Anodyne – A Lifetime of Grey Skies

Pas de commentaires      801
Style: hardcore chaotique et noisyAnnee de sortie: 2004Label: Level Plane

Huit ans déjà que ce groupe de Boston s’est formé et force est de constater qu’il est resté underground. Il faut dire qu’à l’époque de leurs débuts, leur style (hardcore chaotique) n’était pas sous les feux de la rampe comme il peut l’être aujourd’hui, il aura peut être fallu attendre le succès de Dillinger Escape Plan pour pouvoir se former l’oreille et ainsi appréhender leur musique comme il se doit.

Je pense que si j’avais écouté cet album ne serait ce qu’il y a 2 ans, je l’aurais carrément massacré, trop déstructuré pour moi, pas le moindre riff sur lequel je puisse m’accrocher, bref ça aurait été un calvaire.
Si pour vous DEP ce n’est que du bruit et en aucun cas de la musique, descendez au prochain arrêt, parce que ce disque n’est pas fait pour vous.

Tout n’est que chaos sur cet album, c’est un peu la même démarche sur le dernier Ion Dissonnance, l’esprit punk en plus et l’aspect metal en moins, les titres font 2 minutes de moyenne et ne font pas de quartier, direct in your face (« Portable crematorium »), la batterie mixée très en avant renforçant encore cette impression de désordre, un peu comme DEP justement, ou l’école du jazz.

D’ailleurs le titre « blood meridian » pourrait bien être un mix noisy–jazz uniquement composé de distorsions en tous genres.

Si vous cherchez du réconfort ou quelque chose de positif, oubliez, « zero world », « from the end of the world », « philosophy of failure », rien de bien optimiste, vous en conviendrez.
N’espérez même pas en avoir dans les 2 titres instrumentaux « infernal machine » et « standing on the beach », pourtant points de décibels mais ici l’apocalypse fait place au malaise avec cette mélodie que l’on entend au loin et ce rythme lancinant, cette batterie qui imprime une cadence lente et quasi inquiétante, serait ce leur vision auditive de l’enfer ou plus raisonnablement de la fin du monde? Ils sont apocalyptiques jusqu’au bout des ongles, je vous le dis moi.

  1. arctor
  2. carnot engine
  3. portable crematorium
  4. zero world
  5. infernal machine
  6. the mind is a terrible thing
  7. plastic will
  8. against architecture
  9. in the desert sound precedes sight
  10. blood meridian
  11. philosophy of failure
  12. from the end of the world
  13. standing on the beach
Up Next

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *