This Is Menace – No End in Sight

4 Commentaires      1 304
Style: metal/hardcore mélodiqueAnnee de sortie: 2005Label: PSI

Imaginé par 2 personnages du microcosme metal/hardcore anglais, Mark Clayden et Jason Bowlds, respectivement anciens bassiste et batteur de Pitchshifter, This Is Menace est un groupe-concept basé sur une musique crée par les 2 compères pour cet album de 10 titres, chacun ayant en guest un chanteur différent provenant de la scène rock/metal anglaise.

Bien différente et plus énervée que ce qu’ils jouaient avec leur ancien groupe, et surtout sans les éléments électroniques qui caractérisaient Pitchshifter, la musique de This Is Menace est un metal/hardcore varié et moderne sur lesquels se pose des voix aux personnalités très différentes, du chant mélodique de l’émoboy anglais numéro 1, Matt Davies de Funeral For A Friend, aux cris gutturaux du vétéran du grind/death Jeff Walker de Carcass.

On pourrait croire que ce ne sont que des « noms » histoire d’atteindre le plus grand public, mais cette singularité vocale a quand même quelque chose d’énorme. On retrouve ainsi aussi les chanteurs de Hundred Reasons, Hiding Place et Therapy?, et surtout les 2 chanteurs de Sikth pour 1 morceaux chacun et Karl Middleton, ex-Earthtone9 et actuellement Twin Zero/The Blueprint. Il y a aussi un américain dans le lot en la personne du non moins célèbre Casey Chaos d’Amen.

Rien que le fait de connaitre ces différents chanteurs met directement dans l’ambiance, leur grain de voix étant assez reconnaissable. Mais sans de bonnes compos cet album n’aurait aucun intérêt et c’est clair que celles-ci suivent dans un style hardcore/metal alternatif bien agressif et moderne pour des titres énergiques et plutôt inspirés, très bien ficelés et produits.

On commence par Colin Doran qui pratique un chant beaucoup plus rageur que dans Hundred Reasons, n’hésitant pas à partir dans de cris des plus hardcore. Le chanteur de FFAF s’en sort plutôt bien pour un titre rock/metal couillu bien différent de la musique de son groupe. Les titres avec les chanteurs de Sikth assurent carrément, que ça soit le côté mélodique de Justin Hill ou la schizophrénie caractéristique de Mikee Goodman. Jeff Walker, qui n’a rien perdu de sa voix, envoie la sauce sur un « Onward Christian Soldiers » rageur et vindicatif (les paroles sont sur la guerre en Irak), sûrement un des meilleurs titres de l’album avec un « Totality » bien speed forcément sublimé par la voix transcendante de Karl Middleton.

En tant que fan de la scène anglaise et de la plupart des groupes ayant prêté leur chanteur à cet exercice, je suis rapidement rentré dans l’album, d’autant que musicalement chacun des titres est intéressant. Bien sûr, No End In Sight intéressera surtout les fans des groupes précité car c’est clair que la diversité des chanteurs joue beaucoup.
Ce genre de projet est tout de même un peu vain, il ne restera qu’un album studio impossible à organiser pour un live, mais il mérite tout de même largement l’écoute et j’espère qu’ils réitèreront l’expérience.

  1. deadman (colin doran/hundred reasons)
  2. cover girl monument (matt davies/funeral for a friend)
  3. predisposed (justin hill/sikth)
  4. incite (casey chaos/amen)
  5. the nameless (paul mccallion/hiding place)
  6. onward christian soldiers (jeff walker/carcass)
  7. f8 (andy cairns/therapy?)
  8. totality (carl middleton/earthtone 9)
  9. dark matter (mikee goodman/sikth)
  10. displacement (md clayden & jason bowld/ pitchshifter)
jonben

Chroniqueur

jonben

Krakoukass et moi avons décidé de créer Eklektik en 2004 suite à mon installation à Paris, alors que disparaissait le webzine sur le forum duquel nous échangions régulièrement, ayant tous deux un parcours musical proche entre rock et metal, et un goût pour l'ouverture musicale et la découverte perpétuelle de nouveautés. Mes goûts se sont affinés au fil du temps, je suis surtout intéressé par les groupes et styles musicaux les plus actuels, des années 90s à aujourd'hui, avec une pointe de 70s. J'ai profité pendant des années des concerts parisiens et des festivals européens. J'ai joué des années de la guitare dans le groupe Abzalon. Mes styles de prédilection sont metal/hardcore, death technique, sludge/postcore, rock/metal prog, avec des incursions dans le jazz fusion et le funk surtout, depuis une île paumée de Thaïlande. 

jonben a écrit 497 articles sur Eklektik.

Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

4 Commentaires

  1. radius_greg says:

    « Ce genre de projet est tout de même un peu vain, il ne restera qu’un album studio impossible à organiser pour un live, »

    et non !
    radio one live:
    ->
    http://kim.provster.com/music/Radio1-Intro-Deadman.mp3
    http://kim.provster.com/music/Radio1-OCS.mp3
    http://kim.provster.com/music/Radio1-Displacement.mp3
    http://kim.provster.com/music/Radio1-Nameless-Outro.mp3

  2. radius_greg says:

    pardon j’ai un peu explosé la mise en page avec mes liens…

  3. Neurotool says:

    Un album sympa qui vaut surtout pour ses nombreuses participations (enfin en ce qui me concerne je me serais bien contempté des membres de Amen, Carcass, Therapy?)
    Bref le côté emo me détournera rapidement de cette galette…
    13/20 pour moi

  4. Pierre says:

    C’est le même principe que Probot finalement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *