Scars Of Tomorrow – Rope Tied to the Trigger

Pas de commentaires      773
Style: metalcoreAnnee de sortie: 2004Label: Victory

Ce n’est qu’à la suite de leur second album Design your Fate que nos amis californiens ont eu un début de reconnaissance qui leur permit de signer sur le prestigieux label VICTORY RECORDS.
Une tournée plus tard le groupe se rend aux God City Studios à Salem dans le Massachusetts (NDLR : tiens tiens) en compagnie de Kurt Ballou (guitariste de Converge) afin d’enfanter ce Rope tied to the trigger.

L’évolution du groupe semble assez claire, à savoir une radicalisation de sa musique pour obtenir un metalcore en ébullition ou les mélodies fusionnent avec des riffs de plombs, ceux –ci pouvant être autant metalcore (mosh parts), que death, voire même néo. Tout un programme donc (les fans de old shool peuvent lacher la kro ici).

Pourtant lorsque j’ai rétrospectivement écouté leur premier album All Things Change, j’ai bien cru me tromper de groupe tant la différence était flagrante, qu’est ce qui a pu les énerver à ce point pour en arriver à un tel niveau d’agression ? J’irais presque à parier que ce sont les groupes du Massachusetts qui pompent Killswitch Engage mais le doute subsiste …

Ca dépote vraiment dès les premières notes de « To watch you burn » parfaite combinaison entre du brutal néo (vous avez bien lu) et du pur metalcore et cela restera une constante tout le long de cet album. La section rythmique se distingue en apportant une dynamique terrible aux morceaux, avec de nombreux breaks et changements de tempo, le batteur lui est juste monstrueux et ses pédales en fument encore.

La voix du chanteur a mué par rapport à leurs réalisations précédentes pour devenir quasiment inhumaine, c’est un peu la même évolution que le chanteur de Maroon sur Endorsed by Hate (quelle différence avec l’album Antagonist!), même si c’est trafiqué je dois admettre que ça le fait grave surtout qu’ils ont eu la bonne idée d’alterner avec des vocaux plus hardcore et de ce fait plus humains.

Je parlais de mélodie plus haut, et bien même si elle est nettement moins présente que sur leurs albums précédents, elle reste omniprésente sur la totalité des titres mais la grande différence réside dans son utilisation. En effet là où elle était une des principales composante de l’album Design Your Fate, ici je dirais qu’elle « ne sert » que de tremplin à l’agression qui va suivre derrière … pas de répits possibles donc.

J’ai également mentionné le death metal en décrivant leur musique, et bien écoutez le titre « The face of fear » pour vous en convaincre et appréciez le riff Bolt Throwerien dans toute sa splendeur : ils ont du goût ses américains.

Un petit mot sur la production énorme de cet album bien que totalement différente de ce qui se fait en Europe (je pense au travail de Tue Madsen), comprendre absolument pas roots, limite … néo de par la qualité de ses arrangements et par la puissance qu’elle insuffle aux morceaux, il suffit d’écouter « Design your Fate » dernier morceau de la galette qui était déjà sur Design your Fate (l’album cette fois) pour comprendre ce que la production à apporté à ce Rope tied to the Trigger.

Un album à écouter d’urgence !!!

Ps : Le groupe va rentrer en studio avec le guitariste Stephen Carpenter (Guitariste de Deftones ) pour la pré-production de leur prochain album, comptez sur moi pour vous en reparler.

  1. to watch you burn
  2. abandonment
  3. as we choke
  4. suffocating words
  5. will hell arise
  6. reflections
  7. from my existence
  8. break the fall
  9. the face of fear
  10. in dying days
  11. design your fate
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *