Strata – Strata

1 Commentaire      1 119
Style: rock/metal aternatifAnnee de sortie: 2004Label: Wind-Up

Strata est un groupe qui a vécu. Ca fait plusieurs années que je les suis, depuis leurs premières autoproductions sous le nom Downside, qu’ils ont dû changer car un autre groupe avait déjà pris ce nom.
En tant que Downside, ils avaient enregistré les très bons Sleep en 2001 puis When It’s All Burning début 2003. Après avoir changé de nom, ils sortirent un EP contenant quelques uns des titres de When It’s All Burning, en tant que strata donc, puis après des années à enregistrer et tourner sans label, ils sont enfin signés chez Wind-Up.

Vient maintenant le véritable 1er album éponyme sous le nom Strata, qui contient en fait majoritairement des titres provenant de leurs précédents opus, remixés avec quelques arrangements différents, des morceaux étant retravaillés et surtout masterisés avec un son « major ». Ce son « léché » sied parfaitement au groupe, on aurait pû craindre une déformation de leur musique étant donné leur signature chez un label qui n’est pas des plus intègres, mais le groupe a su garder sa personnalité. Espérons que ça reste le cas sur leur prochain album.

Strata officient depuis leurs débuts dans un rock alternatif très sombre, teinté de rythmiques et riffs prenant leur puissance du métal. Sans fioritures, carrée et directe leur musique est un écrin pour l’attraction principale du groupe, son chanteur, dont la voix est un condensé d’émotions, secouée de râles dépressifs, toujours à la limite de la saturation, qui vous scotche à chaque vers par son intensité.

Du percutant « Piece By Piece » au plus mélodique « When It’s All Burning », basse et guitare forment un son bien compact. La présence d’une seule guitare réduit son expression aux rythmiques mais celles-ci sont souvent imaginatives, débordant quelques fois à la limite du post-rock. Il suffit d’écouter l’intro de « We’ve changed » pour se convaincre de la qualité du jeu de batterie, toujours recherché, légèrement tribal par moment comme sur l’instrumental « Trust Kill Trust », tout en restant dans les limites d’un rock carré.

On peut rapidement les ranger dans la même branche du néo métal que Finger Eleven, Chevelle, The Butterfly Effect ou 36 Crazyfists (pour ne citer que les meilleurs), c’est à dire du rock US qui a gagné la puissance du métal tout en restant assez formaté « radio rock US ».
Tout comme la musique de ces groupes, c’est clair que les Strata n’ont jamais cherché à explorer des sonorités expérimentales mais seulement à créer des morceaux efficaces et venant du coeur. On aimerait quand même les voir sortir un peu des sentiers battus, s’éloigner un peu de la morosité du rock US, dont les nouveaux représentants sont toujours des copies conformes des précédents (voir leurs camarades de label 12 Stones, Seether, Evanescence et cie).

Enfin, je ne sais pas si c’est parce que je connais depuis un moment, mais les morceaux de Strata me touchent, peut-être est-ce l’émotion palpable qui s’en dégage, une telle tristesse ne peut pas être fainte. Preuve en est qu’ils ont été choisis par Dredg pour les suivre sur une vingtaine de dates en 2003.

  1. piece by piece
  2. i will breathe fire
  3. the panic
  4. when it’s all burning
  5. just like silk
  6. we’ve changed
  7. never there
  8. today
  9. trust kill trust
  10. waiting
  11. you are eternal
  12. in a sweet dream
jonben

Chroniqueur

jonben

Krakoukass et moi avons décidé de créer Eklektik en 2004 suite à mon installation à Paris, alors que disparaissait le webzine sur le forum duquel nous échangions régulièrement, ayant tous deux un parcours musical proche entre rock et metal, et un goût pour l'ouverture musicale et la découverte perpétuelle de nouveautés. Mes goûts se sont affinés au fil du temps, je suis surtout intéressé par les groupes et styles musicaux les plus actuels, des années 90s à aujourd'hui, avec une pointe de 70s. J'ai profité pendant des années des concerts parisiens et des festivals européens. J'ai joué des années de la guitare dans le groupe Abzalon. Mes styles de prédilection sont metal/hardcore, death technique, sludge/postcore, rock/metal prog, avec des incursions dans le jazz fusion et le funk surtout, depuis une île paumée de Thaïlande. 

jonben a écrit 497 articles sur Eklektik.

Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Commentaire

  1. Maganko says:

    Je crois que tu as confondu Strata et Sparta dans ta chronique (4 ème paragraphe)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *