Midwinter – Fountain of Youth

Pas de commentaires      1 202
Style: heavy metal symphoniqueAnnee de sortie: 2004Label: Thundering Records

Midwinter est un groupe français de heavy metal symphonique avec une chanteuse. Il suffit de lire cette phrase et d’écouter les deux premières secondes du morceau-titre de ce « Fountain Of Youth » pour que le célèbre groupe finlandais Nightwish nous vienne tout de suite à l’esprit. Il suffit d’entendre les premiers mots que chante Astrid, la chanteuse, pour penser à une certaine Tarja. Bref, la troupe finlandaise a fait des émules. Il faut dire qu’avec le succès (mérité) des Finlandais et de leur dernier album « Once » cela ne paraîtrait guère étonnant qu’on voie débarquer en masse dans les prochains mois des formations inspirées par la bande à Tarja.

Alors, faut-il condamner tout de suite Midwinter à l’échafaud pour s’être inspiré un peu trop de nos amis finnois ? Il y aurait de nombreux éléments qui pourraient étayer l’accusation : les deux premiers morceaux (« Fountain Of Youth » et « Time Waves ») sont carrément du pompage pur et simple, avec cependant quelques grimly vocals du guitariste Luc sur « Fountain Of Youth » ; « The Book Of Lamentations » a tout de la ballade Nightwishienne à la « Sleeping Sun » ; « Last Breath », autre jolie ballade qui contient aussi son lot de mélodies directement importées de Finlande ; « The Fall Of My Realm » a sûrement vu ses claviers sponsorisés par Tuomas.

On remarque quelques tentatives du groupe pour essayer de se démarquer de son influence trop pesante. Notamment sur « Cradlesong » ou les guitares et les claviers perdent de leur touche finlandaise. L’orgue à la fin du morceau est bien vu aussi. Sur « Ad Nauseam (A Wanderer’s Epitaph) », morceau plus atmosphérique, assez gothique pourrait-on dire, avec une utilisation plus importante de vocaux death. Autre tentative pour s’éloigner de son influence principale : « Eternal », le morceau de fin. Il s’agit d’une ballade médiévale et féerique ou la chanteuse Astrid se voit accompagner du chant du bassiste Manuel Chauty qui aurait mieux fait de s’abstenir au lieu de venir gâcher le morceau d’un chant excessivement faux.

Justement parlons un peu de la chanteuse aux vocaux très Tarjanien. Elle n’a justement pas la puissance vocale de la diva finlandaise. Son chant est plutôt monocorde et monotone. Le manque de variation de son chant rend le disque plutôt gonflant. Attention, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit, sa voix est agréable, la demoiselle sait chanter mais je trouve que la musique aurait mérité une voix féminine plus puissante et un chant plus varié. A noter que la chanteuse est partie du groupe…

Il n’y a pas que la voix de la chanteuse que je trouve gonflante, le son de la guitare qui est trop sec ainsi que la caisse-claire sponsorisée par Tefal. A part ça le son de ce disque est, dans l’ensemble, assez bon, on entend bien la basse, les claviers sont puissants et harmonieux, même s’ils rentrent trop souvent dans un moule Nightwishien. A noter que le producteur de ce disque est P-E Pelisson (ex-Heavenly) et que c’est son premier travail en tant que producteur.

Si les premiers morceaux du disque sont peu inspirés et trop dans la mouvance de qui-vous-savez, le disque devient plus intéressant à partir de la cinquième piste « Cradlesong ». Malgré leur manque d’originalité dans ce style, des morceaux comme « Last Breath » (qui a aussi un petit côté Edenbridge je trouve), « White Coffin » ou « The Fall Of My Realm » sont plutôt agréables à écouter. Malgré le manque d’originalité de ce premier album, le disque reste agréable à écouter et plaira à coup sûr à des fans de Nightwish en manque (on se demande comment ils pourraient être en manque vu que « Once » est sorti il y a peu).

On a appris récemment que Luc Chauty (chant et guitares) est décédé en mai dernier. Toutes nos condoléances au groupe et aux proches. En espérant que le groupe continuera et nous offrira un successeur à Fountain Of Youth…

  1. immersion
  2. fountain of youth
  3. time waves
  4. the book of lamentations
  5. cradle song
  6. last breath
  7. white coffin
  8. the fall of my realm
  9. ad nauseam (a wanderer’s epitaph)
  10. eternal
Up Next

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *