Amorphis – Far From the Sun

Pas de commentaires      1 139
Style: death métal / progressifAnnee de sortie: 2003Label: Virgin Records

Je vais commencer fort simplement en vous disant que je n’aime pas Amorphis et que depuis l’album « Elegy » et le sublime morceau « Against widows » c’était devenu pour moi un groupe sans aucun intérêt. C’est donc d’une oreille moqueuse que je me suis mis cette biscotte dans le grille-pain et que je m’apprêtais à entendre les finlandais sortir leur soupe habituelle.

On commence directement avec ce qui est le single de cet album à savoir « Day Of Your Beliefs ». Ben merde alors. La voix est claire, elle est douce, calme et fort juste, les riffs sont sympas, le tempo pas rapide sert de façon tout a fait convenable le reste de la musique. Bizarrement, la mélodie est terriblement accrocheuse et on en vient même à la fredonner. Amorphis se seraient ils enfin réveillés ? On va vérifier ça tout de suite avec « Planetary Misfortune ».
Encore une fois la mélodie de la guitare est des plus accrocheuse, on finis par tomber dans un refrain extrêmement bien foutu, avec la voix légèrement cassée. Pas de doute en tout cas la structure de base du morceau est assez classique, on a toutes les vieilles recettes éprouvées par Mémé quand elle faisait du métal : intro, refrain, break, redémarrage rapide… Ce n’est donc pas franchement original mais sans s’en rendre compte on headbangue bêtement et on bat la mesure au pied.
Décidemment, les morceaux bien que relativement basiques sont bougrement efficaces et on commence à se prendre au jeu et on attend la suite, de plus en plus impatient. « Evil inside » change un peu la donne, on nous sert une espèce de ballade entrecoupée par le refrain. Je ne serais même pas capable d’expliquer pourquoi mais encore une fois ce morceau prends aux tripes. La voix est toujours aussi impeccablement claire, le son de la guitare est fort appréciable et change radicalement de celui qu’avait Amorphis du temps d’Elegy ; quelque chose de plus sophistiqué et de plus recherché que par le passé.

Je vais arrêter de tourner autour du pot et vous dire que cet album est une des plus grosses surprises de ce début d’année 2004. Dès qu’un petit sentiment de lassitude pourrait pointer le bout de son nez on nous ressert un morceau magistral qui nous remet directement sur les rails. Voilà ce que je peux appeler un album superbement bien construit et lié, les morceaux s’enchaînant parfaitement.

On fait remonter la tension au milieu de l’album avec les deux tubes « Far From The Sun » (avec ce refrain tout simplement inoubliable) et « Ethereal Solitude » qui redonnent sérieusement un coup de fouet au disque et nous replongent encore plus intensément dans la suite. Le plus bizarre avec cet album c’est que, pris de loin il ressemble à un album mollasson, bon pour aider Mémé (et oui encore elle) à faire la sieste, avec une structure basique et peu de grosses surprises. Pourtant l’effet est bien là et même pour quelqu’un ayant abandonné Amorphis au milieu de leur carrière comme moi, la mayonnaise prend. Cet album n’est ni plus ni moins que mon coup de cœur du début d’année (même si l’album est sorti en 2003 NDLR), il a réussi à tenir dans ma platine plusieurs semaine durant et encore aujourd’hui j’éprouve un immense plaisir a me replonger dans ces mélodies.

Alors effectivement j’entend d’ici les purs et durs qui vont dire « ouais ils font de la musique de tafiolles, c’était mieux quand ils faisaient du death, le prog c’est de la musique de nazes ». Ben ouais, effectivement c’est plus du tout du death, il n’y en a même plus la moindre trace, il faut prendre le Amorphis version 2004 comme une nouvelle entité et le prendre pour la suite du Amorphis de 1996 serait une erreur. N’étant moi-même pas du tout fan de tout ce qui est progressif ou mou j’ai été complètement séduit. Alors je vais mettre un bon 16 à cet album pour prendre en compte quand même le manque assez frappant d’originalité mais ne vous arrêtez pas a la note, ni au nom du groupe mis en parallèle avec l’étiquette « prog », foncez et ma foi je ne pense pas que vous pourriez être déçu.

  1. day of your beliefs
  2. planetary misfortune
  3. evil inside
  4. mourning soil
  5. far from the sun
  6. ethereal solitude
  7. killing goodness
  8. god of deception
  9. higher ground
  10. smithereens
Up Next

Du meme groupe

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *