Downset – Universal

Pas de commentaires      1 205
Style: rap métalAnnee de sortie: 2004Label: Hawino Records

Bah mince alors je dois vieillir… Downset est de retour avec Universal. Qu’est-ce qui change dans la musique du groupe de rap-métal ? Et bien pas grand-chose justement.
On saluera le côté ultra persévérant du groupe, qui continue tant bien que mal à faire ce qu’il sait faire : du rap-métal. Et en 2004, où le moins que l’on puisse dire c’est que ce genre n’a pas le vent à poupe, ça mérite d’être souligné.

Alors après, moi je suis bien embêté pour chroniquer ce disque. J’ai beaucoup aimé les 3 premiers albums du groupe. Vraiment. Seulement voilà, il s’est écoulé 4 ans depuis le dernier opus (Check Your People sorti en 2000) du groupe qu’on croyait disparu. Et la recette Downset qui fonctionnait bien à la fin des 90s ne fonctionne plus très bien en 2004.

On se contentera de relever que Downset tente d’introduire des parties chantées dans son rap (comme sur « Forever » ou un pré-chorus tout mélodique précède une éruption de colère).

Mais quoi qu’on en dise, n’est pas Rage Against The Machine qui veut, et même si le trône du rap-métal est aujourd’hui vacant, Downset fait plus que jamais figure de 2nd couteau. Ce ne sont pas les vaines tentatives d’imiter l’illustre Tom Morello (comme sur « Jumpin’ Off » où ça sent très fort le plagiat) qui feront de Downset le successeur du plus grand groupe de rap-métal de tous les temps.

On notera encore un riff emprunté à Korn sur le très mauvais « Universal » (qui fera plus que rappeler le riff de « Justin » des californiens…).

Le groupe s’essaie aussi à quelques variations en oscillant entre le mélancolique et le brutal dans le même titre (comme sur le très rock « Smiles & Cries ») mais rien n’y fait. C’est peut-être l’époque qui veut ça mais on s’ennuie ferme à l’écoute de ce Universal qu’on ne peut décemment pas taxer de « mauvais » mais simplement de moyen et sans relief.

Là où un groupe comme Clawfinger réussit à se maintenir en forme, grâce certainement à des fondements + métal et à un second degré évident, Downset, très axé « rap sérieux » tout de même, nous montre là les limites du style qui a connu ses heures de gloire il y a quelques années déjà.

A réserver donc aux inconditionnels du genre, s’il en reste…

  1. all crews
  2. forever
  3. stay in the game
  4. black glock
  5. jumpin’ off
  6. the rush
  7. hectic
  8. make this happen
  9. what they want
  10. smiles & cries
  11. universal
krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 893 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *