Converge – You Fail Me

3 Commentaires      1,556
Style: hardcore [brand]newschoolAnnee de sortie: 2004Label: Epitaph Records

Rude Tâche que de chroniquer le dernier Converge objectivement. C’est un des disques hardcore les plus attendus de l’année, et c’est peu dire. Etant gravement addict au groupe de Boston, mon avis ne sera sûrement pas le plus neutre qu’il puisse y avoir, mais qui peut se vanter de l’être vis à vis de ce groupe?

J’avais une certaine fébrilité avant d’écouter le successeur de « Jane Doe ». Comment le groupe allait-il faire après avoir fait si bien, après avoir sorti un tel monument ? Quelle route emprunter pour aller plus loin que ne l’a déjà fait « Jane Doe » ? Le seul moyen de répondre à ces questions étaient de se plonger dans cet album…chose faite avec grand plaisir.

Premier constat, la mise en bouche de Converge se fait moins furieuse que par le passé. Alors que les ouvertures de leurs précédents albums étaient toutes de véritables montres et sont devenues aujourd’hui des classiques du groupe (« The Saddest Day » sur Petitionning The Empty Sky, « My Unsaid Everything » sur When Forever Comes Crashing, « Concubine » sur Jane Doe) ,
« First Light », qui ouvre le présent album, est tout en douceur. Mais cette « première lumière » ne fait pas qu’introduire l’album, elle introduit la seconde piste « Last Light » qui est sa juste seconde partie. C’est alors sous un jour plus noisy que s’annonce Converge…ralentissant le tempo mais ne laissant pas pour autant le batteur de tout repos, le quartet étant toujours aussi intense dans l’interprétation.

Suit « Black Cloud » (mis en pâtures pour leurs fans sur leur site officiel) qui rassure: on se trouve en terrain connu, du bon Converge des maisons : guitare, basse et batterie tonitruantes avec un Jake Bannon qui éructe et des choeurs bien hargneux, tout ça avec le gros son made in Godcity Studio,( merci Kurt Ballou, guitariste du groupe ) pour un titre résolument orienté punk/hardcore. « Drop Out » continue sur cette lancée (et son final jouissif), tous comme les deux titres suivants. Mention spéciale à « Heartless » qui se révèle être une perle grâce, non seulement, à un gimmick déstructeur et catchy (qu’on se surprend à chantonner sous la douche) mais aussi à une progression dramatique carrément géniale.

On continue,se présente LA chanson titre de l’album, « You Fail Me ». Une bombe de bout en bout, tout comme l’était Jane Doe sur l’album du même nom. « you fail me » c’est Un riff d’intro simpliste (ben ouais, c’est qu’une note, mais qu’est-ce qu’elle est bien jouée !), et un son ENORME. Ecoutez la basse rocailleuse, à croire que le bassiste joue avec des bouts de falaises et qu’ils ont piqué des menhirs aux gaulois. La suite de la chanson repose pour beaucoup sur la Rickenbacker de Kurt Ballou et les déchirements vocaux du chanteur qui nous font toujours penser qu’il aurait pu faire carrière dans un groupe de black scandinave. Les oreilles et le cerveau ont déjà été mis à rude épreuve jusque là mais voilà « In her Shadow », douce pièce acoustique… dépressive, qui calme le jeu mais qui ne fait pas office de ballade-de-service,laissant un goût âpre.
Et puis ça repart jusqu’à la fin de l’album avec des titres expéditifs et savoureux saupoudrées d’épice noisy…qui d’ailleurs aurait peut-être gagnée à être mise plus en valeur sur « Death King ». Enfin,c’est « Hanging Moon »,qui là où ne l’attend pas, clôture l’album.

Si on a un sentiment de déception aux première écoutes de You Fail Me, il n’en est rien par la suite. Evidemment,on ne se prend pas la claque qu’a fait Jane Doe à sa sortie ,mais cela aurait-il été possible ? Non, je ne pense pas. Cet album se révèle après maintes et maintes écoutes attentives, et oui même pour ses fans, Converge reste et restera ce groupe qui ne
s’apprivoise pas facilement, qui ne se gobe pas comme on gobe un « Menu Best Of ». Le quartet est sauvage, indomptable, fait ce qui lui plaît, et ce n’est surement pas leur nouveau label, Epitaph qui va y changer quelque chose.
Se faisant par moment plus cajolant qu’avant (car légèrement,très légèrement) moins chaotique, rassurez vous Converge est toujours ce groupe brutal, ténébreux, survolté, organique, intense, et outrageusement talenteux, tant dans l’unité du groupe que par la performance de chacun de ses membres…
Dans la lignée de leur précédent album,sans pour autant en être un simple recyclage, « You Fail Me » remplit haut la main le rôle de successeur de « Jane Doe », poussant le bouchon un peu plus loin…Et c’est déjà phénoménal!

  1. first light
  2. last light
  3. black cloud
  4. drop out
  5. hopestreet
  6. heartless
  7. you fail me
  8. in her shadow
  9. death king
  10. in her blood
  11. hanging moon

Du meme groupe

Vous pourriez aussi apprécier

3 Commentaires

  1. kollapse says:

    excellent album (une fois de +!) ce « you fail me » doit attendre plusieurs écoutes attentives avant de dévoiler tt son venin…etant mnt complètement conquis je peux vous dire qu’il est quasiment à la hauteur de « jane doe » ou « petitioning the empty sky »…ce qui est un exploit fo dire!enfin ce n’est que mon avis…Converge for life!

  2. neurotool says:

    Un nouvel album de référence pour Converge!

  3. fewz says:

    je ne m’en lasse pas de cet album… comme tous les autres…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *