Into Eternity – Buried in Oblivion

Pas de commentaires      804
Style: heavy/death progressifAnnee de sortie: 2004Label: Century Media

Dès l’intro du premier titre, un solo néo-classique doublé à 2 guitares extrêmement rapide, on est fixé ces gars-là ne sont pas des petits joueurs, Into Eternity sont prog jusqu’au bout des doigts, chaque instrument est tout au long de l’album technique au possible. « Buried In Oblivion » est le 2ème album de ces canadiens, après quelques changements de line-up dont l’arrivée d’un nouveau chanteur mélodique.
Il y a 3 voix dans le groupe passant de growls death et hardcore à un chant aigu typé heavy métal mais sans être (trop) kitsch. En fait, on ne s’attend pas à un tel chant clair sur cette musique, mais cela fonctionne, elle allège énormément la musique. Je ne suis pas fan des chants trop aigus à la heavy métal, mais le chanteur a indéniablement du talent, et la façon dont il pose sa voix est assez intéressante et peu courante dans le death.

Rois du manche, les 2 guitaristes sont étonnants de dextérité, c’est vraiment saisissant tant ils maîtrisent des solos très rapides, rappelant parfois Opeth ou Children of Bodom qui auraient pris du speed, c’est pour dire, en effet le tempo ne ralentit que rarement, les riffs sont tous très rapides alors que derrière la batterie est sans cesse en action, double pédale en avant.

Ils empruntent souvent au classique donc il faut apprécier les gammes parce qu’ils en abusent parfois!
L’influence de Dream Theater est très présente, mais le son d’Into Eternity est plus heavy, leur style étant clairement un death s’approchant parfois du thrash. Je n’ai jamais trop apprécié les groupes du style Angra ou Rhapsody et il y a indéniablement un peu de leur influence dans Into Eternity mais ils ont cette touche moderne qui arrive à accrocher mon attention, ils évitent en effet les clichés métal 80s kitsch.

Malgré un son bien agressif, la mélodie est très présente, le son n’est pas sourd mais précis et tous les sons distincts, les mélodies restent au centre de la musique. Les 2 ballades(“Buried In Oblivion” et “Morose Seclusion”) sont assez réussies et démontrent une nouvelle fois le talent instrumental de ce groupe, mais en acoustique, même si elles déparent un peu du reste et voient le chanteur se lâcher de façon excessive dans les aigus.

En bref, ces canadiens ont vraiment un potentiel énorme, un talent instrumental virtuose et créatif, je pense qu’avec un peu de maturité ils arriveront à créer une musique géniale. Aujourd’hui le problème principal est que les morceaux partent dans tous les sens, mais ne fixent pas l’attention, c’est une concaténation de passages brillants qui ne fonctionnent pas toujours ensemble.
Recommandé à tout fan de death métal et métal progressif ou aux gens ouverts à la nouveauté, car cet album malgré sa qualité certaine risque quand même de décontenancer les non-aficionados du style.

  1. splintered visions
  2. embraced by desolation
  3. three dimensional aperture
  4. beginning of the end
  5. point of uncertainty
  6. spiraling into depression
  7. isolation
  8. buried in oblivion
  9. black sea of agony
  10. morose seclusion
jonben

Chroniqueur

jonben

Krakoukass et moi avons décidé de créer Eklektik en 2004 suite à mon installation à Paris, alors que disparaissait le webzine sur le forum duquel nous échangions régulièrement, ayant tous deux un parcours musical proche entre rock et metal, et un goût pour l'ouverture musicale et la découverte perpétuelle de nouveautés. Mes goûts se sont affinés au fil du temps, je suis surtout intéressé par les groupes et styles musicaux les plus actuels, des années 90s à aujourd'hui, avec une pointe de 70s. J'ai profité pendant des années des concerts parisiens et des festivals européens. J'ai joué des années de la guitare dans le groupe Abzalon. Mes styles de prédilection sont metal/hardcore, death technique, sludge/postcore, rock/metal prog, avec des incursions dans le jazz fusion et le funk surtout, depuis une île paumée de Thaïlande. 

jonben a écrit 497 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *