Rosetta

Pas de commentaires      1 173

Intéressé par la musique de Rosetta et intrigué par le concept derrière ce premier album, j’ai donc envoyé une demande d’interview au groupe qui m’a vite répondu avec enthousiasme. L’interview s’est déroulée par email et ne permettait donc pas trop de pousser la discussion très loin mais les réponses obtenues par ce moyen sont tout de même intéressantes et permettent de donner une meilleure vision de la musique de Rosetta.

Dans quels groupes étiez vous avant de former Rosetta et quelétait votre but en formant ce groupe ?


BJ et moi même (Dave) jouons dans des groupes ensemble depuis le collège mais sans que cela ne devienne jamais très sérieux. BJ et Matt faisaient aussi parties d’un groupe au même moment, donc nous nous connaissions tous déjà. Armine chantait avant pour le groupe Mykado qui fut la première sortie de Translation Loss (le label sur lequel est signé Rosetta). Quand nous avons formé Rosetta le but était juste de jouer une musique que nous apprécions tous. Je ne pense pas que nous avions des intentions spécifiques au-delà d’écrire quelques chansons et de faire quelques concerts. Puis, au bout d’un certain temps nous ne sommes rendus compte que nous nous amusions plus à jouer dans Rosetta que dans d’autres groupes.


Pourquoi avoir choisit le nom Rosetta ?


Il y a une rumeur qui voudrait que nous ayons choisit ce nom a cause d’un film appelé Rosetta mais la vérité est que nous voulions donner un nom de fille au groupe, l’un d’entre nous a suggéré Rosetta et nous avons tous aimé.


Qu’est ce que vous pensez d’être constamment comparés a Isis et a Neurosis ?


Nous adorons ça, un de nos buts principaux dans ce groupe est de rendre hommage à l’influence que ces groupes ont eu sur nous. Nous aimons ces deux groupes et nous ne sonnerions pas de la même manière sans eux.


Est ce que vous pensez que c’est une comparaison pertinente ou est ce que c’est le résultat d’une facilité des journalistes de vous mettre dans la même catégorie que ces groupes ?


Nous n’aurions pas le même son sans Isis ou Neurosis donc je pense que c’est une comparaison logique. C’est même un honneur que d’être mentionné dans la même bouffée d’air que Isis et Neurosis.


Pourquoi avoir choisit de sortir 2 cds séparés au lieu de les mixer tout les deux ?


Au départ nous ne devions enregistrer qu’un album et l’idée d’en faire deux n’est venue que plus tard. Quand nous avons enregistré notre première demo nous jouions une chanson puis une plage ambiante. Quand nous avons commencé a enregistrer nous voulions ne faire qu’un album avec 5 chanson et 2 ou 3 plages ambiantes. L’un d’entre nous a ensuite suggéré de faire un second album uniquement avec des plages ambiantes pour les séparer des autres chansons plus traditionnelles. Immédiatement l’idée de faire deux albums écoutables en même temps comme Times of Grace et Grace nous est apparut. Nous avions déjà expérimenté auparavant avec le fait de jouer deux plages en même temps sur les demos Europa et Tide.


En quoi votre méthode de composition diffère t’elle entre le premier album et le second ?


Toutes les chansons du premier disque, nous les avons écrites en répétition. Nous ne retrouvions juste ensemble et nous jouions tout ce qui pouvait sortir jusqu’à ce que nous trouvions quelque chose qui nous plaise. Avec le deuxième disque nous avons eu une approche totalement différente. La plupart des idées sont arrivés en studio, nous appuyions sur la touche d’enregistrement et nous essayions des choses jusqu’à ce que nous trouvions ce qui nous plaise. Nous expérimentions, parfois cela marché et parfois non.


Pourquoi avoir choisit un astronaute comme personnage pour the Galilean Satellites ?


C’est plus une question à poser à Armine. A ce que j’ai compris il a pris l’histoire d’un petit prince et l’a transposé à la vie d’un ami proche. Je n’ai pas pris part à l’écriture des paroles donc je ne peut pas trop parler de ce sujet.


Est ce que vous pensez que the Galillean satellites est un album qui doit être écouté en une seule traite pour former une sorte de paysage complet ou est ce que les chansons pourraient être écoutées individuellement et peignent une image différente ?


Je n’ai jamais vraiment réfléchi à ça. Je pense que c’est à l’auditeur de décider. Toutes les chansons sont connectées pour comprendre l’histoire complète. Je pense qu’il faut l’écouter du début jusqu’à la fin.


En dehors de la musique, quelles sont vos influences ou les artistes que vous admirez ?


J’adore un manga appelé Berserk, scénarisé et dessiné par Kentaro Miura (disponible en France aux éditions Glénat). L’histoire, les dessins, tout est génial. L’anime est aussi très bon mais je préfère le manga. Le Mutter Museum à Philadelphie est aussi un de mes endroits favoris. C’est un musée qui concentre des curiosités médicales.

Chroniqueur

Mathieu Lubrun

Hororo est chroniqueur depuis 2004 sur Eklektik, bibliothécaire de profession, passionné de musique (metal, jazz, hip hop, electro …) et de comics. Alcoolique de concert et de disques, bavard et effervescent dès qu’il rentre en contact avec un artiste qu’il apprécie. Contactez-le pour lui dire tout ce que vous voulez à son adresse personnelle xhororox [AT] gmail [DOT] com et/ou suivez-le sur Twitter.

hororo a écrit 395 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *