Soilwork – Figure Number Five

2 Commentaires      1 096
Style: thrash death mélodiqueAnnee de sortie: 2003Label: Nuclear Blast

Peu de changements dans la recette Soilwork, sur ce « Figure Number Five » par rapport au grand frère « Natural Born Chaos ». Et c’est finalement bien le seul reproche que l’on pourra objectivement faire au groupe tant la qualité est une nouvelle fois au rendez-vous.
Soilwork semble maintenant posséder une « recette miracle » pour composer des titres agressifs, puissants mais surtout incroyablement mélodiques.

A ce titre, ce « Rejection Role » d’ouverture et 1er single de l’album, est un véritable brulôt et à mon sens l’un des tous meilleurs titres jamais écrits par le groupe. Les autres titres ne font pas exception à cette remarquable et constante excellence qui caractérise l’ensemble des productions Soilwork.

On notera tout de même quelques petites particularités de-ci de-là, qui permettent à ce FNF de ne pas être qu’un simple NBC n°2.
D’abord les expérimentations vocales sur « Light The Torch », où la voix de Speed trafiquée à mort, prend des accents robotiques originaux. Je sais que cette bizarrerie n’a d’ailleurs pas plu à tout le monde, je ne pense pourtant pas qu’elle soit si choquante que ça et qu’elle nuise à la qualité de cet excellent titre.

On notera aussi la volonté du groupe de démentir les accusations de « ramollissement » qui ne manquent pas de se faire entendre depuis NBC, comme en atteste « Figure Number Five », dévastateur morceau titre exécuté en 3 minutes 12 et qui restera comme l’un des titres les plus agressifs du groupe depuis la période « The Chainheart Machine ».
Si ce titre représente le côté obscure de Soilwork, alors « Departure Plan » en est incontestablement le pendant « clair ». Très pop dans l’esprit, ce titre montre que Björn Strid n’est pas seulement un excellent hurleur, mais aussi un très bon chanteur. Sans aucun doute, le morceau le plus accessible de toute l’histoire de Soilwork, « Departure Plan » est la chanson idéale pour initier votre copine au métal.

En dehors de cela, il est vrai qu’il n’y a pas de surprise majeure sur ce disque et l’on souhaitera quand même que le groupe explore de nouvelles voies à l’avenir.
On pourra aussi reprocher à ce disque un mixage un peu pénible qui a tendance à faire ressortir de façon un peu trop insistante les cymbales (c’est surtout flagrant au casque), donnant parfois l’impression que ces dernières forment un bruit permanent.

Mais ne chipotons pas trop car FNF est certainement une des meilleures sorties métal de l’année 2003.

  1. rejection role
  2. overload
  3. figure number five
  4. strangler
  5. light the torch
  6. departure plan
  7. cranking the sirens
  8. brickwalker
  9. the mindmaker
  10. distortion sleep
  11. downfall 24
krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 841 articles sur Eklektik.

Du meme groupe

Vous pourriez aussi apprécier

2 Commentaires

  1. Monster says:

    Mouais je serais pas aussi enthousiaste que toi sur ce disque, je m’en suis vite lassé…
    note : 14/20

  2. penumbra says:

    perso, Soilwork = Natural Born Chaos et rien d’autre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *