Shane Cough – Intraveineuse

1 Commentaire      818
Style: electro/rockAnnee de sortie: 2005Label: Enrag

Un cri. La première chose que l’on entend en mettant son cd sur la platine est ce cri qui résonne. Hystérique et glauque. Bref mais intense. On entre de plein pied dans cet univers à la limite floue entre rock, indus et électro. Les guitares se font incisives sur cd, voraces et ultra saturée en live. Intraveineuse fait penser à l’électro d’un Moorcheba dans les moments d’accalmie, mais à un punk technoide à la Atari Teenage Riot dans ses moments de débauche sonore qui parcourent les compos. Parfois des faux airs de Marylin Manson première époque électrisent l’atmosphère (« Suspended »).

Shane Cough est originaire de Rennes. Pas de quoi faire fantasmer ta grand mère. Jusque la tout va bien. Le quatuor composé de Marianne au chant, Gauthier à la guitare, Mouik au sampler et Alban à la basse, accouche d’un premier album en 2000 Delight In disorder. Celui-ci attire une base de fans pointus au chevet du groupe. Une tournée de 100 dates confirme à quel point Shane Cough se révèle être un excellent groupe de scène. Mais voilà, Marianne a envie de changer d’air. Tournure dramatique ? Split ? Non juste un changement d’air. Elle part se polluer les poumons aux USA. Revient en France en 2002 et fait l’actrice pour Clément Tuffreau lors d’un court métrage prémonitoirement intitulé « Oxygène: Valeur morte ». La bande son est réalisée par Gauthier qui puise son inspiration dans l’univers de Lynch.

La boucle est bouclée. L’info est capitale. Lynch. Sombre, noir. Comme les costumes de scène du groupe. Identique à la musique. Abrasive.

Intraveineuse a déçu moult fans de la première heure. Comme souvent, on attend beaucoup d’un groupe, surtout quand il met 5 ans à composer son nouvel album. Comparé à Evanescence, répudié pour ne rien apporter de nouveau, le Shane Cough version 2005 est pourtant un bon cru. Intraveineuse est un album de taille. 13 titres dans une veine électro / indus qui ont au moins le mérite de laisser s’exprimer une frontwoman de caractère bien loin des mièvreries pseudo goth.

  1. taste of bruises
  2. toxic body
  3. remember the taste
  4. killing mood
  5. hatred
  6. don’t look back
  7. suspended
  8. suffocate me
  9. armature addiction
  10. viciously
  11. mutation
  12. headstripping
  13. falmes
Up Next

Vous pourriez aussi apprécier

Commentaire

  1. Max says:

    Un très grande découverte pr ma part, une chanteuse incroyable, des univers hypnotique, et des putains de guitares qui te font bouger ton cul en écoutant cet album !

    PS : Le morceau 6 est une merveille d’electronique poussé a son maximum mélé a des guitares, et ca te décolle le cerveau, l’ami !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *