Ill Nino – Confession

9 Commentaires      1 507
Style: neo metalAnnee de sortie: 2003Label: Roadrunner Records

Le neo metal n’est plus… Si l’on date son apparition à 1994, avec le premier album de Korn, on peut estimer que le courant aura vécu une petite dizaine d’années (environ huit ans), supplanté aujourd’hui par les courants emocore et metalcore.

le premier opus du groupe est sorti en pleine explosion neo, dans les dernières années du siècle passé. Il avait séduit un grand nombre de neoteux en proposant une mixture entre Soulfly et je ne sais quoi d’autres. Au milieu de gros riffs néos et de vocaux hurlés (pas terribles d’ailleurs) on tombait sur des rythmiques et percussions roots, des passages mélodiques presque pop, à faire tomber les minettes. Leur neo-metal-latinos avait de quoi faire parler. Certains se sont laissés séduire, d’autres ont fait une moue plutôt sceptique.

Il faut dire que l’originalité n’était pas le fer de lance du groupe… Les chansons étaient prévisibles, et téléphonées au possible. Tous les clichés du néo étaient brassés largement. Après une ou deux chansons on connaissait l’album entier. Le jeu étant de prédire si tel ou tel passage allait être « heavy » ou peace… Jeu évidemment facile.

Cet album est dans la parfaite continuité de Revolucion/revolution. Ceux qui ont aimé vont encore plus aimer, ceux qui ont fait une moue sceptique vont vraiment faire la tête, et ceux qui n’ont pas du tout apprécier éviteront soigneusement le disque ou alors l’utiliseront comme petit bois dans la cheminée. On trouve la même voix, les mêmes effets dessus, les mêmes guitares, les petites percussions et les mêmes riffs saccadés. On soulignera le nombre importants de chansons ou passages plutôt calmes, et l’usage intensif de mélodies par rapport à leur album précédent…

Au total on ne trouve rien de folichon sur cet album… Ni mieux, ni moins bien. Il se destine au fans du groupe ou au nostalgiques du néo. On ne peut passer à côté du fait que les mélodies et les mid temp semblent se placer comme le recyclage des groupes issus de cette scène. La marque des infâmes Linkin Park sur le genre semble maintenant indélébile et irréversible…

  1. te amo…i hate you
  2. how can i live
  3. two (vaya con dios)
  4. unframed
  5. cleansing
  6. this time’s for real
  7. lifeles…life
  8. numb
  9. have you ever felt ?
  10. when it cuts
  11. letting go
  12. all the right words
  13. re-birth
  14. how can i live (spanish version)
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

9 Commentaires

  1. krakoukass Krakoukass says:

    Je te trouve bien sévère. J’ai déjà eu des discussions houleuses à ce sujet, mais je maintiens le cap. Ce disque est facile c’est vrai, mais il s’écoute bien quand on a envie d’un truc qui casse pas trop la tête. Confession ne restera pas dans les annales mais il est quand même bien foutu, et si tout le monde savait écrire des putains de mélodies comme ça, ça se saurait!
    Bref je mettrais personnellement un bon 14/20. Et j’aurais foutu un bon 16 au 1er album du groupe qui était vraiment très bon et bien brutal.

  2. jonben jonben says:

    Chaque morceau est la copie du précédent, aucune évolution par rapport au 1er album à part plus de passages sirupeux sussurés à la guitare sèche…

  3. cava76 says:

    J’ajouterai que le son est quand même assez différent, beaucoup plus « propre ».
    Et faut croire que le néo n’est pas encore car quelques groupes dont celui-ci résistent.

  4. bud says:

    un peu severe, mais globalement je suis d’accord

    cet album c’est de la soupe, et a chaque fois qu’on commence a s’exciter a cause d’un riff violent, un truc tout mou suit direct

    enfin cela dit l’attaque sur linkin park est vraiment facile

  5. jonben jonben says:

    Linkin Park ne mérite que le mépris, il suffit pour s’en convaincre d’écouter leur dernier tube, le duo avec un rappeur absolument affligeant.

  6. Crusto says:

    Ben Ill Nino c’est bien quand t’ecoutes pas (ça c’est de la phrase choc!).

    Serieusement, ils enfilent effectivement les clichés. Dommage que leur ‘gratteux’ au sac a dos se soit barré, ils auraient eu la totale.

    Par contre j’admire le fait qu’ils se soient votré dans la vague néo deja en fin de cycle alors qu’il y’a la NWOAHM en vogue actuellement.

  7. fewz says:

    je voulais préciser que j’avais mis 10 au disque…et que c’est jonben qui lui a mis 8… =)

  8. krakoukass Krakoukass says:

    Pirate Jonben!

    C’est quoi ces pratiques douteuses!!!!!!

  9. krakoukass Krakoukass says:

    Pour la peine et pour être cohérent avec la kronique du nouvel album je remonte la note à 11…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *