Temple Of Baal – Traitors to Mankind

2 Commentaires      1 202
Style: black metalAnnee de sortie: 2006Label: Oaken Shield

Cet album est mon premier contact avec les français de Temple of Baal , difficile donc pour moi de comparer ce nouvel album aux précédentes réalisations du combo. A la vue de la pochette et du logo du groupe on pourrait s’imaginer au premier abord qu’il s’agit d’un simple groupe de True Black comme tant d’autres, tentant de faire revivre la flamme du black des années 90. Or à l’écoute de ce disque, le cas TOB se révèle plus complexe.

Avec une production soignée signée encore une fois Ludovic Tournier, le groupe nous assène un black à très forte tendance thrashy loin du True black auquel on aurait pu s’attendre. Refrains, solos, le tout s’éloigne même du black métal et on sent que le groupe n’a pas envie de s’enfermer dans un quelconque style qui réduirait leur champ d’action. Malgré ces différences notables avec du black traditionnel, le groupe nous rappelle à quoi on a affaire via une voix black pas férocement originale et des blasts globalement convaincants. Donc Temple of Baal, black métal assurément, true black pas vraiment.

Niveau compos encore une fois la variété est sans doute ce qu’il faut retenir de cet album, des passages thrashy, des passages black furieux, des passages black atmosphérique suggérant parfois du Darkthrone . L’ouverture de l’album : « Living Fleshthrone » par exemple s’illustre par une brutalité typiquement black métal tempérée par des passages thrash que des vieux de la vieille du style comme Kreator n’auraient pas reniés. « Traitors to Mankind » quant à lui nous balance un gros black rapide au jeu de batterie saisissant. Pièce sans doute centrale de l’album « Bleeding Thoughts », morceau extrêmement varié voguant sans complexes entre un thrash qui m’a même fait penser à du Machine Head (la disto de guitare à 1:45) et du black atmosphérique au tempo très lent.

Avec des références comme ça, dans une chronique de black, on a de quoi être surpris. Et globalement c’est ce que je reprocherais à ce Traitors to Mankind . Les morceaux pris un par un sont globalement tout à fait honnêtes, voir même très bons. Mais mis bout à bout, le disque devient des plus difficile d’accès et le fan de black « de base » sera sûrement déçu de découvrir des passages thrash dans son beau disque de black. De même difficile de conseiller ce disque à un thrasheux poilu et virile tant il sera rebuté et par l’imagerie sombre du groupe et par les parties furibardes exposées en début de chronique. En essayant d’être le plus ouvert possible je dois dire que l’unité du disque ne m’a pas sauté aux oreilles et ce n’est pourtant pas faute d’avoir essayé. C’est tout à l’honneur d’un groupe de black de sortir des sentiers battus et d’aller voguer sur d’autres style, malgré tout il ne faut pas perdre l’auditeur en route. Et c’est un peu ce que fait TOB sur cet album. D’autant que mis à part l’excellent « Bleeding Thoughts » et le sympathique « Bitter Days » le disque ne regorge pas de moments mémorables et difficile de fredonner un air de l’album après l’avoir écouté.

En bref un album au dessus de la moyenne, peut être un chouilla trop déstabilisant pour un auditeur lambda, l’habitué du groupe sera sans doute heureux, le nouveau venu quant à lui devra s’accrocher. Carton rouge en revanche pour l’artwork que je trouve assez grossier (merci Photoshop). Un groupe qui sort des sentiers battus devrait avoir une imagerie en conséquence (je pense en particulier, même si ça n’a rien à voir, à Sigh et son imagerie décalée) et sortir des éternels pentacles inversés ou des photos de groupe peinturluré.

  1. living fleshthrone
  2. traitors to mankind
  3. graveyard of disgust
  4. bleeding thoughts
  5. under the spell
  6. visions of carnage
  7. crawling in blood and puke
  8. bitter days
  9. death inquisition
  10. flames of baal
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

2 Commentaires

  1. Per-Ivan says:

    franchement si les groupes se mettent à créer leur musique selon qu’ils risquent de perdre des auditeurs ou pas, la musique en général est mal parti. Je trouve totalement stupide de reprocher à Temple of Baal de faire de la musique qui reclame de l’ouverture d’esprit! d’autant plus dans un webzine intitulé « eklektik » ! c’est le comble !
    ceci dit trés bon album! varié et plein dehargne.

  2. dah-neir says:

    Je n’ai jamais reproché au groupe de prendre des risques si tu me lis correctement. Ce que je reproche c’est un manque d’unité à l’ensemble. Je met pas 13 parceque le groupe joue une musique originale mais qu’il perd son auditeur au fur et à mesure de l’album. Lis moi correctement avant de monter sur tes grands chevaux…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *