Circle II Circle – The Middle of Nowhere

Pas de commentaires      1 153
Style: heavy metalAnnee de sortie: 2005Label: AFM Records

Ce fut une joie de revoir ce cher Zak Stevens en 2003 avec Watching In Silence, le 1er album de son nouveau groupe, Circle II Circle. Celui qui fut le vocaliste de Savatage à partir de Edge Of Thorns (1993) jusqu’à The Wake Of Magellan (1998) se rappelait enfin à notre bon souvenir après avoir quitté la formation américaine pour cause de pouponnage. Après son départ du Tage, ce bon Zak avait donc plus le nez dans les couches que les pieds on stage.

Avec Watching In Silence, Zak faisait appel à ses anciens collègues de Savatage, Jon Oliva et Christ Caffery, pour lui torcher ses morceaux. D’où un album qui, sans surprise, sonnait comme du Savatage période Stevens. Avec The Middle Of Nowhere, Zachary vole enfin de ses propres ailes avec son groupe qui a bien changé depuis le premier album puisque la plupart des musiciens sont partis épauler Jon Oliva sur scène.

Pourtant, la direction musicale n’a pas changé d’un iota. Circle II Circle est un groupe pour les fans de Savatage qui ont en marre d’attendre que leur groupe préféré leur ponde une suite à Poets And Madmen (sorti en 2001). Cependant, ce second opus n’est pourtant pas une redite du premier. Un certain esprit « progressif » semble avoir disparu dans ces nouvelles compos. Le Circle II Circle nouveau se veut donc plus direct. Plus puissant et plus incisif, plus heavy, moins de claviers, voilà qui devrait plaire à certains qui trouvaient une certaine mollesse à Watching In Silence.

Le piano-bar (n’y voyez rien de péjoratif) a pratiquement disparu sur cette nouvelle galette. On retrouve quelques claviers sur « In This Life », « The Middle Of Nowhere » et sur la ballade final « Lost » et c’est à peu près tout. Par contre, s’il y a bien une caractéristique toute savatagienne qui n’a pas disparu, c’est bel et bien les chœurs puissants, orchestrés parfois en canon, comme sur « All That Remains », « Psycho Motor », la fin de « The Middle Of Nowhere ».

Quand à la voix de Zak, inutile d’en parler, il est évident que quand on possède une voix puissante et chaude comme la sienne, tout ce qu’on chante peut sembler magique. Même si Zak interprétait du Britney Spears (espérons que ça ne lui donne pas de mauvaises idées), il arriverait encore à rendre ça agréable. Même la ballade finale, « Lost », qui n’a rien de follement transcendant, possède un certain charme interprétée par Zak.

On note d’ailleurs que c’est vers la fin du disque que se trouvent les morceaux les plus « mollassons ». « Faces In The Dark » est un mid-tempo agréable, le genre de morceaux que certains définissent comme une power ballade, c’est-à-dire qui commence de façon plutôt calme en acoustique et se poursuit d’une manière plus costaud en électrique. Une spécialité tagienne là aussi, qu’on retrouve d’une manière plus réussie sur « The Middle Of Nowhere », qui aurait pu figurer sur le Dead Winter Dead de Savatage par exemple. On y retrouve en effet cette touche symphonique dans les claviers et un final en canon.

On remarque aussi quelques clins d’oeils (pas toujours voulus je pense) à certains grands noms du metal : « All That Remains » aurait pu venir de chez Brainstorm ; « Holding On » a une certaine touche Queensryche ; « Hollow » emprunte un riff typiquement Van Halenien. Mais si on doit rapprocher d’un groupe ce que fait Circle II Circle sur The Middle Of Nowhere, c’est bien évidemment de son ancien groupe qu’il s’agit. Ça ne surprendra personne car c’est évidemment ce que les fans attendent de Zak Stevens et après tout s’il y a bien quelqu’un qui a le droit de faire du Tage à la place du Tage, c’est bel et bien lui. Cependant, ne serait-il pas plus intéressant qu’un chanteur aussi talentueux que lui, aborde une musique plus originale et plus personnelle dans le futur plutôt que de rester figé dans son glorieux passé ? En tout cas, si ce second album de C.2.C. ne surprendra personne, il aura au moins le mérite d’être un bon album de heavy metal à l’américaine qui, selon moi, est un peu meilleur que le premier.

  1. in this life
  2. all that remains
  3. open season
  4. holding on
  5. cynical ride
  6. hollow
  7. psycho motor
  8. faces in the dark
  9. the middle of nowhere
  10. lost
Up Next

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *