Gergovia – Coulee De Lave

7 Commentaires      1 479
Style: black metalAnnee de sortie: 2006Label: CCP Records

Je mentirais en disant que c’est dans l’enthousiasme le plus total que j’ai reçu ce promo de Gergovia, vu que la première chose qui m’aie sautée aux yeux a été ce fameux logo de CCP records. Je me remémorais encore mes douloureuses expériences avec Winter Of Sin ou Hellebaard. Ensuite, même si je n’avais jamais entendu la musique du groupe je dois dire que le concept black métal auvergnat/gaulois m’avait fait doucement rigolé lors de la sortie de Déclaration de Guerre en 2004. Mais bref, à la limite c’est pas le premier groupe à faire l’éloge de sa région et ca n’est pas forcément plus honteux que de vénérer satan ou tous ses potes.

Seulement voilà, comment faire confiance à un groupe, français de surcroit, qui, dans sa fiche promo, et même dans son livret, accumule les fautes d’orthographe et de français. Je ne suis d’habitude pas super chiant sur ce point, n’étant pas un Krakoukass en puissance, mais faut pas charrier, je vous laisse seuls juges, je cite :
– « Toutes musiques par L.Necron […], éxepter les arrangements […] » dans le livret;
– « Domage » répété plusieurs fois dans le livret encore;
– « toi, l’être à bannir, sera châtier de mon sanctuaire » dans les paroles;
– « Durant l’hivers 2004-2005 » dans la fiche promo;
– …

Bref ca sent le travail mal fait. Je ne sais pas qui est responsable de ces erreurs (CCP ou Gergovia ?) mais je trouve ça vraiment honteux de sortir un truc bourrées de fotes d’ortografe qu’un enfant de CP saurait éviter. D’autant plus dommage que la pochette est assez travaillée et plutôt agréable à l’œil avec ses nuances bleues. On ne parlera par contre pas des photos promo où notre Asterix en puissance pose avec des torches anti-moustiques utilisées dans les campings avec un air bien menaçant. Bref l’ensemble de l’objet n’inspire pas vraiment confiance.

Niveau musique maintenant le contenu est lui aussi bien pauvre. Les paroles, chantées en français frôlent constamment le ridicule, avec des allusions constantes aux « glorieux ancêtres gaulois » et aux « volcans d’auvergnes ». La production est honnête, même si, quand le clavier s’excite (comme par exemple sur « le retour de mon père ») il écrabouille tout sur son passage. Le tout est correctement exécuté, les talents de musiciens de l’homme ne sont pas discutables, il maîtrise bien sur son sujet. Malheureusement tout ca n’est que du sur-entendu. Tous les plans sont bateaux, les parties de claviers pompeuses, et les riffs assez simplistes. Relevons quand même dans un souci d’honnêteté le morceau « coulée de lave » tout à fait correct qui prend assez facilement la pole position de l’album. Le reste nous fait passer un moment, pas vraiment désagréable.

Il va sans doute falloir sortir d’une imagerie d’un autre temps, d’un concept difficile à prendre au sérieux pour que le groupe puisse se trouver. En attendant on laissera le cd prendre la poussière sur le meuble à cd. Dans une année 2006 riche en excellents albums de black comme Keep of Kalessin ou Satyricon pour ne citer qu’eux, il n’y a pas de place pour Gergovia.

  1. triomphant
  2. a la mémoire de mercure
  3. ame guerrière
  4. le retour de mon père
  5. coulée de lave
  6. frères d’armes
  7. fils de cette terre
  8. outro – le souffle du volcan
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

7 Commentaires

  1. FireCat says:

    Poilante cette chronique, j’aimerai bien voir ces fameuses photos et ce black metal gaulois XD

  2. Ellestin says:

    Astérix c’est la Bretagne, encore une carence géoculturelle qu’un gamin de CP saurait éviter :o)
    Blague à part j’ai hâte de récupérer le promo, autant pour me marrer un coup que pour verser une larme sur la facon dont ma belle région natale se retrouve ainsi ridiculisée à être maladroitement glorifiée…

  3. FireCat says:

    Pas grave j’ai c/c ;)
    Hé ben il est ivol le Necron O_o Je toruve la photo soignée quand meme niveau lumière et tout. Comme quoi l’image est plus importante que le reste chez eux (et d’autres).

  4. dah-neir says:

    L’image est soignée mais elle est d’un autre temps… Moi les war paints qui grognent ca commence a me gaver

  5. Greut says:

    Arf j’ai du mal avec les enregistrements au dictaphone dans le style black metal en général… Un bon enregistrement demande des tunes mais bon ya des limites quand même. Cela dit, je sais pas si on peut comparer Satyricon, un groupe qui existe depuis une dizaine d’années et qui a une sacrée expérience avec Gergovia qui a sorti 1 ou 2 albums enregistrés dans une pauvre grotte en Auvergne. Mais bon à choisir d’écouter un des 2 ya pas photo! Quant au maquillage j’ai toujours trouvé ça bidon… Ca peut être marrant si c’est fait pour déconner à la limite…et encore…il doit exister à peu près 8000 groupes qui on repris le concept… C’est devenu du conformisme, un manque d’originalité…

  6. Florent says:

    Ouais enfin le dernier Satyricon excellent skeud de black, ça permet de penser que l’auteur de la chronique n’a pas que des bons goûts ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *