Scarve – Irradiant

1 Commentaire      1 276
Style: thrash/deathAnnee de sortie: 2004Label: Listenable

Cet album est un chef d’œuvre ni plus ni moins. Le groupe français le plus impressionnant du moment vient (enfin en janvier dernier) d’accoucher d’une véritable bombe qui est l’arme absolue qui leur permettra, on l’espère très fort, de s’imposer non seulement en France mais aussi à l’étranger.

Scarve pratique un death/thrash très technique, très brutal, et pourtant très mélodique. Cela peut sembler contradictoire, et pourtant ce qui fait la force de Scarve est en effet cette capacité à vous asséner une énorme baffe avant de gentiment vous consoler pour que vous tendiez spontanément l’autre joue. La mélodie n’est en effet jamais très loin mais elle est généralement cachée derrière des riffs brutaux et assassins (le brutal « Molten Scars »), des rythmiques syncopées (le très technique batteur, Dirk Verbeuren, martyrise redoutablement ses fûts), et des vocaux bestiaux.

La sublime production toujours assurée par Daniel Bergstrand est aujourd’hui plus claire que jamais et permet à la musique de Scarve pourtant très violente, d’être toujours précise, aérée, et jamais lassante. En cela, l’œuvre du maître Devin Townsend n’est pas très loin, associant avec un bonheur permanent brutalité et mélodie.

Par rapport à Luminiferous, le précédent et déjà magistral opus du groupe, les compositions ont quelque peu gagné en concision même si quelques titres dépassent encore les 6 minutes en restant, et ce n’est pas une mince réussite, accessibles et captivants (superbe « Fire Proven » notamment, qui met en valeur de savants changements de rythme).

La dualité vocale de Scarve (avec un chanteur « hurleur », et un autre à la voix plus nuancée pour laisser place à de superbes refrains, comme sur « Hyperconscience ») reste plus que jamais sa grande force, dans une scène extrême où la surenchère dans la brutalité semble être encore d’actualité.

D’ores et déjà l’un des tous meilleurs albums extrêmes de l’année, qui permettra peut-être à la scène française décidément en grande forme (avec des groupes tels que Gojira ou Klone pour ne citer qu’eux) de répandre avec succès la bonne parole hors de nos frontières.

Autre(s) album(s) du groupe recommandé(s) : Luminiferous (2002)

  1. mirthless perspectives
  2. an emptier void
  3. irradiant
  4. asphyxiate
  5. hyperconscience
  6. the perfect disaster
  7. molten scars
  8. fireproven
  9. boiling calm
krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 905 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Commentaire

  1. Alexia says:

    Grand bien m’a pris de prendre mon temps et de re(découvrir) seulement maintenant, avec une oreille plus mature et toute l’attention qu’elle mérite, la musique de Scarve ; ainsi j’ai véritablement pu apprécier cet Irradiant dans ses moindres recoins et au final, je m’incline devant la qualité incontestable de cet album.
    Une musique orgasmique, subtilement composée effectivement dans sa brutalité mélodique comme l’explique très bien Krakou et une osmose vocale entre Guillaume et Pierrik génialement jouissive !
    J’ai commandé l’album hier et j’ai hâte de le recevoir !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *