Invocation Of Nehek – Invocation of Nehek

Pas de commentaires      939
Style: deathcoreAnnee de sortie: 2005Label: Prosthetic

Ce groupe du Connecticut s’est formé en 2001 et a en fait bénéficié de l’aide de Ken Susi de Unearth qui les a invités à enregistrer leur première demo, de là l’effet boule de neige, signature sur Prosthetic et sortie de cet album éponyme Invocation of Nehek.
De l’aveu même du groupe, leur musique est un mix entre hardcore et metal et ils admettent que des comparaisons avec Unearth, God Forbid ou Lamb Of God sont inévitables … Moué, je ne devrais pas dire ça étant donné qu’ils savent mieux que personne à quoi ressemble leur musique, mais même s’il y a un petit quelque chose, je ne les aurais pas comparé à ces groupes.

En ce qui me concerne je les mettrai dans la case deathcore, il y a du blast, du growl, le son est crasseux (dans le bon sens du terme), les références au death sont évidentes donc pour moi point de Unearth en vue.

D’ailleurs l’album démarre excessivement bien avec ce « Perfect role » et il ne faut vraiment pas longtemps pour comprendre qu’ils sont plus agressifs que les groupes cités plus haut, surtout que ce n’est absolument pas le titre le plus violent, mais nous avons déjà droit à quelques blasts et à quelques vocaux limites growl.

Le groupe combine tous les styles musicaux extrêmes tout au long de l’album, death, black, grind tout y passe à la sauce hardcore pour nous proposer un Kama Sutra musical extrême. Niveau chant idem, ça va du cri hardcore, au growl en passant par le chant démoniaque, jusqu’au chant clair sur le titre « A Picture Worth », ils savent tout faire un peu comme Roger Federer au tennis.

Qu’est ce que ça doit donner là aussi en live, cette combinaison de riffs death avec de nombreuses moshparts un peu comme l’a si bien fait All Shall Perish, c’est d’ailleurs le groupe auquel ION se rapproche le plus selon moi … la touche NWOAHM en plus.

Techniquement parlant ça joue sec aussi, assez bien de riffs sur chaque morceaux, les musiciens tenant parfaitement leur place, la machine a l’air bien huilée et ce dès leur premier album.

Personnellement cette année, j’ai adoré des groupes tels que All Shall Perish ou même End Of Days alliant la violence du death et la puissance du hardcore, et même s’il y a tout de même quelques différences (plus mélodique et un peu moins agressif), ION joue dans la même catégorie que ces groupes, faîtes votre avis par vous même…

  1. a perfect role
  2. decoy
  3. sever the leech
  4. drawing blood from a stone
  5. my gift to liars (intro)
  6. my gift to liars
  7. memoirs of a drowned angel
  8. a pictures worth
  9. mona lisa
  10. porcelain
  11. beauty everlasting
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *