In Flames – Come Clarity

14 Commentaires      1 910
Style: thrash/death mélodiqueAnnee de sortie: 2006Label: Nuclear Blast

Après un Soundtrack to your Escape en demi teinte et assez controversé par son orientation plus accessible et une prod sonnant clairement américaine, In Flames se devaient de prouver ce qu’ils ont dans le ventre et, si possible, redresser un peu la barre. Quoique de toutes façons, quoi que contienne ce nouvel album d’In Flames, on peut d’ors et déjà s’attendre à toutes sortes de critiques évasives, ceux qui ne les ont pas suivis sur leurs 2 derniers albums se relancereront dans la curée à coeur joie.

Dès les premières écoutes, on constate que Come Clarity suit sans surprise la voie qu’a tracé le groupe avec Reroute to Remain et je ne m’en plaindrais pas, étant de ceux qui ont apprécié cet album comme un pas en avant du groupe, une étape de plus vers la modernité. Toutefois, le groupe a su corriger les erreurs du dernier album, et recentrer leur propos sur ce qui caractérise le mieux le groupe, un sens de la mélodie qui leur permet de pondre une ribambelle de riffs de tueur au groove imparable et il est indéniable que Come Clarity fait la part belle aux riffs typiques de Jesper Strömblad qui ont fait la renommée de Jester Race ou Clayman, au dépend des sonorités plus électro des 2 derniers albums.

Un album moderne mais moins synthétique donc, plus axé sur les guitares, plus rentre dedans et âcre, en témoigne les assauts de « Take This Life » ou « Versus Terminus », le groove imparable de « Leeches », les riffs thrashy bien jouissifs de « Vaccum » ou « Crawl Through Knifes », ou un « Pacing Deaths Trail » digne de figurer sur Clayman, certains étant parmis les plus agressifs qu’ils aient jamais composé. La construction des morceaux est toujours maitrisée, ils échappent à l’ennui dans un enchainements de guitares déchainées sous fond de rythmiques rapides et percutante. On peut leur faire confiance pour nous pondre des morceaux hyper-énergiques et sans-cesse changeants, sur lesquels je met au défi tout amateur de métal de ne pas secouer un tantinet la tête, d’autant que le son de cet album est encore une fois surpuissant, In Flames étant définitivement dans le 21ème siècle de ce côté, tout est très clair, la rythmique tabasse et la basse étant ronfle agréablement.

Attendez vous à peu d’accalmies. A part le début acoustique de « Come Clarity » et une pincée de refrains un peu naïfs et gentillets (« Reflect The Storm », « Crawl Through Knives »), les autres refrains sont surpuissants (« Take this Life », « Versus Terminus »). Des voix claires y remplacent les cris déchirants aigus, voix claires qui prennent de plus en plus de place depuis les débuts du groupe, quoique toujours cantonnés aux refrains. Anders Friden a manifestement gagné à ce niveau en assurance, quoique ses chants sont assez inégaux selon les morceaux, certains refrains mid-tempo cassant un peu le rythme, quand d’autres, voient la voix d’Anders un peu trop noyées d’effets. On remarque la présence d’une chanteuse invitée sur « Dead End », qui s’en sort assez bien dans un registre proche de la chanteuse de Lacuna Coil, pour un bon contraste avec la voix d’Anders quoique j’avouerais ne pas être trop fan de ce genre de chant sur cette musique.

Je ne vois pas ce que je pouvais attendre de plus d’In Flames après 10 ans de carrière et une discographie remarquable, je n’attendais personnellement en aucun cas un bouleversement de la part des représentants les plus connus du death mélodique « façon Gotheburg ». Ici difficile de ne pas constater qu’ils maitrisent parfaitement le style qu’ils ont contribué à créer, alliant parfaitement tout ce qu’il y a de hargne et de mélodie dans le métal. On ne pourra pas toutefois renier que le groupe commence à tourner en rond, quel que soit l’intérêt des morceaux de cet album, un sentiment de déjà-vu est indéniable, le groupe se singeant lui-même assez fréquemment, mais celà n’ote en aucun cas la qualité de cet album qui ne pourra que ravir les fans du groupe. In Flames est clairement un des groupes marquants du métal actuel, un de ceux dont on se souviendra encore dans 20 ans.

  1. take this life
  2. leeches
  3. reflect the storm
  4. dead end
  5. scream
  6. come clarity
  7. vacuum
  8. pacing death´s trail
  9. crawl through knives
  10. versus terminus
  11. our infinite struggle
  12. vanishing light
  13. your bedtime story is scaring everyone
jonben

Chroniqueur

jonben

Krakoukass et moi avons décidé de créer Eklektik en 2004 suite à mon installation à Paris, alors que disparaissait le webzine sur le forum duquel nous échangions régulièrement, ayant tous deux un parcours musical proche entre rock et metal, et un goût pour l'ouverture musicale et la découverte perpétuelle de nouveautés. Mes goûts se sont affinés au fil du temps, je suis surtout intéressé par les groupes et styles musicaux les plus actuels, des années 90s à aujourd'hui, avec une pointe de 70s. J'ai profité pendant des années des concerts parisiens et des festivals européens. J'ai joué des années de la guitare dans le groupe Abzalon. Mes styles de prédilection sont metal/hardcore, death technique, sludge/postcore, rock/metal prog, avec des incursions dans le jazz fusion et le funk surtout, depuis une île paumée de Thaïlande. 

jonben a écrit 497 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Vous pourriez aussi apprécier

14 Commentaires

  1. darkantisthene says:

    bon allez un peu de polémique victor y’avait longtemps :
    il y a effectivement un « retour » aux premières amours tout en gardant le côté mélo-pop des derniers méfaits mais pour ma part je trouve que cela sonne « faux », que les types n’ont pas trop la foi dans ce qu’ils font et qui donne à cet album un côté « opportuniste »

  2. SagresMetal says:

    c’est l’album que je prefere depuis Clayman moi :)

  3. cava76 says:

    Ce groupe ne m’a jamais impresionné, pas faute d’avoir essayé, un bon album parmis tant d’autres…

  4. Julien says:

    Je pense franchement qu’ils croivent en ce qu’ils font, ya qu’à voir en interview…

    Sinon comme Sagres Metal, c’est celui que je prefere depuis Clayman, voir Colony !

    Et je suis aussi d’accord avec Cava76, c’est un album de metal parmi tant d’autres, mais comme c’est In Flames, j’accroche ! Réaction complétement naze je vous l’accorde mais c’est comme ça ! :)

  5. jonben jonben says:

    Moi je n’accroche pas « parce que c’est In Flames » mais parce que leur musique est encore reconnaissable entre mille clones.

  6. joris says:

    franchement on dit que in flames est bien dans le 21eme siecle et en ce 21eme siecles les groupes deviennent vraiment nuls a chier pour la plupart et sa c’est pas bon pour in flames de se dirigez vers la…pour ma part cet album est un des moin bien comme « soundtrack to your escape » les meilleur etant pour ma part « clayman » et lunar stain subterranean » qui sont 10 000fois mieu que les dernier que j’ecoute juste quand je veut du bourrin.sa devient nul

  7. Arkhan444 says:

    des riffs mega accrocheur, une grosse prod, alors pour les « puriste » directe c’est de la merde. In flames est devenu trop « commercial » pour eux alors quoi qu’ils écoutent c’est de la merde. Et bien continuez à écouter vos sons de garage. In flames ont une patate enorme sans allez dans le graveleux. Bien sur ça ne me plait pas forcement de voir des gamines de 14 ans écouter du in flames ou du children, mais j’y peut rien je kiff, alors m’en fou. Cet album est enorme.

  8. krakoukass Krakoukass says:

    Je le trouve très bon cet album, bien meilleur que STYE qui ne contenait que quelques bon titres. Ici c’est plus homogène et évidemment plus bourrin, pour mon plus grand plaisir. Cependant il est clair que la redite n’est pas loin, attention. Par contre la packaging de l’édition limitée est absolument splendide. A noter que le dvd de cette même édition est un peu décevant dans la mesure où le groupe joue en playback le disque qui tourne derrière… Je m’attendais à une réinterprétation live comme ont pu le faire Metallica pour St Caca (réinterprétation qui était meilleure que l’album d’ailleurs). M’enfin c’est rigolo d’avoir un album avec des images on va dire.

  9. lord.b says:

    un album plus varié, moins téléphonné, on ne retient pas toutes les compos dés la première écoute, plus travaillé surement!!
    seul petit bémol: »come clarity » et sa base trop « néo merdal »(horreur!)mais ça reste du bon in flames, quoi qu’on en dise!!!pourquoi le père Anders a t il modifié sa voix claire?on dirait Soilwork(peut êtr pas anodin d’ailleurs)!!!
    vive in flames pour longtemps encore!!!!

  10. penumbra says:

    In flames est un de mes groupe fétiche depuis whoracle, qui est pour moi leur meilleur. Après j’aime leur évolution. Cet album n’est certe pas aussi immense que Whoracle et C.O.L.O.N.Y. mais il est quand même excellent. Mais il manque toujours ses putain de mélodies qu’il y avait lors d’un « December Flowers » ou encore d’un « World Whithin The Margin ». Perso « Leeches » fait trop Soilwork (qui on toujours fait du sous In Flames) est « Scream » trop tout ce que fond les 100 000 000 eme autre groupe du genre. Mais après, il est impossible de nier l’éfficacité et la beauté d’un « Dead End » ou encore d’un « Paccing Death’s Trail ». Ceux qui pense que c’est du commercial, même si c’est un peu vrai (faut le dire, le clip de « Take this Life » y va fort), allez vous faire voir. Le tout c’est de tripper sur la musique. Ils ont toujours sus évolués, et se remettre en question. La production est ici plus live, plus honnete. Bref un excellent album mais à qui il manque cette flamme qui en ferez un grand album.

  11. Phil says:

    Cet album a beau être trés bien ( mes deux ptits coups de coeur : « Dead End » et « Crawl through knives ») je trouve qu’il ne vaut pas l’album Reroute To Remain . C’est vrai aussi que In Flames est devenue trop commercial :( bientôt ça va nous envahir les colleges tout ça ! Dommage .

  12. Phil says:

    Cet album a beau être trés bien ( mes deux ptits coups de coeur : « Dead End » et « Crawl through knives ») je trouve qu’il ne vaut pas l’album Reroute To Remain . C’est vrai aussi que In Flames est devenue trop commercial :( bientôt ça va nous envahir les colleges tout ça ! Dommage .

  13. Phil says:

    PS : J’ai dis Reroute to Remain car c’est le premier qui me venait à l’ésprit hein? :D J’aurais trés bien pu dire Clayman ou Colony car ces deux là m’ont beaucoup ému !

  14. AlChemist says:

    Déterrage de kro… album excellent de bout en bout, accrocheur, puissant, retour aux harmonies qui ont toujous été la griffe ‘In Flames’. C’est bien simple, il tourne très très souvent dans ma platine sans aucun signe de lassitude. quant à parler de sincérité, je vous recommande vivement de jeter un oeil sur leur prestation au Rock am Ring 2006 par exemple… Anders est un front-man, un vrai, qui assure méchamment des lignes de chant clair pourtant bien casse-gueule. Et quand on embarque un public aussi facilement, en toute simplicité, avec passion et une touche d’humour, ma foi, je m’incline. Parole de fan !

Répondre à Phil Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *