Beyond Fear – Beyond Fear

Pas de commentaires      879
Style: heavy metalAnnee de sortie: 2006Label: SPV

Nombre de fans de heavy metal attendaient impatiemment la sortie de ce premier album de Beyond Fear, le groupe de Tim « Ripper » Owens, actuel chanteur de Iced Earth et ex-remplaçant du metal god Rob Halford chez Judas Priest. Si en matière de chant l’homme n’a plus rien à prouver, s’étant imposé avec le Priest comme l’un des meilleurs vocalistes heavy metal, il a en revanche tout à démontrer dans le domaine de l’écriture et de la composition. En effet, que ce soit chez Judas Priest ou chez Iced Earth, Ripper a toujours été réduit au simple rôle d’exécutant. D’où le besoin d’avoir un groupe à lui où il est le maître à bord. Avec ce premier album de Beyond Fear, Owens a composé sept morceaux tout seul comme un grand et le reste avec l’aide de son lieutenant, le guitariste John Comprix. Tim a recruté des musiciens inconnus, lui permettant de ne pas avoir à partager les rênes du traîneau avec une autre personnalité bien connue de la scène metal.

Avec Beyond Fear, Ripper peut librement s’adonner à son amour d’un heavy metal traditionnel puissant aux sonorités modernes. Si l’homme cite en influence des classiques tel que Judas Priest (logique), Dio ou Black Sabbath, il tient à ce que sa musique conserve un caractère actuel dans la mise en son (production de grande qualité des Morrisound Studios), la composition et les idées. On pourra certes mentionner une influence Pantera par-ci par là, mais le style Beyond Fear se veut assez personnel.

Tous les éléments pour faire de ce premier album de Beyond Fear un disque de grande qualité sont donc réunis. Et pourtant, malgré des qualités indéniables, on ne peut nier que cette galette est pour le moins décevante. En effet, on ne s’impose pas comme un excellent compositeur du jour au lendemain. Tim Owens manque encore d’une certaine expérience et de maturité dans ce domaine. On se lassera donc bien vite de ce disque, où quelques titres vraiment très bons semblent sortir du lot, tels le très accrocheur « Coming At You », le mid-tempo « Dreams Come True », le puissant « Scream Machine », le mélodique et posé « My Last Words » ou bien encore le final « The Faith ». En dehors de ces titres, le reste est fait de compositions aux rythmiques certes véloces et pugnaces mais étant trop peu mélodiques et manquant grandement de surprises.

C’est bien dommage, car Tim Ripper Owens est loin de manquer de ressources et les qualités précitées de Beyond Fear promettent beaucoup pour l’avenir. Elles offrent hélas trop peu pour le moment. Gardons cependant une oreille attentive sur les œuvres à venir de cette formation, car avec plus d’expérience et de maturité, celle-ci pourrait nous proposer de belles choses.

  1. scream machine
  2. and… you will die
  3. save me
  4. the human race
  5. coming at you
  6. dreams come true
  7. telling lies
  8. i don’t need this
  9. words of wisdom
  10. my last words
  11. your time has come
  12. the faith
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *