Skyward – Skyward

5 Commentaires      1 259
Style: heavy metalAnnee de sortie: 2005Label: Thundering Records

Attention !! Evènement !! Sensation !! Ici à Eklektik nous tenons LE groupe qui va enfin nous sortir des ornières et des clichés du Heavy mélodique à chanteuse. Oubliez tous vos Nightwish et compagnie ! Skyward, pour le nommer, bouleverse toutes les règles du genre et nous propose une galette des plus alléchantes !! Ce groupe Finlandais formé en 2000 est prêt à vous mettre à genou… Aaah, pardon, il semblerait que nous nous soyons trompés et ayons confondu la chro de ce groupe avec celle d’un autre. Il faut dire qu’avec le nouveau design de notre rédac’ on s’y perd un peu… Reprenons donc…

S’il fallait mettre quelque chose au crédit de Skyward, c’est d’avoir fait passer au chroniqueur un bon moment de rigolade. Il vous faudra peu de temps pour céder sous les assauts de la chanteuse au timbre insupportable qui n’a qu’une seule et unique intonation à son répertoire qui se voudrait (Qui se voudrait seulement…) symphonique. Du côté de la musique, nous sommes aussi servis comme des rois puisque Skyward nous propose une belle collection de riffs à peine Metal, téléphonés quand il ne sont pas faxés. Absolument aucune émotion ne se dégage de cet album.

Accordons tout de même au groupe le mérite de nous proposer un style assez novateur : le Metal-Variétoche. La formation semble avoir le don de passer de l’insipide au commun sans aucun effort apparent. Du ridicule ‘Burn It Down’ à l’inconsistant ‘Yesternight’ sans oublier le soporiphique ‘Come December’ (Attention arrangements !! On entend des simili-loups couiner au milieu du morceau, grandiose…), Skyward vous emmène sur des chemins dont il est probable que vous voudrez oublier la platitude. Le bon George nous avait prévenu : « 99 fois sur cent, la femme s’emmerde en baisant »… il ne nous avait pas prévenu le bougre qu’elle pouvait aussi le faire en chantant. Chapeau.

En bref, Skyward, c’est l’électroencéphalogramme de la grenouille. Plat.

  1. opening
  2. guardian
  3. die happy
  4. burn it down
  5. come december
  6. yesternight
  7. travel in time
  8. crossroads
  9. vaya con diablo

Chroniqueur

alchemist

Chroniqueur inter mi-temps, amateur de chats, de Metal mélodique sous toutes ses formes, de fromages de caractère, de bons bouquins, de radios intelligibles... et de zombies.

alchemist a écrit 99 articles sur Eklektik.

Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

5 Commentaires

  1. krakoukass Krakoukass says:

    Dommage la pochette est jolie…

  2. Arioch says:

    Ca m’donne vachement envie d’écouter cet album… Faites-moi penser à ne pas faire ce que je viens de dire… Arglll, zut, trop tard ^_^

  3. Sam says:

    bah y a rien à dire, moi je mets 18/20 à Alchemist! Car il faut un certain talent pour pondre un texte pareil avec ce genre de disque à chroniquer! Moi, j’ai bien ris en lisant cette chro, et j’espère en faire autant en écoutant Skyward! Merci pour la bonne humeur, ça fait du bien.

  4. AlCheMist says:

    Erratum : C’est ’95 fois sur cent’… Désolé Georges…

  5. Kleim Antyne says:

    Une chronique bien délirante et très vraie ! Moi aussi j’ai chroniqué cet album ! Si tu veux jeter un petit coup d’oeil :
    http://www.thrashocore.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *