Eternal Flight – Positive Rage

1 Commentaire      1 206
Style: heavy metalAnnee de sortie: 2004Label: Cruz Del Sur Music

Eternal Flight est un groupe de heavy metal français qui nous propose avec Positive Rage son premier album. Le chanteur, Gérard Fois, n’est pas un inconnu, il a fait parti du groupe Dream Child. Le nom de son nouveau groupe est tiré d’un morceau du premier album de Dream Child. La musique du groupe est décrite comme étant du melodic power/prog metal, faisant la liaison entre Nevermore et Savatage ou encore Judas Priest et Dream Theater.

Peut-on vraiment parler de progressif concernant la musique de ce vol éternel ? Pas vraiment… La construction des morceaux est avant tout power metal. On note cependant un guitariste très habile (Christophe Offredi) dont le jeu peut rappeler parfois John Petrucci, notamment sur des morceaux tel que « All We Are » ou « The Moon King ». Le groupe est clairement influencé par un metal à l’américaine, Savatage (« New World ») et Queensryche en tête. On peut aussi citer Nevermore – en moins moderne, agressif et original – pour le jeu de guitare véloce par moment, notamment sur le puissant morceau d’ouverture « The Masks Will Fall ».

Ce groupe d’Annecy se montre puissant sur les titres speed et efficaces (« The Masks Will Fall » ; « New World » ; « Beyond (The Golden Gates) »). Les titres mid-tempo sont aussi assez corrects (« Guardians » ; « All We Are » ; « Back Into The Light (Renaissance) »).

Les claviers se montrent assez discrets le plus souvent. La musique du groupe est en effet avant tout axée sur la guitare puissante et véloce de Christophe Offredi. Ces claviers évitent donc le pompeux ou les pouêt-pouêt agaçant ramollissant la musique de nombreux groupes de ce genre. Sur « Morphoenix », si le clavier amène une mélodie entraînante, on pourra cependant regretter qu’il ne soit pas plus important avec un son plus bombastic. Au contraire, sur la sympathique ballade « Secret Place », cet instrument est un peu agaçant avec ses sons cristallins. Il est par contre très bien utilisé sur le final « The Moon King », seul morceau vraiment prog du disque, rappelant un peu Dream Theater.

Le chanteur Gérard Fois a une voix puissante rappelant un peu DC Cooper sur le premier album de Silent Force. Cependant, ses montées dans les aiguës très halfordienne pourraient en énerver certains. Nous avons là un chanteur mélodique mais restant agressif, sûrement un des points forts de ce groupe de Haute Savoie.

En résumé, ce premier album d’Eternal Flight est intéressant pour le fan de power metal à l’américaine mais il n’a cependant rien d’extraordinaire. Le groupe fait bien son boulot, les musiciens sont expérimentés, mais le style pratiqué par Eternal Flight reste trop classique pour réellement se montrer indispensable. Tout cela sonne assez daté et ce n’est pas ce groupe qui va révolutionner le genre.

A noter que ce groupe est signeé sur un label italien (Cruz Del Sur Music) et que la pochette du disque est signée Geoffrey Gillepsie (Doro, Warlock).

  1. the masks will fall
  2. guardians
  3. all we are
  4. new world
  5. real
  6. secret place
  7. beyond (the golden gates)
  8. prelude
  9. back into the light (renaissance)
  10. morphoenix
  11. the moon king
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Commentaire

  1. jonben jonben says:

    Superbe pochette!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *