Korn – See You On the Other Side

23 Commentaires      2 590
Style: neo metalAnnee de sortie: 2005Label: Virgin Records

See You On The Other Side, ou le retour aux affaires des superstars inventeurs du néo-métal, sur lesquels mes chers amis trve metalleux aiment tant se répandre en compliments…
Le fait est que pour une fois je l’avoue, j’étais prêt à me ranger de leur côté. KoRn est pourtant un peu mon groupe fétiche, qui a réellement changé ma vision et mes attentes en matière de musique, il y a plus de 10 ans de cela avec la sortie du premier album éponyme. J’ai su par la suite leur rester fidèle au fil des années et des sorties, à mesure que leur popularité grandissait (pour exploser et les consacrer stars mondiales à la sortie de l’acclamé Follow The Leader, et on se souviendra peut-être qu’à cette époque, « Got The Life » single en chef, passait alors en boucle sur… Fun Radio).

J’avoue que d’une part l’épisode « Head » avec son départ du groupe pour « découvrage tardif de Dieu », et d’autre part l’écoute il y a plusieurs semaines du premier single « Twisted Transistor » m’avaient fait redouter le pire quant à ce nouvel opus, dont je n’attendais donc plus grand chose, redoutant la désillusion totale. Il est vrai que le précédent, Take A Look In The Mirror, que je continue à trouver bon, était cependant indubitablement dénué d’originalité et ne comportait pas la moindre prise de risques.

C’est donc vraiment sans enthousiasme que j’ai entamé l’écoute de nouvel opus : moué en plus la pochette est un peu moche quand même (mais le packaging est très travaillé, heureusement vu le prix de l’édition limitée avec un cd bonus). Bon, « Twisted Transistor » toujours aussi bof, pour ne pas dire naze. Il se dégage de ce premier titre un parfum pop, guilleret assez inhabituel pour le groupe, et on ne pourrait que risquer une comparaison avec la reprise de « Word Up » faite par le groupe et qu’on trouve sur le premier best-of de KoRn.

« Politics » ensuite. Ah tiens, marrant ce titre, s’il reste dans un ton assez léger, les paroles (« don’t give a shit about politics ») sont claires et le refrain est assez imparable. Idem pour « Hypocrites » et son riff très lourd qui commence à installer une ambiance plus sombre et qui est vraiment excellent, dans un registre plus réminiscent du passé de KoRn.
Les autres titres passant, je me rends compte que je tape du pied et apprécie vraiment (à ma grande surprise) ce que j’entends (excellentissime « Souvenir » et ses paroles scandées).

On s’aperçoit, une fois l’ambiance plombée par les titres qui s’enchaînent, que la tonalité de l’album, loin d’être légère et rigolote comme le début pouvait le laisser présager, est une fois encore assez grave et sombre, impression renforcée par l’utilisation de sonorités ou de touches un peu gothiques (« Love Song » et ses chœurs inspirés) voire indus, relativement inédites et qui font toute la nouveauté sur des titres comme « Throw Me Away » ou « Seen It All », qui auraient presque pu finir sur un album de Nine Inch Nails.

Le reste est plus groovy (« 10 or a 2-Way », « Open Up », non pas Nescafé), du KoRn assez classique avec cependant quelques rappels de l’agressivité qu’on croyait révolue comme sur les énervés « Liar », « Coming Undone » ou « For No One » qui refont parler la poudre.

Malgré tout, si la construction des titres n’est pas forcément très originale, ce qui marque d’entrée c’est la prédominance de la voix de Davis (plus que jamais ceux qui sont allergiques à son timbre, n’adhéreront pas) et la mise en retrait de la guitare qui sait quand même servir des rythmiques bien plombées, ne nous y trompons pas. D’autre part, les arrangements sont vraiment bien sentis et confèrent à l’album cette ambiance de plus en plus sinistre et triste, voire parfois un peu psychotique (l’intervention à contre-courant et à plusieurs reprises de la cornemuse, à la fin de « 10 or a 2-Way », de « Open Up » et de « Liar »).
Ceci tient peut-être à la participation de The Matrix et Atticus Ross, participation qui a pu, à son annonce, (et à tort, une fois devant le produit fini) faire grincer des dents. En tout cas le son est toujours proprement énorme et puissant, même si la basse est peut-être un poil moins en avant. Davis chante très bien, flirte encore plus que jamais avec les aigus tout en usant aussi parfois (moins souvent) de sa voix growlée (comme sur le faussement brutal « Getting Off »).

L’album se termine comme toujours dans la noirceur et le calme avec les beaux « Seen It All » et « Tearjerker » et le constat est sans appel : une fois les 14 titres terminés, je n’ai qu’une envie, rappuyer sur la touche « play ». A ce titre ce nouvel album de KoRn, certes pas un chef d’œuvre, est d’après moi une réussite, qui prouve que le groupe, qui évolue encore, est loin d’avoir dit son dernier mot. Un album moins classique qu’à l’accoutumée, à ranger entre un Issues et un Untouchables (mélange de classique kornien et d’ « expérimentation », toute proportion gardée) et qui, en tout état de cause, ne déméritera pas dans la discographie du groupe.

A noter que l’édition limitée contient un disque bonus qui propose (entre autres, avec des vidéos et 2 live) 3 titres inédits de très bonne facture et qui peuvent justifier (le lourd) investissement.

  1. twisted transistor
  2. politics
  3. hypocrites
  4. souvenir
  5. 10 or a 2-way
  6. throw me away
  7. love song
  8. open up
  9. coming undone
  10. getting off
  11. liar
  12. for no one
  13. seen it all
  14. tearjerker
krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 887 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

23 Commentaires

  1. Vyn says:

    Cet album est pire que mauvais, la production est bonne mais l’absence de mélodie intéressante rend l’écoute pénible au possible. Aucun titre ne sort du lot, c’est l’ennui complet et la désolation. A oublier vite !!

  2. Shagrath says:

    Excellent album!

  3. krakoukass Krakoukass says:

    2 commentaires, 2 avis radicalement différents… Ca en dit long…

  4. wakos says:

    C’est marrant car lors de la 1ère écoute, j’avais plus ou moins le même avis que Vyn mais j’ai revu mon jugement après plusieurs écoutes car je trouve que ce CD « se dévoile » au fur et à mesure des écoutes. Cela m’avais fait la même chose avec « Issues » et « Untouchables » … Je ne parle pas du dernier (que je trouve pas si mal d’ailleurs) car il tapait dans du déjà entendu ….

  5. Shagrath says:

    Tu as parfaitement résumé mon point de vue Krakoukass: un mix parfait entre Issues et Untouchables!

  6. fakou says:

    clairement le départ de head, et le single a chier qu’est twisted transistor prévoyaient pas le meilleur pour cet album

    a la premiere écoute j’était un peu déstabilisé, des trucs nouveaux sympas, du réchauffé et des trucs nouveaux PAS sympas

    trop produit, trop synthé, pas assez rentre dedans, trop musique pour gonzesse, ce n’est pas ce que j’attends de korn

    finalement c’est pas si mal, après une dizaine d’écoutes ça va mieux…
    13.5/20

    ma peur de voir le groupe mourrir est a moitié soulagée

    par contre allez écouter ce que fait head, meme si je n’adere pas du tout à ses idées, la musique qu’il fait est TERRIBLE et beaucoup plus interressante que ce dernier Korn…

  7. chan says:

    decouvrage ou découvert?

    will haven revient : http://www.isound.com/mp3s/will_haven/

  8. kollapse says:

    le dernier korn est infame point barre. La seule chose à retenir là-dedans c’est que Will Haven s’est reformé :-) (fo pas chercher le rapport ^ ^)

  9. krakoukass Krakoukass says:

    @Chan : même en mettant des guillemets, on pige pas quand je déforme les mots volontairement… C’était pour accentuer le côté ridicule de la démarche de Head (à mon avis).
    @Kollapse : C’est quoi ce jugement à l’emporte-pièce Kollapse? Tu ne m’as pas habitué à ça. Qu’on n’aime pas je veux bien, qu’on dise que c’est « infame », je trouve ça un peu exagéré, sauf si on n’a jamais saqué le groupe… En tout état de cause, comme ça a déjà été dit, l’album nécessite plusieurs écoutes pour être bien cerné. Moi je maintiens que je le trouve très bien, et ce même en partant avec les gros apriori que j’avais…

  10. fewz says:

    j’ai même pas envie d’écouter…. ça va trop m’attrister… Untcouhables avait des points positifs, mais Take a look… était vraiment naze… tout ce qui est à retenir c’set que le groupe est essoufflé et que toutes ses tentatives pour se regonfler sant vaines, d’autant plus que Head est parti…

  11. greg says:

    c’est le propre de korn de provoquer des réactions diamètralement opposées chez les auditeurs; Il n’empêche qu’ils sont souvent là ou on ne les attends pas! Bonne surprise ce « see you on… »

  12. chan says:

    krakou, tu sais que je peux pas m’empecher ces petits cynismes…!

    nan, serieusement, je connais pas trop whvn, mais ils reviennent j’insiste!!

    @ tout eklektik, le EP d’Amplifier (que j’ai découvert grace a vous, merci jonben!) est sorti, et il est… vraiment bien (et cher…)
    THE ASTRONAUTS DISMANTLE HAL EP
    du amplifier comme on l’aime!
    un kro?

  13. kollapse says:

    @krakoukass : C’est sur il n’y avait rien de constructif dans ma remarque, mais j’ai tellement pas apprécié ce que j’en ai entendu que je me sentais pas dans l’esprit d’argumenter plus que ce que j’ai fait. Déso si mon jugement à l’emporte-pièce t’a paru étonnant de ma part…C’est vrai qu’il n’est pas habituel que je me « lache » de la sorte mais bon…

  14. kollapse says:

    Sinon j’aime bcp ce qu’a fait korn, sur leurs premiers albums surtout, dont j’estime que leur meilleur album est « follow the leader ». Mais bon je pense qd même que je vais le réecouter ce nouvel album, puisque tu l’aimes tant^^.

  15. Neurotool says:

    Un album à écouter pour ce qu’il est: de l’entertainment comme ils disent. Comme tous leurs albums, il me faut un temps d’adaptation. Puis viens un certain plaisir. Le genre d’album qui me met la banane et c’est tout ce que je lui demande.
    Perso j’essaie d’oublier le buzz, de découvrir comme n’importe quel autre groupe, et perso je trouve que ça reste bien au-dessus du lot.
    S’il faut faire une comparaison au niveau des grosses sorties, un SOAD me gonfle menu alors qu’un KORN me met toujours la gaule!

  16. SoOo says:

    C/C Neuro, sauf que la gaule, ce sera un peu plus compliqué…
    Je n’ai écouté que quelques titres pour l’instant, je pense qu’il y aura les morceaux à garder, et les autres.

  17. Pierre says:

    franchement il est stylé stalbum mai il ont changé d stil c domage ! mai ken mm a ne pa manqé !!!

  18. Tiplokeuse says:

    Moi je vais contredire et ajouté que du négatif en sorte.
    Très décue de cet album, alors que je m’attendaisà quelquechose de bien, l’écoute du single  » twisted transistor  » est a mon gout, j’aime le son brut comme celui ci, et malgrés des réécoute prolongés, rien a faire, je ne retroouve aucun punch du groupe, j’aimais beaucoup, c’est ce que je préfèrais leur côté  » bourrin « , j’aurrais préfèré à quelquechose qui ressemble a leur début, qu’a ce nouvel album, qui franchement est pas très apprécié pour moi, car entre twisted transistor et le refrain de « politics  » et « liar « , les autres ne m’attire pas du tout, et me lasse très rapidement.. J’ne souhaite que la sortie du prochain.

  19. Vanessouille says:

    Etant une grande fan de KoRn je suis toujours sidérée de voir de mauvaises critiques… La force de KoRn c’est bien evidemment la personnalité étrange et torturée de Jon et sa voix assez atypique… au fil des années sa voix a subit d’ailleurs de nombreuses mutations et aujourd’hui on peut dire qu’il exploite totalement ses capacités vocales ! Bien evidemment le départ de Head se fait sentir au niveau des guitares mais le groupe a su y remédier en se lançant une nouvelle fois là où on ne les attendait pas, et ça c’est l’autre force de KoRn, sa capacité à nous étonner et à ne jamais se répéter dans ce qu’ils font, et là encore une fois de plus c’est réussi, et puis ce qui compte c’est que l’esprit KoRn est toujours là, on le sent, Jon nous sert toujours des paroles très personnelles et touchantes… Bref cet album comme chaque fois m’a agréablement surprise, je ne cesse de l’écouter en boucle, je n’ai donc qu’une chose à dire : A ECOUTER D’URGENCE !

  20. kaizermilou says:

    salut will haven reviennent.?avec la meme formation?
    c est LE PLUS GRAND GROUPE DU MONDE.ECOUTEZ EL DIABLO PURE MERVEILLE

  21. Pierre says:

    c’est moi, le vra pierre, je n’ai pas posté le comentaire, je n’ai jamais aimé korn et je n’aimerai jamais,comme ça c claire. mais ce groupe étant tellement sujet à discussions, je ne me proncerai pas…

  22. flo says:

    pour moi, cet album est le plus mauvais de tous, surement lié à l’absence de head …

  23. celin says:

    Je n’apprécie pas vraiment cet album. Je le trouve trop surfait, plat, des fois j’ai l’imression d’avoir à faire à du Manson. Ce n’est meme plus métal c’est pop. Ou est passé toute cette hargne des temps passés?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *