Wolverine – The Window Purpose

Pas de commentaires      994
Style: metal progressifAnnee de sortie: 2001Label: Elitist

The Window Purpose, 1er album des suédois Wolverine, était, pour d’obscures histoires de label, sorti assez incognito sur un petit label en 2001.

J’ai découvert le groupe grâce à leur dernier album, Cold Light of Monday, sorti sur Elitist (Frantic Bleep, Ephel Duath, Farmakon…), très intéressante subdivision « musique complexe/technique » d’Earache. J’avais assez apprécié cet album à sa sortie (même s’il m’a un peu saoûlé à la longue), et comme je ne dois pas être le seul, Earache en profite maintenant pour ressortir leur 1er album pour les nouveaux fans du groupe, remasterisé pour l’occasion.

The Window Purpose, propose une musique légèrement plus agressive que Cold Light of Monday, métal progressif qu’ont peut immédiatement rapprocher de celui de Pain of Salvation, le ton étant assez proche surtout que le groupe est aussi suédois. Moins rock donc que le dernier album, une certaine grandiloquence heavy métal parsemant l’album dans des voix et instrumentations épiques.

Toutefois, cet esprit assez heavy, légèrement kitsch façon années 80, n’effleure que légèrement la musique du groupe, et heureusement. On le note dans les voix pouvant rappeler le chant d’Angra ou de Dream Theater -dont je suis très loin d’être fan- et dans les multiples clavier qui parsèment la musique du groupe.
Mais le son global du groupe est tout de même assez moderne, technique mais sans exagération, pas de solos interminables ou de développements progs longuets, Wolverine centre son propos sur les mélodies, qu’elles soient vocales ou instrumentales, toujours assez travaillées.
Ils savent se faire métal quand il faut, certains riffs sont thrashisant, quelques voix agressives, assurées par le batteur, assez spéciales, imprégnées d’un effet de distorsion étrange rajoutent un peu de contraste aux morceaux.

Je trouve certains titres plus réussis que d’autres, les moins bons étant ceux lorgnant vers le sirupeux comme « Leaving Yesterday », sur lequel une chanteuse accompagne le groupe, mais d’autres sont plus modernes et intéressants comme l’excellent 1er morceau, « My Room » ou l’instrumental acoustique final vraiment nickel.

Cet album est globalement bien foutu, et même plus agréable que leur dernier album en date, mais le principal défaut de Wolverine est de ne pas assez ressortir face à un poids lourd comme Dream Theater ou un concurrent génial comme Pain of Salvation. Leur musique est donc plutôt réservée aux fans de metal prog qui à n’en pas douter seront ravi par les différents albums de ce groupe, celui-ci en tête.

  1. end
  2. my room
  3. his cold touch (part. i + part. ii)
  4. leaving yesterday
  5. towards loss
  6. the storm inside
  7. coma
  8. release
  9. post life
  10. again
jonben

Chroniqueur

jonben

Krakoukass et moi avons décidé de créer Eklektik en 2004 suite à mon installation à Paris, alors que disparaissait le webzine sur le forum duquel nous échangions régulièrement, ayant tous deux un parcours musical proche entre rock et metal, et un goût pour l'ouverture musicale et la découverte perpétuelle de nouveautés. Mes goûts se sont affinés au fil du temps, je suis surtout intéressé par les groupes et styles musicaux les plus actuels, des années 90s à aujourd'hui, avec une pointe de 70s. J'ai profité pendant des années des concerts parisiens et des festivals européens. J'ai joué des années de la guitare dans le groupe Abzalon. Mes styles de prédilection sont metal/hardcore, death technique, sludge/postcore, rock/metal prog, avec des incursions dans le jazz fusion et le funk surtout, depuis une île paumée de Thaïlande. 

jonben a écrit 497 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *