Pig Destroyer – Terrifyer

1 Commentaire      1 041
Style: grindcoreAnnee de sortie: 2004Label: Relapse

A ceux pour qui la musique de Pig Destroyer relève plus du Crust que du Grind, je leur dirai qu’ils ont sûrement raison étant donné que je ne peux rentrer dans de telles subtilités musicales. N’étant pas forcément un ultime féru de grind, je connaissais Pig Destroyer de nom, ce, depuis leur premier album, mais j’avais oublié qu’ils faisaient partie de l’écurie Relapse (!). Il y a un petit buzz dans le milieu autour du groupe en ce moment. Le magazine Revolver annonçant le groupe comme un des 10 futurs grands du metal US, et Alternative Press les couronnant comme l’un des 25 groupes les plus important du metal! Si ça c’est pas de la lettre de recommandation! Quelques chiffres avant d’entamer cet album: 21 pistes sur le disque et 32 minutes en tout. Soit une moyenne d’environ 1 minute 30 par chanson. Bienvenue.

Pig Destroyer est à l’image de l’entame du disque: ça arrive dans votre dos en courant et ça vous agresse. La musique du groupe répond à tous les clichés du grind…sauf qu’ils le font avec un talent certain. En plus le son est bon, même très bon pour un disque de grind, ce qui n’est pas toujours le cas le genre. On n’est pas dans la bouillie sonore de certaines productions. Mais le groupe est un trio, et rien que cela ça éclaircie le mix. Ce qu’ils nous balancent est irrémédiablement catchy, ils savent faire « danser » leur grind. Prenez « thumbsucker » et vous comprendrez. Tronçonneuse en action! Sinon, bien évidemment c’est speed, ça blaste à tout va, ça braille; et les titres s’enchaînent comme des perles, on se fait violence. Sauf qu’arrivé à la neuvième piste on tombe sur « Towering Flesh » qui, coup sur coup, ralentit l’allure et nous offre un solo de guitare (ce qui n’est pas de coutume dans le grind), le tout pour un titre de 3 minutes 34 (le plus long de l’album) qui fait plaisir et « apaise » (toute proportion gardée). Sauf qu’après le titre-reposant-de-milieu-d’album, les vilains nous servent une méchante déflagration de 41 secondes. Et c’est reparti. On ne les arrêtera pas jusqu’à la fin. Sur 21 titres, il ne peut pas y avoir que du bon, évidemment certains titres fatiguent; l’oreille se fait surtout plus lourde dans la seconde moitié de l’album. Mais Le trio sait varier son grind, jouant toutes les cartes du genre, laissant affleurer en alternances le hardcore, le punk ou le metal. On tombe quand même sur de bonnes chansons tout au long de l’album, avec dans cette deuxième moitié : « Downpour Girl », « Soft Assassin », « Crawl of Time » et la chanson titre « Terrifyer » (dont la démo était sur la dernière compile de Relapse!).

On a donc une belle pellée de bons titres sur cette galette qui concentre ce qui peut se faire de plus violent en terme de musique, et ce qui approche la référence actuelle en terme de grind (d’après les échos). L’écoute de ce disque séduisant m’a poussé à me procurer leur album précédent, afin de constater l’évolution qu’il y a pu y avoir ou non. Comble de bonheur (!), pas d’évolution marquée et marquante entre les deux disques mis à part la production qui est de meilleure qualité sur le disque ici chroniqué. Ainsi donc je peux dire que ceux qui sont déjà fans du groupe vont grandement apprécier Terrifyer, et puis je trouve que les compos de ce dernier sont plus catchy. Du bon Grind, à conseiller à « tous ». D’autant plus que si vous lisez ces pages ou cette chronique c’est que cela peut vous fortement vous intéresser!
La rentrée est riche pour le grind international voyant Pig Destroyer et Nasum sortir leurs albums à quelques jours d’intervalles. Les deux disques seront sûrement à acquérir, alors faites le dans leur ordre de sortie, commencez par celui-là.

  1. intro
  2. pretty in casts
  3. boy constrictor
  4. scarlet hourglass
  5. thumbsucker
  6. gravedancer
  7. lost cause
  8. sourheart
  9. towering flesh
  10. song of filth
  11. verminess
  12. torture ballad
  13. restraining order blues
  14. carrion fairy
  15. downpour girl
  16. soft assassin
  17. dead carnations
  18. crippled horses
  19. the gentleman
  20. crawl of time
Up Next

Du meme groupe

Vous pourriez aussi apprécier

Commentaire

  1. fewz says:

    site officiel de Pig Destroyer: http://www.pigdestroyer.net

    trop énorme ce groupe!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *