Gadget – The Funeral March

4 Commentaires      1 221
Style: grindcoreAnnee de sortie: 2006Label: Relapse

Décidément la scène grindcore nordique et plus particulièrement suédoise n’en finit pas d’enfanter des enfants terribles. La rage au ventre, le couteau entre les dents et une bombe dans les mains, difficile de ne pas s’intéresser à leur cas ! Et Relapse fort de jouer les mères porteuses nous sort un des méfaits de cette prolifique progéniture.

The Funeral March fait suite à un premier album Remote paru en 2004, qui avait certes marqué les esprits mais dont le style très proche d’un certain Nasum et une production trop clean avait fini par détourné le quidam. Mais ici la donne a légèrement changé. Tout d’abord exit le Phlat Planet Studios et Fredrik Reinedahl (Burst, Dimension Zero, In Flames) justement responsable de cette production par trop clinique. N’étant jamais si bien servi que par soi-même, Gadget s’est collé derrières les mannettes, de Décembre 2005 à Janvier 2006 au studio the Overlook, Gävle. Résultat : une production plus massive, un rien plus crade et dynamique mais qui ne néglige en rien la puissance de feu du groupe et la qualité d’écoute. Bref des conditions optimales pour se pendre une bonne claque dans la gueule ! Et en la matière nos quatre lascars – Emil Englund – chant, Fredrik Nygren – basse, Rikard Olsson – guitare, William Blackmon – batterie, guitare, chant – s’y entendent. Fort d’une expérience de presque dix années déjà (le groupe ayant vu ses fondations naître en 1997), forgée sur la scène bien sûr mais également le long d’enregistrements comme ce split en compagnie de Exhumed, Gadget peut s’enorgueillir de pratiquer un grindcore des plus excitants de la scène actuelle. Certes le roi Nasum a déposé les armes, ce qui ne peut que faciliter la tache de nos suédois mais néanmoins Gadget reprend le flambeau avec une telle rage qu’il est bien difficile de ne pas succomber, surtout lorsque la demi heure qui compose cet album ne comporte une puissance de feu que même les plus grands généraux sont obligés de se branler avec des pinces à épiler !

L’un des points forts de cet album est sa dynamique sans temps mort. S’appuyant sur la pincée de mélodie suffisante à rendre chaque morceau assimilable et distinct sans pour autant entacher l’homogénéité de l’album. Gadget n’oubliant pas des breaks tour à tour assassins ou bien inspirés d’un doom extrême et apocalyptique à l’image du morceau « Everyday Ritual », la colère et le désenchantement sont tellement palpables dans cet album qu’il vous ait finalement plus agréable de ré appuyer sur « play ». Vous vous jetez à corps et à cris au cœur de cette marche funèbre un rien chaotique, enclin au nihilisme le plus sauvage, l’espérance s’étant volatilisée, vulgairement effacée des esprits depuis des siècles…

  1. choked
  2. feed on lies
  3. requiem
  4. i am
  5. tristessens fort
  6. h5n1
  7. everyday ritual
  8. day of the vulture
  9. god of led
  10. vägen till graven
  11. illusions of peace
  12. black light
  13. out of pace
  14. let the mayhem begin
  15. bedragen
  16. the anchor
  17. tingens förbannelse
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

4 Commentaires

  1. Julien says:

    Le morceau en écoute pète bien malgré le fait que je n’aime pas la prod, trop proprette et « grosse »… Vais l’écouter en entier !

  2. pearly says:

    Enorme ! En apparence peu original, l’album se révèle varié, très intéressant, et sacrément efficace. cette alternance entre grind pur et dur, et passages death lourds, pesants, très Entombed, fait tout l’intérêt de la galette… Vin diou, au hellfest ça va déboiter.

  3. darkantisthene says:

    ah oui mais c’est très bon ça oh ! bons passages bien groovy, bien lourds, parfois mélodiques, bonne décourverte !!

  4. KurtZ says:

    C’est énorme!! Je savais pas que Leng T’ché et Nasum avaient eu un gosse ensembles. Et apparement Aborted est venu y mettre sa goutte de semence aussi.
    Pressé d’être le samedi 24 à 14h pour les voir nous défoncer la gueule au hellfest.
    (Juste un bémol:ils sont bons, mais c’est quand même pas aussi puissant que Nasum!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *