Radius System – Changes

2 Commentaires      1 205
Style: rock / hardcore / post et cie...Annee de sortie: 2004Label: Autoproduction

Radius System est un jeune combo parisien formé en 2000, et dont la seule œuvre disponible, ce « Changes », est un auto-produit (production maison sur PC) qui rassemble en fait des titres écrits par le groupe à diverses périodes depuis 2001.

Fonctionnant en binôme (Axel et Gregory), Radius System revendique un grand nombre d’influences comme Pitchshifter, Refused, ou encore Cave In. Force est de constater qu’à l’écoute de « Changes » on est tout à fait capable d’entendre certaines de ses influences.

Le style pratiqué ici pourrait donc être défini comme un mélange de rock indé, d’électro et de hardcore ou plutôt d’émo. Difficile pour autant de coller une étiquette précise sur le groupe tant ce « Changes » est placé sous le signe de la diversité, et c’est tant mieux.

1er constat pour un grand fan de Pitchshifter comme moi, les nombreux samples empruntés à ce groupe (il faut dire que le combo britannique a toujours offert ses samples directement sur ses albums en dernières pistes, encourageant ses fans à bidouiller avec) sautent rapidement aux oreilles. Et ce sont clairement (mais aussi uniquement, à mon avis car pour le reste rien à voir) ces sonorités parfois drum n’ bass caractéristiques qui rapprochent Radius System de Pitchshifter.

Le professionnalisme des 2 compères est somme toute réellement impressionnant : on a carrément droit à un cd enhanced avec piste cd-rom contenant un clip maison (aux accents artistiques assez poussés), des fonds d’écran sympathiques et les paroles.

Niveau musique, outre les influences citées plus haut, on pense parfois à Finch, comme sur le début de « Changes », mais aussi à Stabbing Westward, groupe qui témoignait aussi d’une capacité à mélanger avec succès électro et « chansons » (presque pop). C’est d’ailleurs d’autant plus frappant que la voix de Greg prend parfois des accents qui rappellent vraiment le chant souvent tout en fragilité et en émotion de Christopher Hall (Stabing Westward donc pour ceux qui ne suivent pas). « [Rest Area] » beaucoup plus tranquille, presque trip hop avec des lignes drum n’ bass, révèle un autre visage du groupe et se révèle être un très agréable interlude instrumental. J’ai même trouvé que la guitare sonnait très Rage Against The Machine sur le bien nommé « Influence », quant à l’influence (justement) Refused, on la trouvera sur le furieux hardcoresque « Feel The Circle ».

La plupart des morceaux témoignent d’une recherche assez poussée et d’un talent certain, et on retiendra particulièrement l’excellent « Fade Away », morceau le plus réussi et catchy (mention très bien pour le son de la gratte sur ce titre) de la galette selon moi.

En fait on a là affaire à un groupe prometteur, mais qui n’en est qu’au début et certains détails trahissent encore (et c’est bien normal) cette jeunesse. D’abord le son, s’il est correct, est loin d’être parfait avec une batterie mixée un peu trop en avant et un son souvent trop saturé, et un chant parfois un peu étouffé (comme sur « Influence » par exemple).
Mais surtout au-delà de la qualité du son, là où le bât blesse parfois vraiment c’est au niveau du chant : Greg a en effet parfois un peu de mal à assurer question justesse. Peut-être que ces parties un peu limites se retrouvent davantage sur d’anciens titres, en tout cas, force est de reconnaître qu’elles plombent un peu certains titres comme « Underground Soundtrack » ou « Changes ».
C’est dommage car en dehors de ces petites faiblesses ponctuelles, les parties vocales sont assez correctes, et les cris (apparemment assurés par Axel) sont tout à fait dans le ton.

Au final on sent bien que le talent est là et un fort potentiel se dégage de ce combo qui pourrait avec quelques moyens supplémentaires faire sensation dans l’hexagone.

A noter que le groupe recherche toujours un batteur pour répétitions et tournée. Si vous êtes motivés, contactez-les (coordonnées sur le site internet de Radius System).

  1. never ending process
  2. underground soundtrack
  3. something more than nothing
  4. neptune
  5. changes
  6. influence
  7. [rest area]
  8. fade away
  9. warning
  10. feel the circle
  11. shinsei
  12. [transfert area]
  13. nowhere
krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 897 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

2 Commentaires

  1. jonben jonben says:

    Tiens moi aussi, « Fade Away » est ma préférée : vous avez votre single je crois les gars!

  2. radius_greg says:

    yeah ! il va falloir faire un vrai clip et tout hehe… (sinon c vrai sur « underground soundtrack » je peine dans les refrains)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *