Dark Funeral – Attera Totus Sanctus

10 Commentaires      1 866
Style: black metalAnnee de sortie: 2005Label: Regain

Putain quelle baffe ! J’en attendais pas tant de Dark Fu, après un correct Diabolis Interium qui n’allait pas révolutionner la musique. Mais cette fois ils ont fait fort nos petits suédois, très fort.
Pour qui ne connaît pas Dark Funeral, on a affaire ici à des vieux routards du black avec un premier album sorti il y a prêt de 10 ans : The secret of the black arts (le 1er disque de black que j’ai acheté dans ma vie… arf…). Ils ont poursuivi leur petit bonhomme de chemin, en multipliant les sorties jusqu’à 2001 (1 tous les 2 ans) avant de disparaître. 3 ans après, un live sort, la bête ressort de sa tanière et vient nous botter le cul à grand coup de Santiag. 2005, le petit dernier sort.

Dark Funeral n’est pas connu pour faire dans la dentelle mais, j’ai rarement subit un assaut aussi puissant dès les premières secondes du disque. Ca fusille à tout va, la batterie fonce à un rythme monstrueux, les guitares fusent en tranchant tout sur leurs passages, la voix gueule, dès les 15 premières secondes on sent bien que les ptits gars ont pas perdu leur haine. Incroyable premier morceau qui fout une patate d’enfer. Une guitare « soliste » qui se permet des mélodies de toute beauté au milieu de ce déluge sonore qu’est le refrain. Et le pire c’est que ce carnage ne va pas cesser de toutes les 50 minutes de l’album. Même quand « Atrum regina » nous offre un mid-tempo, ça pique quand même pas mal derrière le dos, et c’est pour repartir de plus belle avec un « angel flesh impaled » des plus sismique. Alors Dark Fu n’a pas changé que vous allez me dire, détrompez vous, j’y viens justement.

Première différence notable la voix de Caligula est beaucoup moins « black » que par le passé, en fait elle m’inspire plus une espèce de voix thrash à la Slayer en encore plus gueulée. Au lieu d’avoir une voix rocailleuse, on a une voix « normale » mais gueulée comme jamais. Et ça fait son petit effet, le cataclysme est encore plus retentissant avec une voix qui sort un peu de l’ordinaire black métal. Ensuite, la brutalité semble avoir été poussée encore un cran au dessus sur cet album. Sans pour autant tomber dans la surenchère (je ne sais pas comment) le groupe s’éclate à nous pulvériser, faire freiner le tempo au milieu du morceau pour mieux redémarrer et nous déboîter le crâne à nouveau. Brillant. Pour autant la « mélodie » trouve quand même le moyen de pointer le bout de son nez au milieu de ce déballage de brutalité, ainsi, les « refrains » (difficile de déceler un vrai refrain mais on va appeler ça comme ça, a défaut) de chaque morceau trouvent une phrase musicale plus aigue que le reste qui participe à rendre le tout parfaitement cohérent. Avec des morceaux longs (prêt de 5 minutes chaque) le groupe a le temps de changer de rythmes et d’explorer des choses encore assez peu exploré dans leur passé. Quelques bribes du passé sont quand même encore bien décelables, en particulier sur le très fameux « godhate » qui nous propose un riff classique pour du Dark Funeral. Mais encore une fois c’est super bien foutu, on en prend plein les côtes et on en redemande, jusqu’à atteindre l’apogée du morceau sur un refrain destructeur d’une efficacité redoutable.

Pas de doute en tout cas, le groupe a mis les petits plats dans les grands pour cet album et s’apprête à reconquérir le trône du black suédois, tant souvent contesté par la foule de groupes officiant dans le style. Grâce à une brutalité maîtrisée, une production énorme (Daniel Bergstrand aux manettes quand même) pour un Dark Funeral, le groupe nous sort un gros morceau de Black.
Rendez-vous chez votre boucher préféré, vous n’allez pas être déçu.

  1. king antichrist
  2. 666 voice inside
  3. attera totus inside
  4. godhate
  5. atrum regina
  6. angel flesh impaled
  7. feed on the mortals
  8. final ritual
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

10 Commentaires

  1. darkantisthene says:

    je vais y jeter une oreille
    par contre je n’aime pas du tout la pochette

  2. krakoukass Krakoukass says:

    Je confirme qu’il est très très bien cet album… Je vais l’acheter c’est dire…

  3. jonben jonben says:

    La pochette fait singulièrement tache quand même.

  4. Florent says:

    Plutôt que santiag j’aurais mis new rock, c’est plus beumeuh, non ? ;-)
    En tout cas ça fait envie, je ne connais que leur (très bon) live et leur réputation, jvais essayer de jeter une oreille sur cette galette, tiens…

  5. Monster says:

    Moi je les ai vu live ya longtemps… J’ai quitté la salle avant la fin tellement c’était chiant et tellement il y avait de pain.

  6. krakoukass Krakoukass says:

    L’album de black de l’année pour ma part. C’est vrai que je suis un trve amateur dans le domaine, mais je suis vraiment emballé là.

  7. dah-neir says:

    C’est con mais je regrette de pas lui avoir mis plus a cet album. Un ptit 18 aurait pas été trop je pense.

  8. krakoukass Krakoukass says:

    Voilà, 18! Je suis bien d’accord avec cette note qui me va mieux à moi aussi…

  9. MELANCOLIA says:

    WELL , THE PAGE IS SO GOOD BUT I WANNA SOME INFORMATION ABOUT GOTH METAL AND DOOM METAL BANDS OK??? AND ARTICLES ABOUT BANS IN SPANISH PLEASE

  10. darkantisthene says:

    what are you talking about ?!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *