Exhumed – Garbage Daze Reregurgitated

5 Commentaires      646
Style: grindAnnee de sortie: 2005Label: Listenable

Hum… C’est à dire que ce n’est pas forcément mon style de prédilection ça. Je crois que ma kronique sera donc courte, vous êtes prévenus. J’ai passé un agréable moment à l’écoute de cet opus ce qui est déjà en soit une bonne chose, mais je ne suis pas sûr de remettre le couvert de sitôt.

Exhumed fait dans le grind, version gore, c’est-à-dire fortement réminiscent des cultissimes Carcass, et tout, de la musique à l’artwork gore et en noir et blanc nous conforte dans la certitude qu’on va en prendre plein la gueule pendant 36 minutes façon old-school fashion, sans qu’aucune mélodie ne vienne soulager nos pauvres esgourdes. Garbage Daze Re-Regurgitated (en hommage, tout le monde l’aura compris, au Garage Days de Metallica) nous propose une réinterprétation personnelle donc toute en finesse, de morceaux qui ont marqué et probablement influencé la personnalité du combo.

Au menu donc : du Amebix (euh ?), du Unseen Terror (re-euh ?), ou bien encore du Epidemic (re-re-euh ?), ou du Master (re-re-re euh ?)… Bon ok vous l’aurez compris, je ne connais que très peu de groupes repris ici : en fait à part les mythiques Siege (précurseurs du punk/grind) pour « Drop Dead », heureusement qu’on trouvera un petit Cure (« A Reflection »), un petit Led Zeppelin (« No Quarter ») et un petit Metallica (avec « Trapped Under Ice ») pour ne pas se sentir totalement con et inculte.

Difficile donc pour moi de comparer avec les compos originales que je ne connais pas, mais en tout cas la reprise des Mets est vraiment excellente et on arrive presque à reconnaître le titre. Le « No Quarter » est le seul moment de répit offert par le groupe sur ce disque, le seul moment où le tempo ralentit et où la lourdeur prime sur la vitesse et le résultat est plutôt bon ma foi.

Pour le reste, ça pulse, ça blaste, ça gueule, bref c’est du grind. Les amateurs se reconnaîtront sans aucun doute et devraient apprécier davantage que moi ce disque à sa juste valeur. Pour ma part, dans ce genre bien à part je préfère en rester à Napalm Death, l’approche d’Exhumed étant un peu trop radicale et sans concession à mon goût. Reste que dire que ce disque est mauvais parce qu’il ne colle pas trop à mes préférences serait un peu comme dire que « vocalement Bruce Dickinson écrase Devin Townsend » : une absurdité. Les amateurs rajouteront donc sans crainte 3 à 4 points à ma note de pucelle effarouchée.

  1. a reflection (the cure)
  2. all murder, all guts, all fun (samhain)
  3. pay to die (master)
  4. the power remains (amebix)
  5. uninformed (unseen terror)
  6. no quarter (led zeppelin)
  7. trapped under ice (metallica)
  8. necrophilia (g.b.h.)
  9. the ghoul (pentagram)
  10. in fear we kill (epidemic)
  11. twisted face (sadus)
  12. drop dead (siege)
krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 893 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

5 Commentaires

  1. darkantisthene says:

    ouaaa l’autre i connaît même pas amebix!
    c’est le frère de panoramix en fait

  2. Neurotool says:

    Master est un groupe culte death US de la mi-80’s. Enfin Krakou, un peu de curiosité que diable! ;-)

  3. jonben jonben says:

    Beh ouaih Krakou même moi je connaissais Master!

  4. krakoukass krakoukass says:

    bah fallait faire la kro alors!

  5. Neurotool says:

    Tous des branleurs ces vacanciers!!! lol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *