Mats & Morgan – Live

Pas de commentaires      1 000
Style: expérimentalAnnee de sortie: 2005

Ma maman ne joue pas d’instrument. Je dois admettre qu’elle fait sonner mon oud de manière assez…inattendue, mais je ne saurais vraiment pas dire comment elle fait, étant donné qu’elle même ne sait pas comment elle fait… Par contre elle sait chanter. Et même qu’elle chante bien, ma maman. Mais elle ne joue pas d’instrument. Elle arrive même à slapper sur une basse, ma maman. Mais elle ne joue pas d’instrument.
Ce jour là je me reposais dans ma chambre pendant de douces vacances au Maroc (c’est un pays, si si), elle frappe à la porte, entre, et me jette un « Putain mais il a combien de cerveaux ce batteur? Mais y’a vraiment qu’un seul batteur, sérieux? ». Je n’ai pas pu m’empêcher de mouiller mon joli boxer tellement j’ai rigolé. Ca arrive…

C’est en effet une réaction assez courante après l’écoute de ce que Mats & Morgan nous offrent. Pour vous qui ne connaissez pas Mats & Morgan… je ne vais pas être trop sévère avec vous, après tout vous avez le droit d’être ignorants. Mats Öberg est un brillantissime pianiste et clavieriste, mais il est avant tout un compositeur hors-pair. Pour ce qui est de Morgan Ågren, c’est un incroyable batteur, mais il est avant tout un compositeur hors du commun. Les deux camarades font de la musique ensemble depuis leur plus jeune âge, et on ne peut vraiment pas poser d’étiquette sur ce qu’ils font. Ca tombe bien, je n’aime pas les étiquettes. Ca gratte. Mais voici un petit indice quand même: Morgan a joué sur l’album solo de Fredrik Thordendal, Sol Niger Within. Ah ca vous revient maintenant…bien sûr.

La première fois que j’ai eu Trends And Other Diseases (le premier album du groupe), je me préparais psycho-physiquement à aborder la chose avec une ou deux Aspirine. Quand j’ai eu le live, la pharmacie du coin était en rad d’Aspirine. Comment ils font ca…on se le demandera toujours. Comment est-ce possible? J’en sais rien. Mais c’est définitevement un shoot à faire jouir Bach.

La rondelle tourne. Un clavier ouvre le bal. Le son est incroyable, et la batterie commence déjà à être amusante. Et par amusante je veux bien évidemment dire « putain faut que j’arrête les cours de batterie moi… ». Et avant même de vous en rendre compte, vous vous êtes embarqués dans les arrangements les plus techniques et les plus complexes qui se font aujourd’hui. L’image du Rubik’s cube en feu entre vos jolies main me vient à l’esprit…Et bien sûr, vous savez combien de solutions on a dans un Rubik’s cube. Non? hmm… eh bien 43.252 003 274 489 856 000, pour votre bonne gouverne. Maintenant imaginez un Rubik’s cube géant, et imaginez que chaque face représente un instrument, et imaginez que vous vous prenez sévèrement la tête avec cette chose, tout en y prenant un immense plaisir. C’est ça, Mats & Morgan.

En « bref », nous avons entre les oreilles plus de 70 minutes de monstrueux polyrythmes, de structures polymétriques à couper le souffle, des arrangements inhumains, joués par des virtuoses indisputables, qui maitrisent presque tous les aspects que connait la Musique, avec une mention très spéciale pour Mr Thordsson, le bassiste, qui joue avec une précision diabolique des plans d’une rare complexité rythmique. C’est du jazz, du classique, de la fusion, c’est metallique, c’est du rock, c’est lourd, c’est intelligent, c’est funnyfunky, c’est un des meilleurs cadeaux que vous puissiez faire à un musicien (comment ca les fêtes approchent…mais je l’ai déjà moi le cd…). Tout le monde peut écouter et aimer Mats & Morgan, parceque les gredins savent s’y prendre pour groover un maximum et accrocher l’oreille de l’auditeur moyen, tandis que ne seront choqués que les musiciens qui se demanderont ce qu’ils peuvent bien foutre sur Terre…

Comme je l’ai dit auparavant, le son de ce cd est énorme, mais non seulement le son est énorme, nous sommes de surcroît gratifiés d’une musicalité exemplaire, pour ainsi dire…parfaite. Ceci est un live mesdames et mesdames, un live…et c’est PARFAIT. Je veux dire par là que…dans la plupart des produits du genre, on trouve au moins une petite faute par ci par là. Eh bien non, rien, oualou, zilch, nada! Tout est parfait. Ceci peut sembler être comme un violent ramassis de compliments dignes du contraire de ce dont nous abreuvre l’art contemporain post-moderne néo-utopique, mais c’est juste ce que ca mérite. De chaleureux applaudissements et une révérence chapeau bien bas.

beaucoup trop/20

  1. hollmervalsen
  2. en schizofrens dagbok
  3. ta ned trasan
  4. jigsaw variations
  5. guardian pitch
  6. paltsug
  7. etage A41
  8. min häst
  9. banned again
  10. igloo
  11. kintörnen

Chroniqueur

OY C

"Sticking feathers up your butt does not make you a chicken." -- C.P.

OYC a écrit 42 articles sur Eklektik.

Up Next

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *