Ancient – Night Visit

1 Commentaire      1 265
Style: black thrashAnnee de sortie: 2004Label: Metal Blade

Autant le dire d’entrée, Ancient et moi ça n’a jamais été une grande histoire d’amour. Si j’avais aimé « The Cainian Chronicle » et « Mad Grandiose Bloodfiend », le reste de la carrière du groupe ne m’a jamais enthousiasmé et « Proxima Centauri » sorti il y a déjà 3 ans n’avait pas franchement fait remonter le groupe dans mon estime. C’est donc sans en attendre grand-chose que je me suis mis à ce « Night Visit ». Pourtant on peut dire sans crainte qu’il s’agit d’un des, sinon du, meilleur album qu’Ancient ai jamais enfanté.
Explications :

Premier point, la production sans être grandiose reste fidèle à ce qui avait été annoncé sur « Proxima », à savoir un son clair, une batterie bien mise en avant et les vocaux très appuyés. On reste en tout cas dans un black métal de luxe, loin de l’underground que prônent grand nombre de fans et de groupes. La voix de Aphazel s’est grandement améliorée avec le temps et on le retrouve à s’amuser avec sa voix (sur les « s » de serpents sur « Rape the Children of Abel » par exemple) pour notre plus grand plaisir. La guitare quasiment rock n’roll sur certains moments reste tout à fait cohérente avec l’ensemble du disque.

Second point, au niveau de la musique, rien de très surprenant encore une fois. C’est du Ancient tel qu’on le connaissait au temps de « proxima », rien de plus, rien de moins. Des parties assez rapides rares, enrobées de parties symphoniques et thrashy assez sympathiques. Le disque commence par deux morceaux somme toute assez classiques, voire moyens qui parviennent tant bien que mal à nous arracher deux ou trois headbang sans pour autant provoquer une rupture des cervicales. Viennent ensuite « horroble » et « night visit », sans doutes les deux meilleurs morceaux de l’album voir de la carrière de Ancient tant ils sont entraînant et thrashy pour l’un et repose sur une structure gothique/mélodique pour l’autre.

L’album retombe ensuite dans ce qu’a l’habitude de nous pondre Ancient, des parties sympathiques, des parties chiantes qui alternent, allant même jusqu’à des morceaux entier intéressants et des morceaux entier très chiants…
En tout cas, même si la recette reste la même on peut dire que le jeu des quatre zouaves d’Ancient a gagné en maturité et en précision, que cela soit au niveau de la voix (nous en avons déjà parlé) ou au niveau de la batterie sur laquelle Grom s’excite comme un beau diable sans pour autant nous marteler le cerveau à coup de marteau piqueur.

Globalement on peut dire que l’album manque cruellement de renouveau pour Ancient et que même s’il s’avère être un bon album de black métal il ne parvient pas à nous transporter. C’est d’autant plus dommage qu’on sent bien que le potentiel y est et que le quatuor serait capable de nous faire beaucoup mieux.

  1. envision the beast
  2. rape the beast
  3. horroble
  4. night visit
  5. lycanthrophy
  6. night of the stygian souls
  7. fuel the flames
  8. the truth unveiled
  9. the arctic mirage
  10. out in the haunted woods
Up Next

Du meme groupe

Vous pourriez aussi apprécier

Commentaire

  1. MONSTER says:

    En tout cas, j’attend avec impatience les nouveaux clips de ce groupe ; leurs clips sont genialement kitch je trouve lol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *