Sybreed – Slave Design

sybreed slavedesign

Dans la série des grosses claques dans la tronche de l’année je voudrais le fils spirituel de Meshuggah, Fear Factory et Strapping Young Lad, Sybreed, un groupe qui déboule sans crier gare avec ce que je considère déjà comme un des meilleurs albums de l’année.
La sortie de cet album en France se fera chez Thundering Records en février 2005, et ce alors même que l’album est sorti aux States le 7 septembre… On peut s’étonner de ce décalage de près de 6 mois dans les dates de sortie d’un continent à l’autre, et on s’en étonnera d’autant plus que le groupe est… suisse.

Si vous ne souhaitez pas attendre, il vous restera l’import et vu la qualité de l’album, je vous garantis que vous ne regretterez pas votre achat.

Sybreed est né sur les cendres du groupe suisse Rain, de la volonté de Drop, leader de feu Rain, de poursuivre l’orientation cyber amorcée par son ancien combo.

Et voici comment naît « Slave Design », un album qui ne révolutionnera pas la face du métal autant le dire tout de suite (contrairement à ce que prétend le label du groupe), mais dont la qualité est admirable en tous points.

Distillant une ambiance cyber futuriste que ne renierait pas Fear Factory (artwork et titres des morceaux rappellent bien l’ambiance quasi matrixienne portée par les californiens), le groupe construit ses titres (presque tous dépassant les 5 minutes au compteur) sur fond de rythmiques destructurées, certes moins complexes que le combo suédois, mais incontestablement influencées par ce que fait Meshuggah.

Ajoutant à ces rythmiques destructurées, le côté catchy de Fear Factory, Sybreed définit en 10 titres (les 2 derniers étant des versions « édit » tout à fait dispensables) le cyber metal. Un poil plus violente que celle de Fear Factory, et beaucoup plus accessible que celle de Meshuggah, la musique de Sybreed prend parfois des accents technoïdes grâce à des rythmiques drum n’ bass (« Bioactive ») et les morceaux s’inscrivent très souvent dans des ambiances aériennes (portées par les synthés) qui évoquent Strapping Young Lad.

Souvent bien brutale (le bien nommé « Machine Gun Messiah » qui évoque instantanément Strapping Young Lad) la musique du groupe sait aussi se faire plus douce (la conclusion « Critical Mass » et quelques refrains, comme celui de « Decoy »). En tout état de cause, la lassitude ne s’installe jamais à l’écoute de cet album, grâce à des breaks, accélérations et changements de rythme tout à fait bienvenus.

Ben, chanteur du groupe, varie parfaitement les registres, oscillant entre une voix hurlée (qui rappelle parfois celle du chanteur de Meshuggah), une voix claire très réussie, et une voix agressive qui évoque parfois celle de David Draiman de Disturbed (particulièrement perceptible dans les vocaux saccadés de « Take The Red Pill »).

Produit par Drop (guitares, clavier), l’album jouit d’un son impeccable, très puissant qui insiste bien sur le côté « mitrailleuse » des rythmiques portées bien souvent par une bonne grosse double grosse caisse.

Je ne vais pas m’attarder sur chaque titre, mais sachez que des morceaux comme « Reevolution » avec son refrain aérien absolument somptueux, ou le sublimissime « Take The Red Pill » (qui a dit Matrix ?), sont des tubes en puissance, comme les 8 autres titres d’ailleurs !

Fans de Fear Factory ou Strapping Young Lad, cet album est pour vous ! Satisfaction assurée…

PS : Un titre est en écoute dans la Radio Eklektik…

  1. bioactive
  2. reevolution
  3. decoy
  4. synthetic breed
  5. next day will never come
  6. machine gun messiah
  7. take the red pill
  8. rusted
  9. static currents
  10. critical mass
  11. reevolution (syntax airplay edit)
  12. decoy (radio slave edit)
TAGS : , , ,
GROUPES:
STYLE: ,

A PROPOS DE krakoukass

krakoukass Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben. Adresse de contact : krakoukass@eklektik-rock.com

krakoukass a écrit 694 articles sur Eklektik.

3 commentaires

  1. en effet cet album est une pure tu-e-rie mes amis!ce skeud puisent des racines ds le cyber metal aux influs evidentes de SYL,Meshuggah,Fear Facto mais qui ne deteigne pas de maniere trop encombrante sur la personnalité bien marquée du groupe.En résumé j’aime bcp , bcp ce disque et devraient ravir les amateurs des groupes cités en peu plus haut ou pour les amateurs de bon metal bien puissant,froid et indus qui n’oublie pas les mélodies au passage (les refrains en voix clairs sont d’ailleurs particulièrement bien réussis)…je connais des danois qui feraient bien de prendre de la graine chez des ptits suisses…

  2. oups ya qques fotes d’ortografe la;)g t pressé aussi…

  3. Excellent album de cyber-métal…dans la veine du premier Mnemic (le meilleur). Merci à Krakoukass de m’avoir fait découvrir ce groupe

Laisser un commentaire




XHTML: Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

  • coverThibaut | 18 avril 2015
    Dead – Transmissions / Verse
    Je viens juste (ce matin) de recevoir mes deux EP de DEAD, donc l'album est aussi superbe. J'aimerais la K7, mais je ne trouve pas le bon de commande!!! J'adore DEAD, groupe exitant. A rejoindre les légendes françaises; JC Satan, Docteur Mix and the Remix et bien sûr Métal Urbain. T
  • Moonspell - Extinctsoldout | 13 avril 2015
    Moonspell – Extinct
    Pochette hideuse, ras le bol des pochettes copier/coller de Seth. Sinon excellent album ça doit bien faire une dizaine d'année que j'avais pas autant écouté un album de Moonspell, mention spéciale aux leads vraiment excellents (Domina en tête). Effectivement on réinvente pas la roue mais c'est, selon moi, largement au des...
  • Man is not a birdmetacello | 12 avril 2015
    Man Is Not a Bird – Survived the Great Flood
    Plutôt original et frais. Merci pour la découverte ! (surtout que cela n'a pas semblé facile)
  • Man is not a birdMarbaf | 09 avril 2015
    Man Is Not a Bird – Survived the Great Flood
    Merci pour la découverte !
  • Prodigy - TDIMEsoldout | 07 avril 2015
    Prodigy – The Day is My Enemy
    C'est marrant c'est justement Rok-Weiler qui m'a le plus branché sur l'album (je m'imagine qu'en live ça doit envoyer du lourd) tandis que le reste s'écoute sans réel déplaisir mais ne présente rien d'innovant ni de mémorable.
  • klone - here comes the sunJhar | 31 mars 2015
    Klone – Here Comes the Sun
    A l'inverse des avis précédents, j'aime la tournure qu'a pris le groupe. La maturité et l'évolution dans la création me séduisent totalement. C'est bourré d'émotions à tous les niveaux, il y a ici de vraies perles, j'adore...
  • klone - here comes the sunshaq | 30 mars 2015
    Klone – Here Comes the Sun
    J'aurais pu écrire exactement, au mot près, la même chose que toi Kane.
  • Alkaloid-The-Malkuth-Grimoire-620x620krakoukass | 30 mars 2015
    Alkaloid – The Malkuth Grimoire
    Très bon mais un poil trop long quand même.