Sex Positions – Sex Positions

Pas de commentaires      886
Style: cyber hardcore punkisantAnnee de sortie: 2004Label: Deathwish

Groupe au nom quelque peu surprenant, Sex Positions est composé d’ex-membres du groupe de hardcore « The Dedication ».
La musique de ce groupe est un mélange de punk et de hardcore avec une pointe d’effets électroniques. Ces effets prennent à tour de rôle la forme d’intros, souvent limite noise, de déformations vocales ou instrumentales, de samples durant les morceaux ou de bruitages divers.

Cette musique est également très condensée, la moitié des titres font moins de 2 minutes et la durée totale du disque dépasse à peine les 28 minutes. Autant dire qu’il n’y a quasiment aucun temps morts, voir un sentiment d’urgence sur certains morceaux.

Tout en restant sur une base punk/hardcore, les morceaux de ce disque sont tous d’une certaine originalité. Changements de rythme incessants, breaks judicieusement placés et parfois surprenants, batterie ahurissante sur certains passages ou pouvant se faire oublier selon les besoins, mélange de styles et j’en passe. Presque que du bon en quelque sorte.

Je dois avouer sans détour que ce disque me fout une pêche incroyable. Le genre de disque que l’on peut (doit ???) écouter le matin sous la douche, en allant au boulot ou que sais-je et qui vous fait frénétiquement taper du pied, secouer la tête ou encore sauter dans tous les sens. On pourrait parler du premier effet « Sex Positions ».

Le deuxième effet est quand à lui beaucoup plus intéressant. A force d’écoute, ce disque révèle une profondeur certaine. La première partie, jusqu’à l’intermède, utilise, sans en abuser, cette palette d’effets électroniques dont je parlais précédemment. Certaine personne ne vont sans doute pas apprécier, moi j’adhère à 200%. Il suffit d’écouter, pour s’en convaincre les morceaux « Commit It », « You’d Better Start Running » ou encore « Worse Than The Plague » avec ses riffs d’une efficacité redoutable. Ce dernier morceau est également un bel exemple de diversité au niveau des changements de rythmes, tout a long de ses 3 minutes 10. Les 3 titres qui suivent ne sont pas en reste. « Doors are harder to slam in the summer », avec ses passages parlés et ses changement de rythme qui risque de vous faire voler dans tous les sens. Planquez la porcelaine de mère-grand…

Le 7ème morceau est un intermède surprenant, calme et très lent qui utilise tour à tour le son d’un violoncelle, harmonica et piano.

La deuxième partie laisse de côté (à l’exception d’un sample sur « we already went over this ») les effets pour revenir à une musique plus classique, mais là aussi pas de place pour l’ennui. « The Dead Lay Very Still » morceau syncopé et d’une efficacité rythmique redoutable reste pour moi un des meilleurs morceau de l’album. La suite ? Rien à jeter, au contraire, entre les riffs de « Heroes Of The Novel », la structure de « we already went over this » ou la semi lourdeur de « Ruined », tout est bon à prendre.

Excepté la frustration du rapport prix/durée (prix de la minute : environ 0.7 euros … ), ce disque, du label deathwish, est pour moi une toute bonne surprise. A écouter de toute urgence…

  1. commit it
  2. you’d better start running
  3. worse than the plague
  4. aphrodite dear
  5. doors are harder to slam in the summer
  6. sleeping
  7. interlude
  8. the dead lay very still
  9. heroes of the novel
  10. we already went over this
  11. ruined
Up Next

Du meme groupe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *