entre Tool et The Apex Theory, mais
en plus rythmé, tout en contre temps et subtilité : association d’un
très bon guitariste et d’une rythmique solide, ils enchainent
les passages d’inspiration heavy ou calmes avec aplomb, sans jamais tomber
dans la facilité.
Pour ce qui est de la voix, elle est très mélodique, sans presque devenir
criarde, elle supporte des refrains ravageurs comme ceux de « Finding my place »
ou « Despot » ou de la ballade puissante « Void ».
Le morceau « Big Brother » est un des plus marquants, avec son intro électro qui
se poursuit avec une batterie speedée entre The Apex Theory et Lostprophets,
auquel Stephen Richards, chanteur de Taproot participe.
On peut tout de même regretter une certaine uniformité de l’ensemble, les morceaux
suivant tous le même style de musique, la même ambiance partagée entre puissance
de la musique et la relative tristesse du chant.
Ils sont passés à Paris le 29 janvier 2003 en première partie de Taproot, groupe
qui les apprécie assez apparemment car leur guitariste, après avoir écouté
une démo qui lui a été donnée par le groupe après un concert,
les a introduit auprès de leur maison de disque qui les a ensuite signés,
et maintenant les accompagnent en tournée.

  1. acceptance (phase 1)
  2. finding my place (phase2)
  3. put it off
  4. big brother
  5. never the culprit
  6. slip in sin
  7. prelude
  8. void
  9. build your cages
  10. tired
  11. interlude
  12. look closer
  13. glass door
  14. despot
jonben

Chroniqueur

jonben

Krakoukass et moi avons décidé de créer Eklektik en 2004 suite à mon installation à Paris, alors que disparaissait le webzine sur le forum duquel nous échangions régulièrement, ayant tous deux un parcours musical proche entre rock et metal, et un goût pour l'ouverture musicale et la découverte perpétuelle de nouveautés. Mes goûts se sont affinés au fil du temps, je suis surtout intéressé par les groupes et styles musicaux les plus actuels, des années 90s à aujourd'hui, avec une pointe de 70s. J'ai profité pendant des années des concerts parisiens et des festivals européens. J'ai joué des années de la guitare dans le groupe Abzalon. Mes styles de prédilection sont metal/hardcore, death technique, sludge/postcore, rock/metal prog, avec des incursions dans le jazz fusion et le funk surtout, depuis une île paumée de Thaïlande. 

jonben a écrit 497 articles sur Eklektik.

Up Next

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *