Pain – Dancing With the Dead

3 Commentaires      1 076
Style: metal electroAnnee de sortie: 2005Label: Universal Music

Peter Tägtgren est un homme très occupé. Principalement leader d’Hypocrisy le monsieur est aussi connu pour sa participation dans nombre d’autres formations en tant que membre (comme Bloodbath la dream-team du death au sein de laquelle il tient le micro) ou en tant que producteur (Marduk, Dimmu Borgir pour n’en citer que quelques uns).

Son amour du métal dans sa forme la plus extrême est donc difficile à remettre en cause, mais son side-project Pain qui nous occupe aujourd’hui, est la preuve que l’ami PT a aussi des goûts plus larges et ne se cantonne pas au seul métal.

Pain qui est vraiment le bébé de Tägtgren a déjà sorti 3 albums (Pain, Rebirth et Nothing Remains The Same) et ce 4ème et nouvel album devrait ravir les amateurs du combo.

Pour les autres qui ne connaissent pas encore cette facette de PT, sachez que c’est certainement le projet le plus soft dans lequel l’homme s’investit. Ici on n’a pas affaire à un chant « dur » comme celui utilisé avec Hypocrisy ni au chant death caractéristique des énormes Bloodbath. Non au contraire le Tägtgren nous gratifie là d’un chant clair (certes un peu rapeux), qui évoque vraiment par moment le timbre de Ozzy Osbourne.

Ajoutez à cela une musique mélangeant habilement métal et électro (samples, sonorités électroniques), le tout dans une ambiance assez sombre qui apporte une touche « gothique » (le Paradise Lost de Symbol Of Life n’est ainsi pas très loin dans l’esprit) et vous obtenez le cocktail Pain, cocktail qui fonctionne impeccablement bien il faut le dire.

L’album contient son lot de hits propres à incendier les dancefloors de soirées indus/goth : « Same Old Song », premier single, à la mélodie imparable et irrésistible (façon « Shut Your Mouth » qui figurait sur le précédent album) ou « Nothing » sur lequel l’ami Peter s’écrie qu’il ne veut pas être…rien. Je pourrais également citer « Bye / Die » avec son refrain là encore accrocheur au possible ou « Not Afraid To Die ».

Mais l’ami Peter se laisse aussi aller à un minimum d’expérimentation, comme sur « Tear It Up » qui démarre avec des samples et des sonorités très hip-hop qui rappellent ce qu’on trouve sur un album de Cypress Hill . Ca ne dure pas longtemps, les guitares reprenant assez vite leurs droits, mais la 1ère fois qu’on entend ce morceau, ça surprend pas mal, il faut le dire.

Au final tout est très accrocheur sur ce disque qu’il est difficile de ne pas aimer dès la 1ère écoute, à moins d’être vraiment allergique au style pratiqué. C’est super bien fait, ça s’écoute tout seul, mais je me demande dans quelle mesure ça reste vraiment longtemps dans la platine… Vite accroché vite oublié aurais-je tendance à dire. C’est le même mal qui frappe les dernières sorties de Soilwork ou In Flames
Enfin c’est le genre de cd consensuel qui passera bien auprès de votre copine allergique au métal et que vous entendrez aussi avec plaisir.

Pour terminer, si l’album et les compos sont très réussies, j’émettrai une petite réserve sur la production, car, à moins que cela ne vienne de la version promo, j’ai été assez déçu par le son de ce Dancing With The Dead que je trouve un peu brouillon alors que les compositions auraient sans doute été mieux servies par une production à la fois puissante et surtout claire…

A noter que l’album est déjà sorti depuis la fin janvier dans certains pays nordiques, mais qu’il nous faudra patienter jusqu’à la fin mars pour pouvoir nous le procurer en France et dans les autres pays européens… C’est po juste vraiment…

  1. don’t count me out
  2. same old song
  3. nothing
  4. the tables have turned
  5. not afraid to die
  6. dancing with the dead
  7. tear it up
  8. bye / die
  9. my misery
  10. a good day to die
  11. stay away
  12. the third wave
krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 890 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

3 Commentaires

  1. Ocean? says:

    Faudra qu’on discute ce soir… :p

  2. neurotool says:

    Un album sympa…un de plus diront certaines mauvaises langues…
    a titre personnel, je n’ai que peu accroché avec cet album, lui préférant ces prédécesseurs et notamment Rebirth.
    C’est simple efficace mais çà prendra certainementtrès vitela poussière sur vos étagères…à mon avis un achat dispensable.

  3. Dun23 says:

    Album franchement sympa comme les autres productions de Pain mais il est vrai que pour ma part, je préfère son prédécesseur direct.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *