The Acacia Strain – 3750

4 Commentaires      1 217
Style: metalcoreAnnee de sortie: 2005Label: Prosthetic

Lorsque l’on parcourt la bio du groupe américain (Massachusetts …), on y découvre que celui-ci est en fait un sextet composé de 3 guitaristes, le 3ème étant arrivé par hasard en remplacement d’un des 2 autres qui s’était blessé à l’épaule. Au rétablissement de ce dernier, ils ont essayé la formule à 3 gratteux pour se rendre compte que finalement cela donnait un son plus massif.

Et ça tombe plutôt bien parce que le groupe cherche à écrire la musique la plus « heavy » possible, toujours selon la bio.
Ce 3750 est en fait leur 2ème album et le 1er pour le label Prosthetic Records qui leur a mis le grappin dessus après leur premier excellent méfait And Life Is Very Long.

Vous commencez à le savoir Massachusetts rime avec KSE (enfin non pas vraiment mais on se comprend), et bien devinez qui est à la production de cet album ? Je vous le donne en mille c’est Adam Dutkiewicz (de KSE)… Avec tous ces ingrédient si c’est pas encore un clone c’est à ne plus rien y comprendre ! Et bien non ça n’a rien à voir, et je vais vous dire ça m’arrange parce que je n’ai appris pour le producteur qu’au moment de la rédaction de cette kro et je m’étais juré de ne plus chroniquer un clone de KSE.

Bon alors à quoi ressemble la musique de The Acacia Strain me direz vous ? Et bien pour être heavy ça l’est , je vous garantis que ce ne sont pas des paroles en l’air, les premières notes du premier titre « Carbomb » mettront tout le monde d’accord sur ce point.

Mais à quelle scène affilier ce groupe ? Bonne question, et pas si évidente que ça … la base est metalcore c’est une évidence (surtout pas la NWOAHM) mais il y plus que ça, en fait c’est un savant mix de diverses scènes comme le doom (Cathedral) pour l’aspect écrasant des riffs, death pour certains vocaux (ce n’est pas du Six Feet Under non plus) ainsi que quelques réminiscences stoner (nettement plus marquées sur leur album précédent). En fait si je devais faire court et me lancer dans une comparaison (osée certes) je dirais que ça me fait un peu penser à du Mastodon période Remission… En plus lourd mais moins varié toutefois (les insultes en privé svp).

La production est excellent et inattendue de la part du bonhomme cité plus haut, comprenez à mille lieux de ce que l’on pensait attendre de lui, chapeau Mister sur ce coup.

J’ai adoré cet album mais 30 minutes ça fait quand même un peu court, 2 ou 3 titres supplémentaires n’auraient pas été de trop…

Ps : Ceux qui ont aimé cet album, doivent absolument se jeter sur leur précédent opus And Life Is Very Long car il est tout simplement meilleur encore et fera l’objet d’une chronique future.

  1. carbomb
  2. brown noise
  3. 3750
  4. smoke ya later
  5. extreme wrath of the jhiaxus
  6. drawn and quartered
  7. passing the pencil test
  8. halcyon
  9. sunpoison and skin cancer
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

4 Commentaires

  1. kollapse says:

    le fait que tu dises ke the acacia strain est plus lourd que le « remission » de mastodon ne m’inscite pas à t’insulter mais bien à être intrigué par ce groupe et voir ce qu’il en retourne! Je m’execute donc et revindrai plus tard faire part de mes impressions ;)…

  2. cava76 says:

    J’attends ça avec impatience ;-)

  3. kollapse says:

    jdois dire que je m’attendais à autre chose…certes c lourd, bien joué mais je trouve ça assez rébarbatif à la longue. Ca me fait trop penser à a life once lost, groupe que j’apprécie mais qui lui aussi me saoule au bout d’un moment…dsl ;)

  4. cava76 says:

    je te conseille vivement de jeter une oreille à leur précédent, la surprise devrait être agréable.

Répondre à cava76 Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *