Callisto – True Nature Unfold

9 Commentaires      1 674
Style: post hardcore atmosphériqueAnnee de sortie: 2005Label: Earache Records

Earache a capté la portance d’un filon comme celui du post-hardcore, alors après avoir signé Cult of Luna voilà qu’ils accueillent Callisto, groupe scandinave du même acabit que leurs comparses suédois.

Pour la petite anecdote, Callisto, l’une des lunes de Jupiter, a le sol le plus vieux et meurtri jamais observé… Criblé d’innombrables cratères comme autant de cicatrices laissées par les assauts du temps, Callisto est un corps dévastée, aride puisque composé uniquement de roche et de glace… Le détour planéotologique me semblait indispensable afin de poser le paysage esquissé par ce True Nature Unfolds car à l’image de ce corps céleste, la musique de Callisto est tellurique, ravagée. Elle nous frappe tels de lourds impacts d’astéroïdes et nous laisse marquée…

Le quartet reprend à son compte les ficelles du post-hardcore, lui donnant alors des faux airs de, comme je l’ai dit plus haut, Cult of Luna… la ressemblance et le mimétisme sont parfois si saisissants (on notera aussi la similarité de l’imagerie dans le nom de groupe) que j’ai très souvent eu l’envi de crier au plagiat pur et simple: grosse voix ultra massive, tout comme le son de gratte, de batterie, utilisation de passages dépouillés mélodiques, etc … Puis vînt le moment où les quelques touches apportées par les finlandais se sont révélées plus importantes qu’initialement. Le format des chansons est « relativement court » (6 minutes en moyenne), les coeurs féminins (Limb:diasporas ») adoucissent le propos, le rendent plus évanescent, l’incursion de cuivres (« Coldstare ») donnent une teinte jazzy et indéfinissable ; les aspérités mélodiques sont bien présentes et la voix n’est pas QUE très grave, elle sait se faire plus écorchée, plus aigue (limite black métal) ce qui change considérablement la donne.

Mélodique mais sans les guitares gorgées de delay du post-rock, Callisto allie romances glaciales, lourdeurs tectoniques ( !!!) et ses quelques instrumentations avec une classe folle lui permettant tout simplement de se placer dans le peloton de tête du genre. On regrettera tout de même le manque flagrant d’apports et de nouveautés. Espérons que le groupe approfondisse les ambiances effleurées sur les citres cités plus hauts, car ce n’est qu’avec ce genre de tentatives que le groupe peut espérer ne pas sombrer dans l’oubli et les clichés.

Je fonde beaucoup d’espoirs en ce groupe. Etant donné son jeune âge je lui excuse le manque de maturité et attends qu’il s’exprime prochainement de façon plus personnelle car cela pourrait donner lieu à de forts beaux moments.

  1. 31 46′ n, 35 14′ e
  2. blackhole
  3. limb, diasporas
  4. cold stare
  5. storm
  6. caverns of khafka
  7. like abel’s blood cried for revenge
  8. worlds collide
  9. masonic
  10. the great divorce
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

9 Commentaires

  1. Neurotool says:

    Un copié collé éhonté fade et anodin… Suivant!

  2. Ellestin says:

    Un très bon émule avec des riffs marquants et des idées propre à creuser la distance avec ses trop évidents modèles.

  3. Devin says:

    Un album sympa comme tout, par contre il me fait plus penser à Isis qu’à Cult of Luna (sauf limb, diasporas quasi plagiat de CoL sur l’intro de mémoire) notamment la prod qui à un côté Oceanic. A réserver aux gros consommateur de genre pour le moment, en attendant le nouvel album.

  4. Devin says:

    cool encore des fautes :D

  5. Chewy says:

    Un album que j’apprécie énormément et que j’écoute très souvent. Callisto est loin d’être un plagiat et je pense qu’il a une place importante dans le monde du post-hardcore

  6. fewz says:

    dsl pour les fautes… j’ai honte!! j’ai horreur de ça en plus!

  7. Devin says:

    Je parlais de mon commentaire LOL

  8. Florent says:

    La ptite mélodie d’intro c’est du CoL tout craché, pour ne pas dire plus. Je me rapproche (sur la simple écoute du mp3 à dispo) de l’avis de Neuro… Ca commence à bien faire les groupes qui copient CoL ou Isis. Non pas que ça manque de qualité, mais le réchauffé c’est jamais aussi bon et surtout ça sent un peu l’opportunisme. C’est pas le tout de rajouter des cuivres ou autres (le saxo me fait penser à Ulver « perdition city »), si le riffing est pompé ça changera rien. Un peu de personnalité que diable !

  9. damien luce says:

    un album sympa, des musiciens encore jeunes. La suite avec grande impatience!!!

Répondre à fewz Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *