Ghostride – Cobra Sunrise

7 Commentaires      1 353
Style: metallic loud rockAnnee de sortie: 2004Label: Distruktor Records

Que se passe-t-il lorsque les trois quarts de Will Haven reforme un groupe??
La réponse est Ghotsride. Will Haven est ici presque au complet, il ne manque que le chanteur. Les trois valeureux se sont adjoints les services d’un nouveau vocaliste, et cela se sent terriblement. Imaginez du Will Haven avec du chant clair et des mélodies, voilà vous y êtes, presque.

Je sais, c’est difficile d’imaginer du WH avec du chant clair étant donné les vocalises monolithiques de leur ancien chanteur Grady Avenell; je sais, c’est difficile d’imaginer WH avec des chansons mélodiques… mais faites un petit effort d’imagination, ce n’est pas si compliqué.

Bon, je vais arrêter les comparaisons avec leur ex-groupe, les pauvres doivent en souffrir déjà bien assez. Le son de l’album est parfois énorme comme sur « 10pd blowgun » ou encore « Snowflakes that… », il rappelle bien évidemment vous-savez-qui mais aussi des groupes de la scène post-hardcore. Il se dégage toujours cette impression titanesque de ces riffs que l’on croirait fait sur une seule corde, ces riffs auxquels Jeff Irwin nous avait déjà habitué.

Le chanteur, Rey Osburn, donne un côté bien rock’n’roll à l’ensemble, le rendant plus stoner comme sur « White Wings of Death ». « Diamondhawk », première chanson assez calme de l’album sent le bon rock US, avec mélodies, arpèges de guitare, solo, le tout servi par un son épais. Le résultat n’est pas déplaisant loin de là, on est même surpris et charmé. Autant vous le dire tout de suite, la majorité de l’album est de cet acabit. Un bon gros rock, lourd, avec des parties vocales plus ou moins bien trouvées et des lignes de guitares sympathiques (qui ne seraient rien sans leur son massif).

La production bien que sentant l’Amérique à plein nez n’est pas critiquable. Tout est à sa place: pas grand chose à redire. L’un de mes titres préférés doit être sans aucun doute l’énorme « Fire Shop » où des guitares haut perchées rejoignent une rythmique pachydermique. Le titre précédent, n’est pas en reste, alliant rampements et mélodies, dommage que le refrain tombe dans une certaine « facilité » (à mettre entre plein de guillemets).

Au final, on a un très bon disque. J’ai vraiment éprouvé du mal à rentrer dedans, lui laissant un nombre important de chances avant qu’il ne m’accroche. Mais comme le bon vin, il prend toute sa saveur en vieillissant, il s’affine et s’apprécie au fil du temps. Ce Cobra Sunrise est une bonne surprise et je dois dire que j’ai maintenant du mal à m’en défaire.
Ghostride n’est pas un recyclage des Will Haven, les gars vont de l’avant et ont trouvé en Rey Osburn un compagnon de route inspiré et talentueux.

  1. star magic
  2. 3 am cobra
  3. rotten pig iron
  4. white wings of death
  5. bear trap
  6. spearmint whino
  7. 10lb blowgun
  8. diamondhawk
  9. snowflakes that kill
  10. fire shop
  11. keeping the sixer
  12. untitled
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

7 Commentaires

  1. Pierre says:

    A un moment vous métiez, juste sous la note, quelle était votre chanson préfèrée. Je trouvais ça pas mal, étant donné que fewz parle de son titre préfèré mais ds sa chro…

  2. fewz says:

    c vrai que c’était pas mal ce petit espace sous la note qui était appelé « préférences ».

  3. kollapse says:

    j’ai été un peu déçu par cet album, m’y étant interessé surtout pour la présence d’ex will haven je m’attendais à du gros…Et en effet c’est loin d’être mauvais mais entre de bons morceaux yen a d’autres qui sont un peu plus mous du genoux…En bref j’ai trouvé ça pas mal mais sans réel plus.

  4. jonben jonben says:

    Ca existe toujours mes est-ce que les chroniqueurs sont au courant? Même moi dans mes chros je ne l’utilise pas!

  5. Pierre says:

    C’est dommage…

  6. AlCheMist says:

    Ah bah je savais pas qu’il existait ce truc. Mais je vais l’utiliser à l’avenir, c’est sympa comme principe !

  7. jonben jonben says:

    Dans un style approchant je préfère largement Seemless, je trouve que la voix et les compos manquent de personnalité chez Ghostride.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *