The Red Chord – Clients

2 Commentaires      1 161
Style: mathcoreAnnee de sortie: 2005Label: Metal Blade

Ne perdons pas de temps et évitons toute ambiguïté malvenue: que les fans de Nightwish ou de Rhapsody passent leur chemin. Ici, il n’est pas question de violons, de chœurs aériens dégoulinant de chantilly , ni de soli à rallonge, rien de tout cela.

The Red Chord reprend globalement les éléments qui firent l’intérêt du premier album, Fused Together in revolving doors à savoir ce mélange efficace entre hardcore et métal, tout en synthétisant les styles de manière assez efficace pour que la musique du groupe ne rentre dans aucun carcan stylistique. Si le groupe cultive le sens du riff hardcore saignant et efficace (« Lay The Tarp »), c’est pour mieux brouiller les pistes et asséner ensuite une accélération métallique cinglante, et embrayer sur un passage totalement chaotique proche des références du math-core.

Cependant, réduire la musique de The Red Chord a de la simple et banale violence serait réducteur, tant les compositions sont recherchées, ne tombant jamais dans une facilité monotone, rompant insidieusement certaines structures aux endroits les moins attendus par de petites accalmies, ou un break improbable. La batterie, mise en valeur par la production, n’est pas étrangère au son si particulier du groupe, on assiste à une véritable démonstration de technique: blasts, roulements épileptiques, breaks jazzys, tout y passe, évitant à la musique de ressembler à un banal bourrinage bordélique. Les riffs de guitare sont au diapason du batteur, tous les registres possibles sont explorés: du riff basique quasi hatebreedien (Oh! Le bel adjectif!) à la mélodie hystérique, tandis s’époumone de manière totalement convaincante dans un registre tantôt hurlé, tantôt guttural.
Cependant, si Clients mérite des louanges, on regrettera qu’il ne soit qu’une simple redite de l’excellent précédent album. Clients ne possède pas la fraîcheur de Fused…, en cela que le groupe semble, malgré la folie intrinsèque de sa musique, s’enfermer dans une sorte de routine, si bien que l’effet de surprise passé, c’est sur l’étagère que le disque reprend sa place (ainsi que la poussière) au profit de Fused….

Reste un bon album en cette année 2005, en espérant un successeur plus inspiré que ce disque assez vite digéré et trop vite assimilé…

  1. fixation on plastics
  2. lay the tarp
  3. black santa
  4. antman
  5. clients
  6. upper decker
  7. hospice residence
  8. dragon wagon
  9. love on the concrete
  10. blue line cretin
  11. he was dead when i got there

Chroniqueur

marc

Je donne mon avis pas très éclairé sur des disques que j'aime bien ou je dis du mal de disques que j'aime un peu moins. Cet avis n'engage que moi-même, ma conscience et mon chat, vous êtes libres de ne pas être d'accord (quoique...) et de venir en discuter dans les commentaires afin que je vous convainque que vous vous trompez.

marc a écrit 38 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

2 Commentaires

  1. kollapse says:

    Et bien ma foi j’aime bcp cet album et le préfère même au déjà très bon « fused… ». Ce « clients » est plus modéré dans sa folie, c’est certain, mais en ressort plus de cohérence, de maturité dans les compos. Disque que je réécoute assez régulièrement et qui fait mon petit bonheur ;-). Très bon skeud. 16/20

  2. Neurotool says:

    Une large préférence pour le précédent. Celui-ci est bon mais finalement très commun. Il ressort comme un vague album death/brutal hardcore sans grande folie ni accroche… 12/20 pour moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *