Dark Fortress – Seance

5 Commentaires      1 556
Style: black metalAnnee de sortie: 2006Label: Century Media

J’avais terminé ma chronique de Stab Wounds (précédent album du groupe) en m’interrogeant sur son avenir, après cet excellent album. J’étais donc ravi de recevoir le promo de ce nouvel album Séance (drôle de nom) afin de voir si le groupe allait confirmer l’excellente impression laissée.

Signalons deux choses d’entrée de jeu : Primo, l’artwork est tout à fait fameux, signé par Travis Smith ( Katatonia , Opeth etc etc…), il nous change des éternels pentacles et autres artifices supra-ténèbres, pour se concentrer sur l’ambiance. Grande réussite de ce côté en tout cas. Second point que je tenais à signaler c’est la présence en pied de promo cd de cette petite phrase que je vous livre telle quelle : « NOT FINAL MASTER ». Déjà que je trouve la production de cet album absolument sensationnelle, ça nous promet du gros, du gros son pour la version finale. On se contentera donc de ce mastering non définitif pour se faire un avis sur la bête et mon petit doigt me dit que ça sera largement suffisant.

J’avais, à l’époque de Stab Wounds, comparé le groupe avec des ténors du genre comme Emperor pour le côté sophistiqué du black délivré par nos amis teutons, ainsi que Marduk ou Dark Funeral pour le côté « pan dans ta gueule » de la musique. Et si aujourd’hui ces références sont toujours exactes pour Séance, le groupe va plus loin encore dans ses expérimentations et dans sa brutalité pour notre plus grand plaisir.

« Catawomb » est l’illustration immédiate de mes propos, avec un black résolument recherché. Sombre, ce morceau l’est assurément, mais comment ne pas tomber sous le charme de l’accélération fulgurante de la batterie dans le premier quart du morceau, comment rester insensible au solo dont nous gratifie le groupe ? Comment aussi éviter de rapprocher à maintes reprises le chant d’Azathoth avec celui de Shagrath de Dimmu Borgir qui n’est, vous en conviendrez pas le premier tocard trouvé sur le bord de la route. Pensons aussi à Attila de Mayhem sur la magnifique ouverture de l’album qui ne se donne aucun mal à nous faire plonger dans le glauque et dans le malaise.

Le groupe n’en reste pas moins un groupe de black et celui-ci nous le rappelle clairement avec des pistes comme « To harvest the artefacts of mockery », faisant penser à Carpathian Forest dans ce black old school teinté de rock’n’roll.
Et puisqu’on parlait de glauque précédemment, écoutez cet hymne à la folie qu’est « Incide », parsemé de cris, de râles d’agonies s’enchaînant sur une musique que nos amis de Morgul n’auraient pas reniée.

Inutile donc de tourner autour du pot pour vous dire que ce Séance est une très grande réussite à tous les niveaux. Vocalement très propre, et musicalement incroyablement varié et prenant, l’album réussit à ne jamais tourner en rond et propose à chaque nouveau morceau une nouvelle ambiance, une nouvelle approche du Black métal. La production, elle, bien que non définitive, est de très haut vol, tous les instruments sont parfaitement à leur place, même la basse n’est pas noyée comme c’est trop souvent le cas dans le black sous un déluge de décibels. Les guitares sont parfaitement mixées, le soliste s’en donne d’ailleurs à cœur joie pour nous montrer son talent au cours de solo toujours justes et pas pompeux pour un sous. On sort de l’album ravi de ce qu’on vient d’entendre et on en redemande. Quelle réussite sous tous les points que ce Séance, et gageons que la signature sur Century Media fasse sortir le groupe de son relatif anonymat, il le mérite.

  1. ghastly indoctrination
  2. catawomb
  3. requiem grotesque
  4. while they sleep
  5. to harvest the artefacts of mockery
  6. poltergeist
  7. revolutionvanity
  8. incide
  9. shardfigures
  10. insomnia
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

5 Commentaires

  1. Monster says:

    Ouaip, assurement un futur grand du black metal. Par contre, pour les comparaisons avec Emperor, Carpathian Forest ou Morgul je veux bien. Mais pour Marduk et Dark Fu, je vois pas…
    Selon moi, Dark Fortress est bien meilleur que ces 2 là (surtout le deuxième, très surestimé je trouve) et si la démarche de Dark Fortress c’est d’aller plus loin dans les expérimentations, ce n’est pas le cas pour la brutalité.
    Dark Fortress c’est un black metal malsain (euphemisme) mais je ne trouve pas leur musique reelement brutal, plus basé sur l’ambiance et peu de bourrinage.
    En tout cas très bon disque, il a l’air mieux que Stab Wounds, plus surprenant !!

  2. fewz says:

    ENAAAUUUURRRMMMEE!!

  3. fewz says:

    ah nan, me suis trompé… je sais pas pourquoi mais je me croyais en train de mettre un comment à la chro de darkspace II…. dsl pour cette erreur, je sors.

  4. darkantisthene says:

    tu pourras quand même remettre ton commentaire cette kro est prévue!
    merci qui ? meci darky !

  5. fewz says:

    merci darky!! =D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *