Sadus – Out For Blood

1 Commentaire      980
Style: thrash metal techniqueAnnee de sortie: 2006Label: Mascot Records

Dans les années 80 a été lancée la mode des guitar heroes et autres shreeders. C’était à celui qui balancerait le plus de notes possible et le plus vite possible. D’où le succès du thrash metal durant cette période. Plus rare est le cas du bass hero dont la notoriété égale celle de nombreux guitar heroes. Steve DiGiorgio, au même titre que Steve Harris ou Rob Trujillo, fait partie de cette catégorie. Il est surtout connu pour avoir participé à la carrière de groupes aussi divers et reconnus qu’Autopsy, Control Denied, Death, Iced Earth, Quo Vadis, Testament, Vintersorg et j’en passe. Mais bien souvent on oublie de citer dans cette longue liste, qui fait figure de CV parfait pour se faire embaucher dans les meilleures boites, son premier groupe : Sadus. C’est en effet dans ce quatuor de thrash technique, qui deviendra par la suite un trio, que le grand DiGiorgio a fait ses premières armes. Si le nom est surtout connu des aficionados du thrash metal, il ne faudrait surtout pas réduire cette formation à un second couteau sans grand intérêt. Les thrasheurs les plus anciens se remémoreront avec délice le terrible Swallowed In Black en 1990 qui avait réussi à donner des sueurs froides à Slayer.

En matière de thrash metal, Sadus est tout simplement un groupe précieux, et comme tout groupe précieux, ces gens se font rares. En effet, cela fait depuis 1997 que nos thrasheurs n’avaient pas sorti de disque, la faute notamment à l’emploi du temps surbooké de leur bassiste. Sadus pratique toujours un thrash metal vicieux assez old-school mais avec une production claire et puissante où la basse a toute l’amplitude pour claquer sèchement comme le fouet d’une maîtresse sado-masochiste sur vos petites fesses velues de gros thrashos (comment ça j’ai des pratiques sexuelles déplacées ?). Une production tout à fait actuelle qui sied bien à la démarche de Sadus en 2006 qui nous offre toujours des rasades de basse fretless, des riffs mouvants et accrocheurs souvent mid-tempo, un certain sens du groove et les vocaux inimitables de Darren Travis.

La nouveauté est l’inclusion de claviers servant avant tout à plonger l’auditeur dans une ambiance futuriste, rappelant les sons électroniques des 80’s sans sonner pour autant trop vieillot. Ils amènent une ambiance inquiétante sur « Lost It All » ou étrangement robotique sur « No More », un des titres les plus surprenants de cet album. Autre titre surprenant, l’inhabituellement lourd et malsain « Crazy » (presque du doom) avec la participation de Chuck Billy (Testament) avec des vocaux très gutturaux, ce qui nous donne une sorte de dialogue avec deux voix très différentes, celle de Travis étant plutôt aiguë.

Le reste est aussi très intéressant, aucun titre faible sur cet album. De plus, ce dernier est assez varié. Si « Sick », « Freak » ou « In The Name Of… » sont des brûlots thrash assez rapides, « Smackdown » et « Down » sont plus groovy. On est donc loin du vieux combo thrash bourrin et bas du front qui nous offre 10 titres quasi-semblables déboulant tous à 100 à l’heure. Sadus pouvant faire preuve de beaucoup de finesse, à l’image des sonorités orientales et du jeu de basse très fin de DiGiogio en intro de « Cursed ».

Sans aucun doute un des meilleurs brûlots en matière de thrash metal de cette année 2006.

  1. in the name of…
  2. no more
  3. smackdown
  4. out for blood
  5. lost it all
  6. sick
  7. down
  8. freedom
  9. freak
  10. cursed
  11. crazy
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Commentaire

  1. Layne says:

    Vraiment du très très bon!!! A noter que c’est Mr DiGiorgio himself qui assure les parties clavier entre c’est parties basse fretless 5 cordes (qu’il assurent en meme temps!!!)…Qui à demandé un bassiste de genie qui??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *