Nerv – Away.Fromanyhuman

10 Commentaires      1 152
Style: metal/hxc barré et techniqueAnnee de sortie: 2005Label: Autoproduction

Enfin, enfin, enfin Nerv nous offre du nouveau ! Depuis la petite claque mech.naturaleza, plus beaucoup de news de la part du combo savoyard. Tout au plus y-a-t-il eu un changement de batteur après l’enregistrement du présent Ep, sinon silence radio complet. J’avais adoré le précédent Ep, qu’en est-il donc de celui-ci sachant que l’effet de surprise ne jouera plus le même rôle ?

Tout d’abord le premier contact avec le matos, c’est l’artwork. Superbe, ni plus ni moins, comme d’habitude avec Nerv (il n’y a qu’à aller voir le visuel du site pour s’en rendre compte). Ensuite vient la musique. Alors certes comme je l’ai dit, l’effet de surprise ne joue plus le même rôle, mais les bougres s’y entendent pour ficeler des compos à tiroir et y incorporer quelques éléments assez inédits qui accrochent d’emblée l’oreille.
Sur une base métrique majoritairement impaire constituée d’une batterie qui ne joue jamais un rythme simple et une guitare affectionnant les accords complexes tels les diminués, augmentés, etc vient se greffer la voix écorchée de Younès qui hurle des paroles mûrement réfléchies et très travaillées, alternant cris aigus et growls plus graves. Il s’agit là du substrat de base du style Nerv. Car comme je le disais précédemment, les surprises sont nombreuses, à commencer par un saxophone extrèmement bienvenu aux lignes mélodico-tragédiques assez arty sur ce qui est l’un des meilleurs morceaux du groupe à mon avis : « Falmende geraniums (the lost relation between fading flowers and flowing waters) », un titre qui en dit long sur le fond du combo, bien tordu mais avec une logique propre qu’il est intéressant d’essayer de décripter. Un travail mélodique que je rapprocherais de celui effectué à l’époque par Prohibition pour ceux qui connaissent. Je ne vais pas passer en revue tout ce qui fait le charme de cet opus, vous n’aurez qu’à vérifier par vous-même. Nerv nous propose des morceaux à tiroir donc, qui passent de l’anarchie apparente à une mélodie ou une accalmie assez abruptement sans que cela ne nuise à la bonne tenue des compositions. De plus la continuité de leur travail est indéniable puisque le morceau « A.M.E.R.I.C.A. pt2 » reprend le flambeau de la part 1 présente sur le 1er disque du groupe. On sent un travail assez titanesque sur cet Ep, travail bien mis en valeur par le mix de Luca Minieri, qui a rendu une copie très (et trop, malheureusement) propre. Peut-être juste un petit côté synthétique que je n’apprécie pas spécialement… Il manque une touche de saleté, un côté crade à l’ensemble qui m’apparaît trop lisse, mais attention toutefois, le résultat est puissant et clair, rendant hommage et fier service aux compositions.

En définitive, 3 titres c’est à la fois peu et beaucoup, peu car la qualité de ceux-ci nous incite à en demander plus, beaucoup car c’est dense et presque éreintant de subir ces assauts frontaux successifs. Mais quand on aime, on peut se faire du mal n’est-ce pas ?
[away.fromanyhuman] sera à priori perdu dans le maelstrom actuel qui m’emmerde des groupes déstructurés inintéressants (qui a dit Between The Buried And Me ? hein ? je veux des noms !!! huhuhu…), la faute à une promo et une distribution sans communes mesures possibles avec les groupes signés. Mais Nerv propose une palette musicale alambiquée, voire très alambiquée, et si mûrement réfléchie que la musique en devient fluide, et qui leur permettra j’en suis convaincu de ressortir du lot rapidement et de perdurer alors même que la mode chaotique aura trépassé de sa belle (mauvaise ?) mort depuis longtemps, tel un fétu de paille oublié au Portugal un beau jour d’été…
Nerv se pose désormais en sérieux outsider de la scène déstructurée, et pas que de la scène française…
Vivement un album complet !!!

Note : 8/10

  1. cleaning evidence from a godhouse wall
  2. falmende geraniums (the lost relation between fading flowers and flowing waters)
  3. A.M.E.R.I.C.A. pt 2 (a merely ephemeral relationship inducing chaotic acronyms)
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

10 Commentaires

  1. jonben jonben says:

    Tu l’as dans le baba même Younès, le chanteur du groupe aime bien Between The Buried And Me!

  2. Neurotool says:

    Nul n’est parfait…lol
    Bon en attendant je vais jeter une oreille sur cette galette moi.

  3. Pilou says:

    Jonben, t’as squizzé la note !
    08/10, au fait….

  4. krakoukass Krakoukass says:

    C’est bon, la note est dessus maintenant…

  5. Julien says:

    Je file écouter ! Ca a l’air prometteur !

  6. OYC says:

    Tout d’abord merci pour cette chro, travaillées dans les règles d’un art que maitrise bien ce bon Flo! :) après de là à dire que « j’aime » BTBAM… Je trouve ca bien trop prétentieux comme je te l’ai dit Benoit, mais ils savent jouer, ca fait pas un pli. Pour ceux que ca interesse, le CD sera mis en vente à partir de la mi novembre, il incluera une partie vidéo avec le clip de « Cleaning Evidence From A Godhouse Wall ».
    OYC

  7. kollapse says:

    G l’impression que lorsque l’on trouver BTBAM prétentieux, c’est dû à la grosse part de second degré présente dans ce groupe qui échappe peut-être à certains…Celà dit ces gars là jouent sérieusement, mais c’est un peu comme Mr Bungle : ça déconne et donc c’est par moments démonstratif (–) ou prétentieux…) mais reste très musical. Je me trompe ;-)?
    Pour en revenir au sujet, Nerv ça m’a l’air tout bon!

  8. nawf says:

    y’a qu’un seul chanteur??? parceque si c’est le cas le mec il est soit surdoué soit pas humain…C’est tout bonnement énorme quand même, tant musicalement que vocalement. Par contre les paroles du morceau sur myspace… beaucoup trop compliquées, c’est effrayant. Si quelqu’un comprend, je prends!

  9. Florent says:

    Pour les lyrics je vais interviewer Younes, il se fera un plaisir d’expliquer tout ça, parce qu’effectivement c’est assez complexe ;-)

  10. Veusti says:

    Ca faisait un pti’ bout de temps que j’avais découvert ce groupe par le MP3 A.M.E.R.I.C.A et j’ai été fort impressionné. Que du bon la dedans !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *