Norma Jean – O God the Aftermath

6 Commentaires      1 492
Style: hardcore chaotiqueAnnee de sortie: 2005Label: Solid State Records

« On peut tromper une fois mille personnes mais on ne peut tromper mille personnes mille fois ».

Pourquoi changer une formule qui marche? C’est surement ce qu’a du se dire Norma Jean lors de la composition de ce nouvel album. Mis à part le changement de vocaliste, et les quelques variations que cela a apporté, le groupe nous resert, à peu de chose près, la même recette qu’en 2002 avec leur premier album Bless The Martyrs, Kiss the Child. L’ex-chanteur, parti (sûrement pour des divergences musicales), s’en est allé plus loin pour former The Chariot, dont la musique ressemble à étrangement à du…Norma Jean. Bref.

O’ God, The Aftermath raviera, vous l’aurez compris, les fans du groupe mais aussi plus largement les amateurs de hardcore chaotique en manque de sensations. De gros riffs plombés embrassent des riffs plus frénétiques vissés dans le bas du manche. Le son de gratte absolument énorme convaint sans mal, aidé d’une section rythmique à la production efficace. Le nouveau brailleur ne révolutionne ni l’exercice ni les vocalises du chanteur sortant. Il éructe de manière convaincue, convaincante et apporte à l’édifice quelques lignes de chant clair, signes du changement, comme sur « Liarsenic ». On notera le soucis du jeu de mots sur presque tous les titres de l’album (exemples:Absentimental, Charactarantula,…) et pointera l’adéquation entre jouer du hardcore et faire de l’esprit.

De la même manière que sur leur précédent album, le groupe nous fait le coup de la chanson fleuve de mi-parcours qui restaure; plus lourde, plus lente et plus longue que les autres, « Disconnektie » frappe un grand coup et joue son rôle de la plus juste des manière. Cette magnifique pièce de 10 minutes apaise et pourrait être digne d’un bon groupe de post-hardcore; les passages en chant clair sont sublimes, la reprise au niveau de la quatrième minute est exquise, les choeurs qui la suivent chamboulent…

Evidemment on pense à beaucoup d’autres groupes à l’écoute de Norma Jean, le créneau s’étant bien rempli ces dernières années et le groupe faisant quelques petits clin d’oeil par-ci par-là (Burnt By The Sun par exemple sur la seconde piste ou encore Will Haven). D’ailleurs l’alchimie: lignes de chant clair + lourdeur fait penser à du Ghostride (le groupe des ex-Will Haven) ce qui n’est pas déplaisant.

Ce deuxième album est une réussite, tant au niveau de l’intégration du nouveau chanteur, de la production que des compositons. Malheureusement celles-ci ont un large côté de déjà vu et on regrettera fortement la prise de risque quasi-nulle entre les deux albums; dommage car une telle qualité de production aurait mérité de servir pour autre chose. Cette absence de renouveau et de recherche ampute la note. Un bon album tout de même et un groupe qui doit être à voir sur scène.

  1. murderotica: an avalanche in d minor
  2. vertebraille: choke that thief called dependence
  3. bayonetwork: vultures in vivid color
  4. dilemmachine: coalition, hoax
  5. coffinspire
  6. liarsenic
  7. disckonnectie
  8. absentimental
  9. charactarantula
  10. pretendeavor
  11. scientifiction: a clot of tragedy: a clot of dedication
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

6 Commentaires

  1. kollapse says:

    album qui possède certaine qualité mais manque pour ma part de moments réelement marquants, il n’y a pas beaucoup de variations ce qui rend le tout assez linéaires. Quelques bons titres sont éparpillés sur l’album comme « liarsenic » ou « pretendeavor » mais le tout manque réelment d’impact, or pourtant l’engagement et l’énergie sont là c’est indéniable…En bref pour moi il manque quelque chose à ce skeud. Dans le genre je préfère l’album d’into the moat, « the design » qui me semble plus abouti.

  2. Pierre says:

    Il est à chier cet album oui…

  3. ok remy says:

    t’es interessant comme gars pierre. Il y a de très bon morceaux c’est une certitude..
    faut aimer le chaotique quoi.

  4. wakos says:

    Ben je le trouve pas si mal ce deuxième album, il faut y accorder plusieurs écoutes avant de l’apprécier à sa juste valeur. Je garde tout de même une préfèrence pour « Bless the martyr … » qui pour moi est tout bonnement excellent.

  5. oui remy says:

    1 scene point wakos!

  6. Julien says:

    Une fois kon voit les titres en concert et la claque prise lors du show on adore l’album!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *