Bloodbath – Nightmares Made Flesh

bloodbath Nightmares Made Flesh

Revoici venir la dream team du death metal magistralement incarnée par Bloodbath, avec toutefois quelques changements de line-up. Exit Akerfeldt, qui se consacre uniquement à Opeth, et passage de Dan Swanö (Edge of Sanity notamment) de la batterie à la guitare. Pour le reste on retrouve toujours Anders « Blakkheim » Nyström à la guitare (2ème donc) et Jonas Renkse à la basse, tous 2 en activité chez Katatonia. Outre l’arrivée à la batterie d’un cinquième membre de Bloodbath (qui étaient encore 4 sur « Resurrection Through Carnage »), en la personne de Martin “Axe” Axenrot (Witchery, Satanic Slaughter), le grand changement est bien entendu l’arrivée au micro de Monsieur Peter Tägtgren (Hypocrisy, Pain et j’en passe).

Grand fan de Opeth et de la voix de Mikael Akerfeldt d’une façon générale, je dois néanmoins reconnaître que si « Resurrection Through Carnage » était un album sympathique dans le style, ce « Nightmares Made Flesh » est très largement meilleur. Autant dire que le boulot de Tägtgren est impeccable et qu’il nous sert ici sa voix la plus sauvage, bien plus que celle qu’il utilise sur les derniers albums de Hypocrisy. Impressionnant de rage et de furie, il enterre littéralement la performance de Akerfeldt sur le précédent opus du groupe.

En dehors du vocaliste, on notera quelques évolutions entre les 2 albums. D’abord, un son moins gras sur ce 2ème album, et des compositions qui gagnent immédiatement en clarté. De pair avec cette clarté, on remarquera aussi que les morceaux qui composent ce « Nightmares Made Flesh » sont incroyablement catchy et directs, bien davantage que ne pouvaient l’être les morceaux du grand frère.
Pas de doute on a là affaire à du bon gros death « in your face », et les amateurs devraient réellement se régaler.

Les bombes se suivent et ne se ressemblent pas forcément sur cet album, puisque si nos 5 amis sont capables d’officier dans le furieux de chez furieux (les exemples ne manquent pas mais écoutez donc ce « Brave New Hell » imparable, ou bien le furieux « Bastard Son Of God »), ils sont aussi capables de ralentir le tempo et de briller tout en lourdeur comme sur « Eaten », morceau phénoménal, où Tägtgren, utilisant sa voix la plus outre-tombesque à ce jour nous raconte qu’il ferait n’importe quoi pour être…mangé. Et oui, on a tous nos mauvais jours…

Une constante quelque soit le tempo, ce sens de la… mélodie en quelque sorte, en tout cas ce sens de l’accroche, avec des refrains que l’on peut presque « chanter » (ou plutôt « growler »), ce qui tient notamment au fait que la voix de Peter, aussi agressive soit elle, laisse toujours intelligiblement comprendre les paroles et ce quasiment en toutes circonstances.

A la guitare, Dan Swäno (à moins que ce ne soit Blakkheim) nous gratifie même de quelques solos du meilleur effet, comme celui tout en lenteur et en beauté de « Draped In Disease » qui me rappelle dans le style et le son, ceux de Greg Mackintosh de Paradise Lost sur le mythique « Draconian Times ». Inutile de dire que la comparaison avec Paradise Lost s’effacera aussi vite qu’elle est arrivée, le registre étant ici, « légèrement » plus brutal…

Alors oui on pourra peut-être chipoter et déplorer une petite baisse de régime sur les derniers titres, mais il faut être franc : vu la qualité des brûlots sur la première moitié du disque (et surtout ce « Outnumbering The Day » absolument génial, meilleur titre de l’album) le niveau du disque était placé à des hauteurs tellement stratosphériques qu’il était assez difficile de le maintenir.

Mais ne boudons pas notre plaisir ce « Nightmares Made Flesh », brutal, furieux, ET mélodique (si si !) est tout bonnement un disque orgasmique pour tout amateur de death qui se respecte.

  1. cancer of the soul
  2. brave new hell
  3. soul evisceration
  4. outnumbering the day
  5. feeding the undead
  6. eaten
  7. bastard son of god
  8. year of the cadaver race
  9. the ascension
  10. draped in disease
  11. stillborn saviour
  12. black vortex
TAGS : , ,
GROUPES:
STYLE: ,

A PROPOS DE krakoukass

krakoukass Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben. Adresse de contact : krakoukass@eklektik-rock.com

krakoukass a écrit 701 articles sur Eklektik.

Pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article !

Laisser un commentaire




XHTML: Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

  • fnm-sol invictuskrakoukass | 28 mai 2015
    Faith No More – Sol Invictus
    Désolé si je te donne l'impression de ne pas l'avoir écouté mais je connais bien FNM je te rassure... Et pour moi on n'est pas au niveau des précédents. Quant à "Mouth to Mouth", c'est un classique pour moi. Ça me suffit. ;)
  • fnm-sol invictusMartial | 28 mai 2015
    Faith No More – Sol Invictus
    Album certainement pas assez écouté par le chroniqueur. Des classiques à la hauteur de ceux cités dans la chro (depuis quand "Mouth To Mouth est-il un classique de FNM d'ailleurs ?), j'en vois au moins six ici : Cone of Shame, Superhero, Separation Anxiety, Matador, Sunny Side Up et Motherfucker. Pas mal sur dix morceaux. Br...
  • klone - here comes the sundun23 | 27 mai 2015
    Klone – Here Comes the Sun
    Merci pour la découverte!
  • fnm-sol invictusdun23 | 27 mai 2015
    Faith No More – Sol Invictus
    On semble oublier de nos jours qu'aucun album de Faith No More de l'ère Patton (excepté peut être the real thing) n'a provoqué lors de sa sortie de véritable raz de marée de superlatifs en tous genres, a plus forte raison sur Album of the year. Tout ça parce qu'un Faith No More, ça se savoure sur la longueur. Parce que l...
  • fnm-sol invictusKane | 26 mai 2015
    Faith No More – Sol Invictus
    Tu t'es attaqué à une chronique difficile. Quand je la lis, j'ai l'impression de retrouver les sensations que j'avais quand j'ai eu entre les mains "Album of the year" pour la première fois. Il se trouve qu'aujourd'hui, "AOTY" fait partie de mes albums préférés de FNM. "Sol Invictus" semble prendre le même chemin. Une...
  • leviathan - scar sighteddarkantisthene | 14 mai 2015
    Leviathan – Scar Sighted
    5 écoutes au compteur et je suis bien obligé d'admettre que je ne partage pas votre avis, camarades. Les 3 premiers titres (j'exclus l'instrumental introductif) sont trop brouillons et dissonants à mon got, Wrest n'excelle jamais dans ce genre. Par contre, lorsqu'il reste dans des cadres plus "classiques" comme "wicked filed"...
  • shibo-agooddayJohn | 14 mai 2015
    Shibo – A Good Day For Listeners
    Hi, man, thanks a lot for this review! I'm John, guitar player for Shibo.
  • wolflightFrontCoverangrom | 13 mai 2015
    Steve Hackett – Wolflight
    Pas plus que ça pour moi , malgré toute l'adulation que j'ai pour cet immense guitariste. Je trouve l'album sympathique à l'écoute mais rien de plus.