Callisto – Noir

11 Commentaires      1 672
Style: post hardcore atmosphériqueAnnee de sortie: 2006Label: Fullsteam Records

Kollapse :
Les Finlandais sont de retour après un premier album acclamé et qui avait fait de petites émules dans le monde du post-hardcore. Si True nature unfolds ne brillait pas par son originalité (les empreintes d’un Isis et Cult Of Luna étant plus qu’évidentes), il démontrait néanmoins un groupe doué pour la composition de plages atmosphériques aux mélodies cristallines imparables. Un jeune groupe doué donc, mais sans réelle personnalité, opportuniste pourrait-on dire.

A l’aube de leur deuxième effort, le groupe s’est-il détaché de ses influences si pesantes ?
Je répondrais par la négative, Cult Of Luna et co sont toujours bien là. Mais le fait est qu’il s’agit ici de remarquables compositeurs, au feeling indéniable et dont les incursions d’instruments tels le violon, le piano ou le saxo font mouche à tous les coups. Jamais durant l’album on ne ressent l’impression qu’une note, qu’un riff n’est pas à sa place. Chaque composition réunit les ingrédients nécessaires à la confection d’une recette réussie : Bonne rhytmique, bon chant, bonnes mélodies, le tout enrobé d’une légère mélancolie amenée soit par les guitares, au son mi-clair mi-lourd (on commence à connaître à force) ou par les instruments peu communs cités un peu plus haut. Notamment le saxo, dont les apparitions sont souvent fort savoureuses. Et toujours bien amené, du travail de pro en somme.
Des compositions lechées, le rendu est nickel MAIS absolument sans surprise. Comme si le groupe voulait faire les choses bien ,et y arrivent assurémment, mais sans prendre le moindre risque. Et c’est là le point noir (sic) que j’attribuerai à l’album. Une musique bien charmante mais qui ne s’expose pas à y mettre un petit grain de folie, quitte à les faire sortir du carcan post-hardcore auquel ils ne semblent pas vouloir s’éloigner… Callisto nous offre donc là un album de qualité, où certaines compositions sont tout à fait excellentes (« Wormwood », « Pathos » à la mélodie fantomatique sublime) et dont aucun point faible – sauf celui énoncé plus haut – n’est à proprement parler décelable mais qui à l’avenir peinera à réelement marquer le coup et à s’imposer comme une entité forte et distincte de ses pairs tant qu’ils ne se seront affranchis de la lourde influence de ces derniers.

Conclusion : « Noir » est un album que je conseillerai assez vivement aux fans de Cult Of Luna, Isis et co, en bref aux amateurs de post-hardcore pas forcéments regardants sur l’originalité. Car pour le moment, le constat est clair : les Finlandais sont des seconds couteaux. Mais de talentueux seconds couteaux qu’il serait fort dommage d’occulter.

15/20

Fewz :
Comme vient de l’écrire Kollapse, avec un album qui de toute évidence n’a rien de novateur, Callisto s’affirme une nouvelle fois des seconds couteaux au talent ma foi assez bien aiguisé et au feeling quelque peu acéré.

L’une des réussite de l’album est sans nul doute « Wormwood » avec sa ligne bien sentie de glockenspiel que ne renierait pas Breach. Je retiendrai aussi le réparateur « Folkslave » et sa mélodie entêtante…
Même si le propos du groupe est sans surprise, ils ont tenté de le faire évoluer entre le précédent disque et celui-ci. Le son est ici est moins lourd et dense, le groupe nous sert même une partie quelque peu « loufoque » presque pop lo-fi avec l’intro de « Pathos ». Le point le plus regrettable est sans doute le manque d’accentuation des parties teintées jazz, alors qu’elles étaient les voies les plus originales effleurées par le groupe, leurs seules traces de personnalité.
On se demande bien pourquoi ils n’ont pas creusé ce sillon si prometteur et ennivrant.
Je suis donc déçu et déplore l’absence totale de prise de risque alors qu’ils avaient tous atouts en main pour explorer des sentiers plus en friches. Les finlandais sont donc bien armés de petits couteaux, non de machettes.

J’avais mis un 15 d’encouragement à leur précédent album mais là il y a du gachis! J’attendais mieux.

12/20

  1. wormwood
  2. latterday saints
  3. the fugitive
  4. backwoods
  5. a close encounter
  6. pathos
  7. folkslave
  8. woven hands

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

11 Commentaires

  1. Devin says:

    Avis contrastés.. (cf la chro sur Obskure) . Un bon album c’est sur, mais au contraire d’Overmars qui ont su imposer leur patte dès le premier album ou d’Isis qui évoluent à chaque sortie, on finit par se lasser même quand ça tient la route.C’est bon mouais bof quoi

  2. Florent says:

    Ah ouais, après écoute des 2 titres de leur page myspace, ça casse pas 3 pattes à un canard. C’est un peu convenu.
    Le postHxC se clone indéniablement…

  3. damien luce says:

    Je ne suis pas d’accord avec vous les gars , je trouve que callisto a évolué positivement depuis le précedent album. L’album est aéré, callisto ne se cantone pas au style « postmescouilles ». Cet album est beau, juste et je le trouve plus persuasif que le dernier Cult of luna au niveau de l’évolution !!! A voir au prochain épisode !!!

  4. Neurotool says:

    En même temps ils partaient de tellement loin en terme de créativité qu’une infime nouveauté peut apparaître comme une révolution pour Callisto…

  5. ellestin says:

    les extraits sur leur myspace sont de bonne facture, de toute évidence rattrappent la récente déconvenue de CoL. Malgré tout je pense que le dernier Mouth of the Architect lui est supérieur en tout, en originalité pour commencer, ce qui ne sera pas la moindre des choses.

  6. damien luce says:

    Oui c’est clair que le dernier mouth of the architect déboîte mais je ne vois pas trop le rapport avec Callisto !!! Mouth of the architect est plus sombre et massif je trouve. Originalité, originalité ouais bof mais je trouve leur 2 albums vraiment bon, en tous les cas je les mets sur un même piédestral que les monstrueux Minsk !!!

  7. Pidji says:

    Très bon album ce « Noir » !

  8. Hallu says:

    c’est fait exprès les 4 pochettes des dernières chroniques dans les mêmes tons de couleurs ?

  9. fak0u says:

    clair, concour de pochettes en N&B là =)

  10. Joss says:

    Dans les musiques sombres, les artworks aux dominantes noir et gris dominent…logique que même par hasard on puisse en retrouver plusieurs d’affilée… demandez à un fan de black métal de regarder les tranches de sa collec de Cd…

  11. So says:

    Si certains se retrouvent un jour avec la tête au carré ce sera exprès que les angles soient droits et les bords rouges, oui.
    A part ça, y’a pas de mp3, encore une fois c’est dommage (mais je dois être feignante aussi, j’aime pas myspace).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *