Tasters Choice – Shining

11 Commentaires      1 340
Style: Neo metalAnnee de sortie: 2005Label: Shark Records

Hmmm… Taster’s Choice… Un groupe italien sur le label Nu Metal Records. Je ne cache pas mon inquiétude à la perspective d’écouter ce cd. La découverte du livret du cd intensifie mes craintes lorsque les photos me permettent de découvrir une bande de garçons piercés, lookés façon boys band neo metal de base. Mais après tout, même si tout semble indiquer que je suis en présence d’un groupe de néo peu inspiré, il ne faut pas juger sur papier et photos, et donner leur chance à nos chers amis transalpins. C’est donc parti pour l’écoute :

1er titre : une pseudo intro drum n’bass d’utilité nulle. Bon je ne suis pas plus avancé.

2ème titre : ah bah ça y est nous y voilà ! 1er constat le son est gros, gras façon… néo, gagné. « You and me come on, you and me away, you and me forever… » répète le chanteur en scandant façon hardcore. Bon admettons, les paroles sont bidon, la musique peu novatrice mais pas désagréable. La suite.

3ème titre : ah bah le voilà le chant clair qu’on attendait tous ! Eurk, là c’est de la soupe vraiment bidon et ce refrain en chant clair (lequel est apparemment « géré » -si l’on peut dire- par un 2ème chanteur) y est évidemment beaucoup.

4ème titre : tiens bah là c’est un mélange de Slipknot, Soulfly et Limp Bizkit. Je ne suis pas sûr que le mélange fasse encore rêver grand monde, mais bon on retrouve donc des percussions tribales, un chant rappé (vraiment pas terrible) et des agressions verbales. Finalement ça ressemble beaucoup à du sous Ill Niño, voilà j’y suis. En moins bien , évidemment.

5ème titre : tiens un hurlement… tiens encore un refrain hideux en voix claire.

6ème titre : retour à quelque chose de plus (faussement) rageur. Le plus drôle ici sont les incursions tribales totalement inintéressantes et qui viennent juste faire un petit roulement de congas par ci par là. On notera encore une fois la présence (inattendue) d’un refrain en voix claire absolument immonde.

7ème titre : hahaha, c’est une blague ? Une putain de ballade, digne d’un sous sous Linkin Park (j’aime bien Linkin Park je précise), voilà comment commence cette horreur. Et puis finalement le refrain est énervé. Tiens c’est original. J’aime beaucoup les chuchotements (« go away », « to me ») qui tentent d’instaurer une ambiance pesante, lourde… marrante finalement. Un petit break tribal avec un chant rappé pourri… Et hop on se réénerve un petit coup histoire de dire « It’s Time to Kick Ass !!!! » : ouh là là ça fait peur, ces méchants italiens veulent kicker mon ass !! Pas gentils.

8ème titre : Ah ils tentent de nous faire le coup du morceau en italien, leur langue maternelle ! Et là c’est incroyable, on se rend compte, que quelque soit la langue c’est toujours aussi pourri en fait ! Le refrain en voix claire est tout aussi mielleux et atroce.

9ème titre : ouille ouille ça y est ils sont en colère ! Je crois que je les ai vexés avec ma description. Riffs dissonnants sur gratte sous-accordée façon KoRn, voilà qui est original. Cette fois le « refrain » est susurré pour mieux nous plonger dans une ambiance… inquiétante… drôle donc.

10ème titre (courage bientôt la fin) : ambiance tribale à nouveau. Montée en puissance vers une rage toute adolescente et boutonneuse… Bon allez je vais être gentil, ce morceau est le moins pourri du disque. Bien énervé, un peu entraînant. Et surtout gros point positif : pas de refrain en voix claire à signaler ! En voilà une bonne nouvelle.

11ème titre : « Sleep Forever ». C’est exactement ce qu’on a envie de faire après l’écoute de ce disque, disque qui lui va bel et bien pouvoir dormir pour toujours ça c’est clair. Bref voilà une outro toute en douceur, gentille mais inutile et longue ! Le titre laisse la place (malheureusement) à une grande majorité de cette épouvantable voix claire indigeste et l’on se dit que le suicide ne serait pas une si mauvaise option si l’on ne savait pas la fin du disque si proche. Tenir, il faut tenir… Et voilà fini !

Mon descriptif titre par titre aura le mérite de vous prouver que j’ai écouté le disque au moins une fois en entier, ce qui, croyez-moi, est une sacrée preuve de courage.

Non sérieusement, rien ne doit vous donner envie d’acheter ce cd, rien ne doit vous donner envie de gaspiller votre précieux temps à écouter ce truc sans intérêt qui tente de reprendre ce qui a déjà été fait par d’autres, et beaucoup mieux, cela va sans dire. Si vous aimez Slipknot, Soulfly ou Ill Niño, retournez donc écouter ces groupes qui avaient au moins le mérite de proposer quelque chose de (relativement) neuf dans le paysage métal.
Ici c’est du déjà entendu et du très mal repompé. On n’a pas de temps à perdre avec ce genre de merde.
Hop circulez!

  1. it’s time to kick ass
  2. disappear
  3. shining
  4. apoptosy
  5. let me grow
  6. the gothika
  7. down the hill
  8. luxury
  9. the price to pay
  10. out of society
  11. sleep forever
krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 921 articles sur Eklektik.

Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

11 Commentaires

  1. Joe Bobby Cocker says:

    hum !!!!! ça donne drolement envie !!!

  2. Pierre says:

    dommage qu’il n’y ait pas de mp3 qu’on se marre un peu…direction leur site…

  3. Pierre says:

    c’est de la blague…de la vrai…digne des blagues carambars…en plus ils appellent ça du tribal metalcore (d’Italie)!

  4. Hatespherex says:

    J’adore quand ça charcute comme ça, excellente chro qui me donne envie… de manger de pâtes :) ahh l’italie

  5. chan says:

    ouais cimer…c’est peut etre ca qui te donne envie de tout ecrire en double? connard…

  6. chan says:

    en fait je voulais surtout dire que c’etait a chier et que je prefererais sucer le chibre de mon grand pere pierre

  7. Crusto says:

    Le commentaire de la 8e chanson… :-D

  8. Hatespherex says:

    CHAN SUCE MOI PLUTOT CONNARD

  9. dah-neir says:

    Hey on se calme les momes…

  10. Marc says:

    vos problèmes de bac à sable, vous allez les régler en privé mes chéris, c’est pas la crèche ici.

  11. zurb says:

    cette pochette me fait penser a l’album de Hellmotel…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *