Bloodsimple – A Cruel World

11 Commentaires      1 514
Style: metal puissant et moderneAnnee de sortie: 2005Label: Reprise

Vision Of Disorder a vécu et s’est éteint, laissant sur leur faim de nombreux fans de son hardcore teinté de metal (on ne parlait pas de metalcore à l’époque). Le dernier album de VOD From Bliss To Devastation aura d’ailleurs déjà divisé les fans, car le groupe perdait clairement une grande part de sa facette hardcore, pour virer vers une orientation beaucoup plus directement metal (néo metal auront même alors dit certains, même si le mot est peut-être un peu fort).

Quoi qu’il en soit, l’écoute de A Cruel World, ce 1er album de Bloodsimple, nom derrière lequel (ne) se cachent (pas) 2 anciens membres de VOD (Tim Williams le chanteur, et Mike Kennedy à la guitare) ne pourra que donner raison et appuyer la légitimité voire même la nécessité du split de VOD. La raison en est simple : le style pratiqué par Bloodsimple n’a plus rien en commun avec le Vision Of Disorder des premiers albums.
Au contraire, sur A Cruel World, Williams et Kennedy marquent clairement leur volonté de poursuivre l’évolution de style entamée avec From Bliss….

De hardcore il n’est donc quasiment plus ici question, mise à part sur certains passages vocaux de Williams qui sont littéralement vociférés façon Nardcore (« Falling Backwards »). S’il faut décrire le style du combo aujourd’hui, on parlera davantage de metal moderne, flirtant parfois avec le néo metal (et j’entends par là le néo metal à la American Head Charge, ou Nothingface, c’est à dire du néo qui envoie la sauce quand même).

Pas de quoi partir en courant pour autant car si l’originalité n’est pas vraiment de mise, l’efficacité et l’agressivité de Bloodsimple en convaincront plus d’un (à commencer par moi) d’oublier sans regret VOD. Ceux qui aimaient VOD pour Tim Williams ne seront pas déçus, ça c’est certain, puisque le charismatique chanteur porte littéralement sur ses épaules cet album, tant sa prestation est impeccable.

Officiant parfois dans un registre connu avec VOD, c’est à dire franchement énervé, comme sur les excellents « Falling Backwards » ou « Running From Nothing », l’ami Tim nous surprend aussi en faisant entendre sa belle voix rocailleuse à souhait sur des compositions douces (vocalement et musicalement) et vraiment réussies (« The Leaving Song », le superbe « Flatlined » ou « Plunder »). Cette alternance de passages enragés (avec fréquemment un chant syncopé particulièrement brillant comme sur « Straight Hate » – I’m fuckin’ insane, fuckin insane, fuckin insaaaaaaaaane – ) et calmes est particulièrement appréciable et réussie et franchement on dira ce qu’on voudra, ce gars-là prouve qu’il n’est pas seulement un excellent gueulard mais vraiment un putain de chanteur de metal, et un bon…

Ajoutons à cela que la production assurée par GGGarth Richardson est tout simplement énorme, et que le groupe a parfois recours très subtilement (et très discrètement je précise) à des petites touches synthétiques bienvenues. J’ai parfois pensé à l’un de mes groupes favoris, aujourd’hui également disparu, Pitchshifter (période P.S.I. attention) ce qui tient certainement au fait que la voix de Williams me rappelle parfois celle de Clayden, en moins nasillarde cependant (typiquement sur le refrain de « Sell Me Out », le mimétisme est assez frappant).

Bref c’est du tout bon et ce ne sont pas des brulots comme ce « Straight Hate », « Path To Prevail » (qui rappelle énormément le VOD de From Bliss…) ou même « What If I Lost It » qui viendront me contredire.

Reste que j’avertis les fans hardcore de VOD qui n’avaient pas apprécié From Bliss…, qu’ils ne trouveront sûrement ici que déception tant ce A Cruel World aussi efficace soit-il, est formaté et loin du VOD des débuts…

En tout cas moi je l’aime beaucoup cet album.

  1. straight hate
  2. path to prevail
  3. what if i lost it
  4. blood in blood out
  5. sell me out
  6. the leaving song
  7. running from nothing
  8. cruel world
  9. flatlined
  10. falling backwards
  11. plunder
krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 886 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

11 Commentaires

  1. Marc says:

    Oh putain, je savais même pas qu’ils avaient fait un groupe… en tant que fan de VOD, je vais me ruer sur celui là..

  2. Keyser Söse says:

    Je n’ai écouté que 3 titres de cet album et j’avais beaucoup apprécié. La ressemblance avec From Bliss est en effet assez visible (ou plutôt audible) mais ce n’est pas pour me déplaire tant j’avais adoré cet album (tout en étant fan de Imprint). Conclusion je vais sûrement me l’acheter :)

  3. jonben jonben says:

    j’adore cet album, une suite qui me convient bien vu qu’il n’y aura plus de VOD. Je préciserais par raport à la chro que l’labum est très varié, passant de titres très énervés à d’autres vraiment calmes, rock alternatif, sur la fin. Flatlined, on dirait un morceau de Natalie Imbruglia au début (enfin les 20 premieres secondes seulement)!

  4. krakoukass Krakoukass says:

    Natalie Imbruglia!!!!!???? T’es fou toi…

  5. Marc says:

    Si Williams ressemblait à Imbruglia, ça ne me dérangerait pas plus que ça :-) je changerais de bord pour le coup

  6. CrosstownTraffic says:

    Etant fan de la premiere époque de Vision Of disorder, j’ai du mal avec cette album. Sinon il y a pas des anciens de Downset aussi dans ce groupe???

  7. krakoukass Krakoukass says:

    Il y a en effet l’ancien batteur de Downset, Chris Hamilton, dans le line-up de Bloodsimple…

  8. kollapse says:

    même si je préfère en tt point VOD je dois avouer que ce skeud est pas mal du tout avec de très bons titres tels « path to prevail », « what if i lost it », « cruel world », « flatlined ». J’espère tout de même qu’ils évolueront par la suite vers quelque chose d’un peu plus personnel et se démarqueront 1 peu plus de « from bliss… » de VOD qui, dans le genre, me parait indétronable. Mais cela n’engage que moi…14/20

  9. krakoukass Krakoukass says:

    Je me l’écoute très régulièrement et je maintiens que c’est une bombe ce skeud… Rhaaa ce Tim Williams, quelle voix!

  10. Wrath says:

    « De hardcore il n’est donc quasiment plus ici question, mise à part sur certains passages vocaux de Williams qui sont littéralement vociférés façon Nardcore (« Falling Backwards »). S’il faut décrire le style du combo aujourd’hui, on parlera davantage de metal moderne, flirtant parfois avec le néo metal (et j’entends par là le néo metal à la American Head Charge, ou Nothingface, c’est à dire du néo qui envoie la sauce quand même). »

    Dommage d' »essayer » de classer imperativement les groupes dans des milliers de categories…Bloodsimple est donc du hardneomodernemetal qui envoie la sauce quand meme…Bloodsimple est tout simplement un groupe « In your face ».Headbang assuré.Je trouve cet album plus rentre dedans que From Bliss de VOD.Un certain retour aux sources j’ai l’impression (VOD epoque Imprint).En tout cas bon album.

  11. krakoukass Krakoukass says:

    Euh franchement il est loin d’être un retour aux sources à IMPRINT qui était vachement plus violent hein… Mais on est d’accord sur le fait que ce « A Cruel World » est bien direct, « in your face », et en tout cas très très bon…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *