Zao – The Funeral of God

4 Commentaires      1 402
Style: metalcoreAnnee de sortie: 2004Label: Ferret

Zao est un des premiers groupes à avoir fait du metalcore, façonnant leur son depuis plus de 10 ans malgré d’incessants changements de line-up. Je n’ai jamais vraiment accroché sur les opus précédents du groupe, leurs préférents les nouveaux Caliban et Haste The Day, mais ce « The Funeral of God » est pour moi un de leurs meilleurs albums.

La musique de Zao est très aggressive et mouvementée, faite de riffs métalcore bien lourds et rapides, mélanges de thrash, de death à la Carcass et de hardcore. Elle est tout de même assez mélodique et comporte souvent des passages très émotionnels. Pour plomber l’ambiance, la basse est grasse limite slapée, même sur les passages plus lents où elle s’associe à des riffs limites sludge ou même à des guitares claires s’entrelaçant en arpèges.

Le dernier morceau, ”Psalm of the City of the Dead” termine l’album d’une très belle façon avec 8 minutes quasi instrumentales, survolées de piano et de voix féminine très intenses, qui montrent Zao sous un jour beaucoup plus rock à la limite de l’émo.

Les paroles forment une sorte de concept album et traitent étrangement comme le titre de l’album l’indique de la disparition de Dieu due au manque d’interêt des hommes. Etrangement car le groupe est chrétien, mais cette idée ne les ravit pas et l’ambiance n’est pas au beau fixe, on a le droit à un condensé de tristesse et de nostalgie, avec des titres assez évocateurs comme “Truly, Truly This is The End” ou “I Lay Sleepless in My Grave ». Si être chrétien les met dans cet état, il vaut mieux qu’ils arrêtent ;)

Vocalement, ça varie de cris très virulents death à la limite du black à un chant mélodique qui est beaucoup plus présent sur cet album que sur leurs précédents, ce qui n’est pas forcément mieux, parce que la voix mélodique manque un peu de relief par rapport aux féroces cris et sonne un peu faux parfois. Dans le même registre vocal, Caliban assurent quand même plus.

Dommage l’album est un peu lassant à la longue, mais il est tout de même à 10 lieues au dessus de n’importe quel single de rock mainstream et vaut largement le coup pour tout fan de metalcore comme moi-même qui apprécie son écoute. Il y a quelques très bons titres comme « The Rising End » mais le tout est un peu plat, d’autres groupes de métal me semblent plus appropriés pour précher l’apocalypse. Amen.

  1. breath of the black muse
  2. the rising end (the first prophecy)
  3. the last revelation (the last prophecy)
  4. the last song from zion
  5. live… from the funeral of god
  6. the lesser lights of heaven
  7. in times gone past
  8. praise the war machine
  9. truly, truly, this is the end
  10. i lay sleepless in my grave
  11. psalm of the city of the dead
jonben

Chroniqueur

jonben

Krakoukass et moi avons décidé de créer Eklektik en 2004 suite à mon installation à Paris, alors que disparaissait le webzine sur le forum duquel nous échangions régulièrement, ayant tous deux un parcours musical proche entre rock et metal, et un goût pour l'ouverture musicale et la découverte perpétuelle de nouveautés. Mes goûts se sont affinés au fil du temps, je suis surtout intéressé par les groupes et styles musicaux les plus actuels, des années 90s à aujourd'hui, avec une pointe de 70s. J'ai profité pendant des années des concerts parisiens et des festivals européens. J'ai joué des années de la guitare dans le groupe Abzalon. Mes styles de prédilection sont metal/hardcore, death technique, sludge/postcore, rock/metal prog, avec des incursions dans le jazz fusion et le funk surtout, depuis une île paumée de Thaïlande. 

jonben a écrit 497 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Vous pourriez aussi apprécier

4 Commentaires

  1. krakoukass Krakoukass says:

    D’accord avec toi, c’est le meilleur album de Zao, mais je trouve que le groupe est surestimé… Le dernier Caliban est effectivement vraiment beaucoup mieux…

  2. melc says:

    Pour moi ZAO c’est du HxC avec une voix death et à ce jour c’est l’album le plus écoutable qu’ils aient fait. Celui qui les fera sortir de l’ombre parce qu’il y a 4 ans en arrière ils faisaient déjà la même musique, mais ce n’était pas à la mode et les gens s’en battaient les couilles! On les prenaient pour des narvalos de faire du HxC avec un riff de métal en plein milieu de la chanson ou un passage électro entre deux chansons. Maintenant c’est commun. Seulement la presse se réveille à peine car le groupe a maintenant un bon label derrière lui et une distri à la hauteur. Par contre c’est vrai que le chant, chanté, et non pas hurlé pourrait être mieux. J’espère qu’ils le laisseront carrément tomber sur le prochain opus car ça ne colle pas des masses à l’esprit et à la musique du groupe.

    Par contre j’ai bcp de mal avec l’apellation metalcore… je crois que je suis vieux-jeu…

  3. melc says:

    bon ok je défend ma paroisse ! mdr

    Je ne trouve pas l’écoute lassante. Au contraire, c’est leur seul album que j’arrive à écouter plusieurs fois d’affilée.

  4. Earthy51 says:

    Pour moi Zao avait atteint son sommet avec l’album éponyme et ‘Liberate te ex inferis’. ‘The Funeral Of God’ reste un album sympa mais qui manque de personnalité comparé aux autres, et si le groupe garde sa touche personnelle ils n’arrivent pas vraiment à la faire évoluer dans un sens ou l’autre. Et totalement d’accord pour le chant ‘mélodique’ qui n’est pas des plus concluants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *