Planes Mistaken For Stars – Up in Them Guts

3 Commentaires      1 273
Style: hardcore/rock indé cradoAnnee de sortie: 2004Label: No Idea Records

Planes Mistaken For Stars ont beau avoir un des noms les plus originaux de la scène hardcore américaine, ils restent assez méconnus alors qu’ils sortent des albums depuis 1999. Voici leur 4ème album, « Up In Them Guts », où le son du groupe évolue vers quelque chose de plus rugueux et déchaîné. Rock n’ roll lorgnant vers le hardcore, où est-ce le contraire? Planes Mistaken For Stars est tout simplement un groupe de rock hargneux avec un gros son, et un chanteur très particulier.

Bizarrement, l’album débute sur une ballade acoustique mais celle-ci place direct dans l’ambiance, le son est étouffé, une timbale détendue martèle le rythme et la voix vient se poser. Et quelle voix! Ce morceau est celui qui m’a le plus marqué de l’album même si le reste est beaucoup plus énergique, il s’en dégage un sentiment de désolation vraiment profond.
Sûrement est-ce dû à cette voix. La voix de Gared O’Donnell me rappelle la mienne avec 40 de fièvre et la gorge remplie de mucus, mais avec de la puissance, c’est donc une voix très spéciale, raclée, enfumée et sentant le whisky. Non c’est pas une voix émo. Plutôt digne d’un Neurosis quand ils s’essayent à un chant moins hurlé mais bien rauque comme sur le dernier album.

Sales, les guitares sont heavy et noisy, alliée à une rythmique percussive, elles apportent une dynamique aux morceaux à la manière d’un At The Drive-In ou Refused. Planes Mistaken For Stars est un groupe assez atypique qui définit pour moi ce que devrait l’esprit punk aujourd’hui… c’est à dire de l’inconscience et de la crasse.

Un peu saoulant à la longue, cet album se laisse tout de même très bien écouter de temps en temps d’autant que les morceaux sont courts, l’album ne fait que 30 minutes, mais 30 minutes enfiévrées. Même si la voix s’adoucit un peu sur certains passages comme sur « Spring Divorce », où il murmure des soupirs mélancoliques, elle reste majoritairement rocailleuse et finit dans sa spécificité à trop se ressembler d’un morceau à un autre. Malgré cela, Planes Mistaken For Stars est le genre de groupe qui nous retient dès qu’on est accroché.

E-card avec 4 titres.

  1. to all mothers
  2. belly full of hell
  3. glassing
  4. dying by degrees
  5. pigs
  6. dancing on the face of the panther
  7. say not a word
  8. no prize fighter
  9. spring divorce
  10. a six inch valley
  11. bastards
  12. the last winter dance party
jonben

Chroniqueur

jonben

Krakoukass et moi avons décidé de créer Eklektik en 2004 suite à mon installation à Paris, alors que disparaissait le webzine sur le forum duquel nous échangions régulièrement, ayant tous deux un parcours musical proche entre rock et metal, et un goût pour l'ouverture musicale et la découverte perpétuelle de nouveautés. Mes goûts se sont affinés au fil du temps, je suis surtout intéressé par les groupes et styles musicaux les plus actuels, des années 90s à aujourd'hui, avec une pointe de 70s. J'ai profité pendant des années des concerts parisiens et des festivals européens. J'ai joué des années de la guitare dans le groupe Abzalon. Mes styles de prédilection sont metal/hardcore, death technique, sludge/postcore, rock/metal prog, avec des incursions dans le jazz fusion et le funk surtout, depuis une île paumée de Thaïlande. 

jonben a écrit 498 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

3 Commentaires

  1. Pierre says:

    Mon album lui fait 48mn et non pas 30…

  2. Pierre says:

    46 en fait, mais c deja plus proche de 48 que de 30…

  3. Pierre says:

    Planes Mistaken For Stars sera en concert avec Converge le 25/03/2005 au Trabendo à Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *