Hate – Anaclasis

Pas de commentaires      848
Style: (Brutal) Death metalAnnee de sortie: 2005Label: Listenable

HATE est un groupe polonais qui a un CV long comme le bras. L’un des vieux de la vieille d’un pays qui a fourni richement le continent européen en groupes de qualités en matière de death / brutal death depuis bientôt une vingtaine d’années. L’un des fleurons de cette scène prolifique, tout simplement. La question qui se posait était la suivante : est-ce que nos tontons flingueurs sont toujours énervés, peuvent-ils continuer à lutter efficacement avec les jeunes loups qui poussent derrière et conserver leur leadership ?

Il est clair que le groupe a un savoir-faire assez important et n’allait pas s’en laisser compter. Aussi est-ce sans trop d’appréhensions que j’ai glissé le disque dans mon lecteur. D’entrée on est saisi par le son : les guitares sont ultra massives et pour une fois la batterie n’est pas surmixée mais est bien inclue dans la panoramique générale. Alors certes le son des grattes est un poil synthétique, la batterie triggée, mais l’ensemble est tout de même très puissant, quoique trop propre à mon goût, ça manque de crasse (on est un crust à chat ou on ne l’est pas !). Bref, le produit est léché. L’artwork s’inscrit d’ailleurs dans cette lignée : beau mais limite un poil prévisible, dans les tons qui vont bien actuellement.

Musicalement, ce n’est pas la révolution, mais un groupe qui connaît son boulot et le fait très bien. Dans la droite lignée du death à la Polonaise, à savoir ultra puissant et qui prend le temps de développer des ambiances à gros coups de ralentissements de tempo, ce Anaclasis s’écoute facilement d’une traite. Les 8 titres constituent une entité parfaitement cohérente et rajouter un ou deux titres de plus aurait peut-être été fastidieux pour l’auditeur, alors que là ça passe tout seul. Alors certes ça blaste dans tous les sens et l’usage de la double grosse caisse est un passage obligé, mais le travail des guitares est particulièrement intéressant, alternant gros riffs bien puissants assez mélodiques plutôt que saccadés, et arpèges saturés qui aèrent le tout de façon intelligente. De plus ils ne se sont pas sentis obligés de coller des soli de guitare partout ce qui ne va pas sans m’arranger, moi qui déteste ça. La voix est puissante, ni trop gutturale ni trop criarde, très efficace à l’instar de la musique. Leur death metal relevant d’une facture classique à la structure habituelle et dont les morceaux ne se développent pas vraiment très longtemps, piochant dans les recettes qui ont fait leurs preuves, aussi les gaillards se sont-ils essayés à l’introduction de samples qui donnent une couleur indus à certains de leurs passages, histoire de développer au mieux les ambiances. Si l’idée est excellente, sa réalisation reste encore à peaufiner car il s’agit toujours du même type de son qui revient comme un leitmotiv. Je trouve qu’ils auraient pu pousser le bouchon un peu plus loin et proposer des samples comme un véritable instrument supplémentaire, car là c’est fondu dans le moule, derrière le mur de gratte. Néanmoins il s’agit là j’en suis sûr d’une voie qui reste à explorer pour nombre de groupes, et Hate commence seulement à travailler dessus, le futur sera certainement prometteur !

Au final, ce n’est certainement pas le must-have claironné sur le promo, mais bel et bien un album puissant, efficace certes, bien qu’il manque un poil d’audace. Achat recommandé toutefois pour les amateurs de groupes tels Trauma ou Panzerchrist par exemple !

  1. anaclasis
  2. necropolis
  3. hex
  4. malediction
  5. euphoria of the new breed
  6. razorblade
  7. immortality
  8. fountains of blood to reach heavens
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *